Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:   Inauguration du CHR d'Aboisso, Achi aux jeunes : « Nous ne pouvons plus revenir en arrière dans le mirage des fausses promesses »
 

Côte d'Ivoire: Inauguration du CHR d'Aboisso, Achi aux jeunes : « Nous ne pouvons plus revenir en arrière dans le mirage des fausses promesses »

 
 
 
 5147 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 octobre 2021 - 07:32

Achi jeudi à Aboisso


Aboisso, chef-lieu de la région du Sud-Comoé a désormais un Centre Hospitalier Régional (CHR) digne de ce nom.


L'édifice flambant neuf, bâti sur un espace de 10 hectares dont 3 en réserve, a été inauguré, ce jeudi 21 octobre, par le Premier ministre chef du gouvernement, Gérôme-Patrick Achi, en présence du ministre de la Santé, de l'hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Pierre Dimba N'Gou, de plusieurs membres du gouvernement, des nombreux cadres, chefs traditionnels et élus locaux de la région au nombre desquels, le Docteur Aka Aouélé, président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), par ailleurs, président du Conseil régional du Sud-Comoé.


Le nouveau CHR d'Aboisso dont le coût global des travaux s'élève à 30 milliards de FCFA, est un établissement sanitaire ultra-moderne d'une capacité litière de 198 lits. Il compte en son sein, 21 bâtiments tous équipés de matériels de dernière génération.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon le Premier ministre Patrick Achi, la construction du nouveau CHR d'Aboisso, s'inscrit dans la droite ligne du vaste programme sanitaire national d'un coût de 850 milliards de FCFA sur la période 2016-2020, portant sur la réalisation de 20 hôpitaux et la réhabilitation de 22 autres sur l'ensemble du térritoire national.


"L'objectif du gouvernement est d'être le plus proche possible des populations, afin d'améliorer leurs conditions de vie", a-t-il indiqué, avant de faire cette adresse aux populations du Sud-Comoé: "Le CHR que nous venons d'inaugurer, est le vôtre, il est à votre service chères populations du Sud-Comoé et des régions envirionnantes. Fréquentez-le, car il a été construit pour vous".


 

Poursuivant son intervention, le premier ministre a révélé que le gouvernement prévoit pour les dix prochaines années, un investissement de plus de 1000 milliards de nos francs dans le secteur de la santé sur toute l'étendue du territoire national, afin d'améliorer davantage la qualité des services sur le plan sanitaire.


S'adressant aux jeunes de la région, le chef du gouvernement a profité de l'aubaine pour lancer quelques piques à l'opposition en ces termes : " N'écoutez pas ceux qui parlent pour ne rien faire, n'écoutez pas ceux qui vous font miroiter dans de belles paroles. Nous ne pouvons plus revenir en arrière dans le mirage des fausses promesses. Vous avez raison chères populations de faire le choix du progrès et du dévéloppement en faisant confiance au chef de l'Etat Alassane Ouattara et à son gouvernement", a tancé le premier ministre Achi.


Il a par ailleurs rendu un hommage appuyé au personnel de la santé qui, selon lui, consent d'énormes efforts pour le bien des malades.


"Continuez d'offrir le sourire aux patients, accueillez les de façon chaleureuse, car ce sont les premiers remèdes dont ils ont besoin", a-t-il exhorté.


Pour sa part, le ministre de la Santé, de l'hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Pierre Dimba N'Gou, s'est attardé sur l'aspect technique du nouveau CHR d'Aboisso.


A l'en croire, cet établissement va mettre l'accent sur des spécialités comme la consultation, le service de rééducation fonctionnelle, l'hospitalisation, la chirurgie adulte et pédiatrique, la gynécologie, la réanimation adulte et pédiatrique, l'imagérie médicale et l'urgence.


Quant au président du Conseil régional du Sud-Comoé, Docteur Aka Aouélé, il n'a pas caché sa joie et sa fierté de voir un rêve se réaliser.


 

"Pendant de longues années, la population du Sud-Comoé a désiré avoir une telle infrastructure, aujourd'hui, c'est une réalité. C'est un rêve devenu réalité pour soulager les peines du Sud-Comoé forte de 800.000 habitants. Grand merci au président Alassane Ouattara", s'est-il réjoui.


Pour rappel, la pose de la première pierre du nouveau CHR d'Aboisso a été faite le 27 mai 2019 par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly de regretté de mémoire.


C'est donc à juste titre qu'un vibrant hommage lui a été rendu par les différents intervenants qui se sont succédé au pupitre lors de cette cérémonie d'inauguration.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Inauguration du CHR d'Aboisso, Achi aux jeunes : « Nous ne pouvons plus revenir en arrière dans le mirage des fausses promesses »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Sangys
Que du concret, c'est ce que nous demandons. Fatigués des luttes bizarre sans objectif réel.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter