Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Gbagbo refuse l'association de son nom à une manifestation d'hommage aux victimes des évènements de 1970 à Gagnoa
 

Côte d'Ivoire : Gbagbo refuse l'association de son nom à une manifestation d'hommage aux victimes des évènements de 1970 à Gagnoa

 
 
 
 10165 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 septembre 2021 - 13:50

Gbagbo (Ph)



Une information, sous forme de communiqué faisant état des préparatifs d'une manifestation d'hommage aux victimes des évènements qui ont eu lieu à Gagnoa en 1970, circule abondamment sur les réseaux sociaux.


Ce communiqué relève que ladite manifestation est placée sous le haut patronage du Président Laurent Gbagbo en voyage privé en Europe.


Ce dernier, via son porte-parole, Justin Katinan Koné, tient à informer l’opinion qu’il n’est associé sous quelques formes que ce soit à une telle manifestation par laquelle, il ne se sent, par ailleurs, nullement concerné.


 

L’ancien chef de l’Etat ivoiriens via toujours son porte-parole, rappelle que l'association de son nom ou de son image à un évènement public requiert son autorisation expresse. 


« Tout manquement à cette exigence, qui découle de la loi ivoirienne, expose l'auteur à des représailles judiciaires », prévient-il.


Pour rappel, selon des écrits, en 1970, dans le Guébié, un canton situé à l'ouest de la Côte d'Ivoire, près de la ville de Gagnoa, une révolte, en réponse à l'interdiction d'un nouveau parti politique, le PANA (Parti National Africain), a été sévèrement réprimée et aurait fait environ 4 000 morts (chiffre sujet à polémique....)


 

Le 26 octobre 1970, un étudiant de l'ethnie Bété, Kragbé Gnagbé, créateur de ce nouveau parti, avec quelques centaines de paysans, va occuper Gagnoa, capitale régionale et proclamer une République d’Eburnie. Kragbé Gnagbé sera mortellement blessé dans les affrontements qui suivront.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Gbagbo refuse l'association de son nom à une manifestation d'hommage aux victimes des évènements de 1970 à Gagnoa
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
À propos du soi-disant massacre des Guébiés, un fils de la région Guébié, nommé ; Joseph Gagui Dogbo, a écrit un livre intitulé : "Un autre regard 32 ans après", pour rétablir les réels faits.... d'après lui et son livre, il n'y a pas eu plus de 300 morts... C'était une propagande du FPI pour se voir sur l'échiquier national... Je ne sais pas si ce livre est toujours vendu.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
@SRIKABLAH, arrêtes ton charabia !! les nombreux écrits sur le nombre de victimes des événements de Gagnoa datent d'avant la création du FPI. Une hirondelle ne fait pas le printemps. Ce n'est pas parce que Mr J G DOGBO est de Gagnoa que sa seule version est plus crédible. Lorsqu'on ne connaît pas la vérité exacte sur un événement, on procède tjrs par logique, par analyses d'indices, de faits concordants pour s'approcher de la vérité...
 
 il y a 3 semaines
Ubiquismus
@SRIKABLA, tu peux lire le lien ci-dessous : Les 4000 morts sont une estimation de Houphouet lui-même semble-t-il... https://resistancisrael.com/2950-2la-veritable-histoire-de-kragbe-gnagbe/
 
 il y a 3 semaines
Pourfendeur
Selon l'auteur du livre (que j'ai lu), le chiffre de 4000 à 6000 morts donné par Houphouët lui-même avait pour but de créer un électrochoc et dissuader toute autre velléité, après les épisodes du Sanwi puis du Guébié. Il a listé de façon précise les événements et circonstances, et donné le nom des morts, ainsi que leur ethnie. En tout, ces événements auraient fait (selon l'auteur) 71 ou 73 morts si ma mémoire est bonne. Bien loin des milliers annoncés. On attend un travail similaire sur la période 2002-2009, et 2010-2011.
 
 il y a 3 semaines
KPAKOUE
Donne un seul exemple de la propagande du FPI sur le massacre des Guebiés en 1970. Vous avez intérêt à bien vous documenter avant d'écrire des incongruités sur le net.
 
 il y a 3 semaines
@Marius
Merci M. Le président pour cette clarification ! Il faut éviter que certains nous ramènent toujours en en arrière. Lez ivoiriens ne doivent
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
(Suite et fin)... Nous ne devons pas oublier notre passé, mais nous, ivoiriens, devons aller de l'avant, ensemble. C'est le plus important.
 
 il y a 3 semaines
jordanchoco2020
tu reconnais plus grado gnado le premier rebelle de ce pays tu a honte lol c'etait le 1 er CNT lol tchrrrr des plaisantins !!!
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Relis bien l'article même si tu sais pertinemment que ta cervelle trouée en est incapable. Il ne faut pas confondre manifester pour la liberté d'association et prendre les armes pour massacrer et violer pendant 10 ans les ivoiriens pour installer au pouvoir Dramane Ouattara (dixit SKG et les rebelles qui ont reçu 12 millions chacun pour avoir réalisé le rêve macabre du Diablo de sindou).
 
 il y a 3 semaines
KPAKOUE
D'où sort ce spécimen mal informé qui se croit obligé de participer à des débats quand il réussit à emprunter un pass de quelques mégas ?
 
 il y a 3 semaines
Ubiquismus
Je cite: "une révolte, en réponse à l'interdiction d'un nouveau parti politique, le PANA (Parti National Africain), a été sévèrement réprimée et aurait fait environ 4 000 morts (chiffre sujet à polémique....)" -Laissez mon président en paix !! Ceux qui veulent manifester plus d'un demi siècle après, qu'ils le fassent en leurs noms propres. Quand on ne réfléchit pas en profondeur, on choisit tjrs la pire des idées. -Une chose est à retenir : si les 4000 morts font tjrs polémique de nos jours, c'est que les auteurs de ces crimes ont tjrs un pouvoir important dans le pays. C'est exactement comme l'affaire des "plus de 3000 morts" pendant la crise post électorale. Tout le monde sait que c'est 5 fois, voire 10 fois plus mais, on continue de répéter 3000 morts. Dans monde aussi médiatisé, comment ne pas identifier clairement le nombre de victimes 10 ans après ??? Qui donc a intérêt à minimiser le nombre de victimes ??? C'est probablement, les vrais auteurs internes et externes de ces crimes...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi avec l'assentiment du président Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Cité dans l'enquête internationale Pandora papers, coup dur pour Patr...
 
3112
Oui
48%  
 
3114
Non
48%  
 
219
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement