Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bago(Songon), à quand la consultation populaire du nouveau chef désigné en mai 2020 ? Le cri de cœur des Doyens au Sous-Préfet
 

Côte d'Ivoire : Bago(Songon), à quand la consultation populaire du nouveau chef désigné en mai 2020 ? Le cri de cœur des Doyens au Sous-Préfet

 
 
 
 2009 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 octobre 2021 - 11:11

Les doyens du village de Bago (Ph KOACI) 


Contrairement aux villages Atchans (Ebrié) où la crise de la chefferie attire l’attention de l’opinion, le village de Bago dans la sous-préfecture de Songon est loin de cette situation.


Son nouveau chef désigné depuis le 30 mai 2020 en la personne de Monsieur Beugré Amantchi et avec l’accord de tous y compris son adversaire, N’Gbakoua Fidèle, devenu par ailleurs son adjoint, est toujours en attente de son intronisation officielle. Renseignement pris, le sous-préfet de Songon ne lui aurait pas encore délivré son arrêté afin qu’il exerce son plein pouvoir.


L’attitude du chef de village sortant est également dénoncée. Beaucoup de facteurs dont des aspects financiers expliqueraient cet état de fait au désarroi de la majorité des habitants du village comme constaté sur place par KOACI le week-end dernier.


 

Nanan Bidan Mangré Pierre a au nom des doyens du village fait l’état de la situation qui prévaut à Bago depuis le 30 mai 2020 soit 17 mois après la désignation du nouveau chef.


« Aujourd’hui il y a deux carrières qui sont financièrement rentables, mais il y a des individus qui accaparent cet argent, pour leurs propres intérêts au détriment de celui du village. Nous faisons tout pour que le chef désigné, Beugré Amantchi, puisse entrer en possession de son arrêté afin d’exercer sa fonction ici à Bago. Chaque fin du mois, les opérateurs des carrières versent une indemnité au village, mais aucune retombée pour les populations. La situation est vraiment difficile ici à Bago. Nous avons rencontré Monsieur le Préfet à Abidjan pour lui faire part du cas de la situation de Bago. Le chef sortant refuse de partir. Nous avons rencontré le sous-préfet de Songon pour l’informer de la fin de la mandature de la génération Dougbô et que Monsieur Beugré Amantchi était le nouveau chef du village avec la bénédiction des Doyens et populations. Nous avons prié pour ce dernier. L’administrateur civil nous a confié qu’il ne pouvait outrepasser ses prérogatives pour choisir un chef de village. Il a donc reconnu le nouveau chef présenté, malgré cela, et les démarches menées, il ne lui a pas encore donné son arrêté de fonction. Il nous avait donné l’assurance, mais on constate qu’il est encore sous l’emprise de la génération sortante et pourtant leur chefferie a pris fin. Nous invitons Monsieur le sous-préfet de Songon à se pencher sur le cas de la consultation populaire à Bago, afin d’éviter d’être taxé de responsable de toutes les actions qui pourraient à l’avenir, mettre en mal la cohésion sociale et la paix dans notre village. Je l’ai prévenu... »


Le feu couve à Bago à cause de cette situation qui si elle perdure ne réserve pas des lendemains meilleurs dans cette localité vue les signes sur les visages de nombreux jeunes rencontrés dans cette bourgade.


Les autorités administratives sont ainsi interpellées avant que le danger n’arrive et l’on déplore des dégâts matériels et des pertes en vies humaines comme cela est le cas quand les populations se révoltent.


Donatien Kautcha, Abidjan



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bago(Songon), à quand la consultation populaire du nouveau chef désigné en mai 2020 ? Le cri de cœur des Doyens au Sous-Préfet
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement