Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Le ministre Kamara à propos de la mutualité sociale : « plus d'1,5 million de bénéficiaires ont un accès facile aux soins de santé »
 

Côte d'Ivoire : Le ministre Kamara à propos de la mutualité sociale : « plus d'1,5 million de bénéficiaires ont un accès facile aux soins de santé »

 
 
 
 2259 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 octobre 2021 - 07:36

Adama Kamara


La Plateforme de Lomé est un document de politique adopté à la Conférence de Lomé au Togo, en janvier 2019 sur le pari de la mutualité pour le 21è siècle et représente un outil qui doit d'une part, inspirer les gouvernements dans la définition des politiques publiques de santé et d'autre part orienter les acteurs du monde mutualiste dans les efforts d'extension de la couverture sanitaire au plus grand nombre face aux défis qui s'imposent à eux.


Ces défis de la mutualité portent essentiellement sur la délégation de gestion aux mutuelles sociales, l'association des mutuelles à la définition des politiques publiques de santé, la formation des mutuelles dans la gestion du bien commun, l'offre de soins de qualité à des coûts accessibles à tous, la continuité des prestations en cas de crise sanitaire telle que celle de la COVID-19 qui a impacté négativement le fonctionnement des mutuelles sociales, etc.


La présentation de la Plateforme de Lomé aux pouvoirs publics et à tous les acteurs du système de santé solidaire dans notre pays a eu lieu aujourd'hui à Cocody. Maître Adama Kamara, ministre de l'Emploi et de la protection sociale a pris part à cette importante activité qui regroupe l'ensemble des acteurs de la mutualité sociale, l'un des socles les plus efficaces du système de protection sociale.


Depuis mercredi, des travaux ont été réalisés, à travers des réflexions sur le thème suivant : « La plateforme de Lomé : quelle contribution des mutuelles sociales dans la mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle ».


Le ministre a indiqué que, « contrairement aux appréhensions selon lesquelles les mécanismes de couverture santé universelle s'opposent aux mutuelles sociales, ces dispositifs de sécurité sociale sont plutôt appelés à cohabiter de façon complémentaire de sorte à garantir une protection sociale plus renforcée, plus efficace et plus efficiente aux populations en générale et aux adhérents des mutuelles en particulier ».


 

Selon lui, la plateforme de Lomé est donc ce creuset de recommandations fortes, qui interpellent à la fois les pouvoirs publics et les mutuelles sociales.


«Les premiers devront s'approprier ce document dans la définition des politiques publiques de santé à l'effet de favoriser une extension de la couverture sanitaire à nos populations. Les seconds, à savoir les mutuelles, devront adhérer à cet outil et promouvoir la santé solidaire comme véritable catalyseur pour le développement humain sur la base des principes de solidarité, d'entraide et de prévoyance », a précisé, Maître Adama KAMARA.


Il a soutenu qu'aujourd'hui, la mutualité sociale en Côte d'Ivoire concerne plus d'un million cinq cent mille bénéficiaires qui, par le mécanisme de la solidarité et de l'entraide, ont un accès facile aux soins de santé et à la prévoyance sociale.


Prenant la pleine mesure des recommandations de ce document de politique, le ministre estime que les décideurs, devront d'ores et déjà s'approprier cet outil mais surtout, le prendre en compte dans la définition des politiques publiques de santé.


Maitre Kamara a promis être le porte flambeau des aspirations des mutuelles sociales et a donné l'assurance que la plateforme de Lomé servira de base à l'action publique de santé en liaison avec son collègue et frère, Demba, ministre de la Santé, de l'Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle.


 

En retour, il a engagé l'ensemble des mutuelles sociales à continuer ce noble combat ; celui de la quête du bien-être social par l'esprit de solidarité, d'entraide et de prévoyance, car selon lui, ils sont l'épine dorsale de la politique de protection sociale. En conclusion, il a réitéré ses remerciements à tous les partenaires inscrits dans les efforts de couvertures sanitaires et plus particulièrement à l'Association Internationale de la Mutualité, l'Union Africaine de la Mutualité, l'OMS et le BIT.


Croyant en la synergie autour de cet idéal, la Directrice générale de l'Agence Ivoirienne de Régulation de la Mutualité Sociale a fait un plaidoyer afin que les mutuelles puissent être associées non seulement au processus décisionnel, mais au-delà, qu'elles puissent être le vecteur par lequel la couverture sanitaire est mise en œuvre au moyen des différents mécanismes proposés dans la Plateforme de Lomé.


Trois années après l'adoption de la plateforme de Lomé, elle reste convaincue que le gouvernement prendra toutes les dispositions utiles afin de protéger chaque citoyen à travers des politiques publiques efficaces à fort impact social et que les acteurs mutualistes joueront pleinement la partition qui est la leur ; celle de veiller à l'accessibilité de la couverture sanitaire aux couches les plus vulnérables des populations.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le ministre Kamara à propos de la mutualité sociale : « plus d'1,5 million de bénéficiaires ont un accès facile aux soins de santé »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter