Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  4e Sommet mondial, jeunes filles stimulées à rêver grand
 

Togo : 4e Sommet mondial, jeunes filles stimulées à rêver grand

 
 
 
 1442 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 octobre 2021 - 19:34


Des participantes au sommet (ph)


La présidente de l’Assemblée nationale du Togo, Mme Yawa Djigbodi Tsègan, a stimulé les jeunes filles à avoir de l’audace pour changer le monde et à occuper les espaces qui se libèrent progressivement pour elles.


Cette exhortation a été faite à plusieurs délégations de filles venues des quatre coins du monde pour prendre part les 21 et 22 Octobre 2021 à Lomé au Togo au 4e Sommet mondial des filles.


Le sommet vise à dynamiser un mouvement mondial en faveur des droits des filles, tout en créant un espace multiculturel, intergénérationnel et multi-acteurs, où des filles du monde peuvent interagir, se renforcer, décider des changements profonds qu'elles souhaitent dans leurs environnements.


Stimulation à rêver grand


 

La rencontre qui est organisée par Plan International Togo a été ouverte le 21 octobre à Lomé, en présence de la présidente de l’Assemblée nationale du Togo, Yawa Djigbodi Tsègan, et de la première dame du Burkina Faso, Sika Kaboré.


Après avoir souhaité la bienvenue au Togo aux participants au sommet, la présidente de l’Assemblée nationale du Togo a lancé un appel d’éveil aux filles en ces termes « chères filles du monde entier, Vous pouvez changer le monde aujourd’hui ! Je vous encourage vivement à vous battre pour vos ambitions et pour vos rêves et à les faire aboutir. Je vous engage à montrer que vous avez la capacité et la force pour occuper les espaces qui se libèrent progressivement pour vous ».


De son côté, le ministre togolais de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Mme Adjovi Lonlonyo Apedo-Anakoma, a souligné la nécessité de penser à un changement de paradigme pour mieux cerner la question de l’équité genre. A ce propos, Mme Apedo-Anakoma a déclaré que « nous restons convaincue que ces discussions vont valablement contribuer à poser autrement la problématique de l’équité et de l’égalité de genre depuis la cellule familiale jusqu’à la vie active, en mettant un accent particulier sur les goulots d’étranglement qui empêchent l’évolution harmonieuse des filles dans le monde ».


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Exhortations et doléance


 

Au deuxième et dernier jour du sommet, les partenaires ont eu des échanges d'orientation d'une feuille de route pour l'égalité. Les filles ont été outillées sur « le projet de vie permet d'être focus et de forger son caractère ». En ce qui concerne l’approche vers l’égalité à l’épreuve de la crise, Mme Lidi Bessi Kama, le ministre togolais des Sports et des Loisirs a exhorté les filles à apprendre dès la cellule familiale à connaître et à accepter leur féminité.


Pour leur pleine éclosion et qu’importe leur milieu et surtout leur condition naturelle de vie, Plan International Togo a révélé une doléance que les filles ont soulevée. Les filles souhaitent « avoir un accès plus facile aux serviettes hygiéniques, de former davantage les parents pour les dialogues, et surtout l'urgence de prendre en compte les situations des filles en situation d'handicap ».


Après les éditions de Bruxelles en Belgique (2018), Stockholm en Suède (2019) et Berlin en Allemagne (2020), c’est au tour de Lomé, Togo, d’accueillir pour la première fois en Afrique le 4e sommet mondial des filles qui s’inscrit dans le cadre de la journée internationale des filles célébrée le 11 octobre.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : 4e Sommet mondial, jeunes filles stimulées à rêver grand
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement