Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Kemi Séba interpelé et expulsé
 

Burkina Faso : Kemi Séba interpelé et expulsé

 
 
 
 4981 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 octobre 2021 - 16:46


L'activiste et anticolonialiste, le franco-béninois Kemi Séba a été interpellé vendredi soir alors qu'il se rendait à une manifestation à Bobo-Dioulasso puis expulsé ce samedi vers son pays d'origine.


Arrivé à Ouagadougou par un vol régulier d'air Burkina en provenance de Cotonou, Kemi Séba, invité par la Coalition des patriotes du Burkina Faso (COPA BF) devait participer ce samedi à une manifestation contre la présence française au Sahel.


C'est en se rendant par la route à Bobo Dioulasso qu'il a été arrêté dans la localité de Sabou, avec trois autres personnes.


 

Il sera ensuite reconduit à Ouagadougou et gardé à vue dans un commissariat de ouagadougou avant d'être reconduit ce samedi matin vers l'aéroport ou il a été mis dans un avion pour Cotonou.


Aucune raison où explication n'a été donnée à cette interpellation suivie d'expulsion.


En rappel, Kemi Séba avait déjà été condamné à deux mois de prison avec sursis par le tribunal de grande instance de Ouagadougou en 2019, pour "injures", contre des chefs d'états de la sous région ouest africaine dont le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.


Il avait ensuite été expulsé du Burkina Faso à l'issue de l'audience.


Il avait également été victime d'expulsion dans plusieurs autres pays pour sa lutte contre le FCFA, notamment après avoir brûlé un billet de 5000 FCFA à Dakar.


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Burkina Faso : Kemi Séba interpelé et expulsé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Voilà ce que savent faire les rois nègres. S'il avait été condamné en 2019 pour "injure" à Mr KABORÉ, que lui reproche-t-on cette fois-ci ?? J'espère que la jeunesse et le peuple Burkinabè se libérera un jour de ces "vauriens" qu'on appelle à tort président. Quand on ne sait pas identifier son ennemi, on ne peut être classé que parmi les sous-hommes. Quand Sarkozy utilisait les burkinabè pour déstabiliser la côte d'ivoire en 2010, les habitants du pays de Thomas Sankara ont cru qu'ils étaient aimés des prédateurs. 10 ans plus tard, les voilà confrontés à un "terrorisme" instrumentalisé qui fait des dizaines de morts tous les jours... Que ces nègres de maison (appelés présidents) laissent la jeunesse de leur pays et la jeunesse africaine se battre pour leur future...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Comme tu sais tout, tout le temps là, fais du kemi Seba ici on va voir.
 
 il y a 6 mois
couly
Un agent de la France. La France adore placer ses nègres de service. Ils font genre ils sont anti france pour mieux attirer les extrémistes tout ça et ensuite ils les balancent. Y'a aussi Nathalie Yamb dans le genre. Des agents français qui tentent juste de faire diversion pour mieux attirer les manipulables et ensuite manipuler. Classique.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter