Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Deux joueuses ivoiriennes de l'équipe nationale transférées au Club Fleury 91 de première division présentées à l'Ambassadeur avant leur départ prévu demain
 

Côte d'Ivoire : Deux joueuses ivoiriennes de l'équipe nationale transférées au Club Fleury 91 de première division présentées à l'Ambassadeur avant leur départ prévu demain

 
 
 
 6012 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 02 novembre 2021 - 22:00

Les joueuses et les autorités ce mardi à Abidjan (ph KOACI)


À l'occasion du transfert de Rosemonde Kouassi et Mariam Diakité de l'Africa Sport Abidjan et de la Juventus Yopougon, titulaires de l'équipe nationale ivoirienne, vers le Football Club Fleury 91, équipe française de première division, une cérémonie a été organisée à la Résidence de France en présence de l'Ambassadeur Jean-Christophe Belliard qui a facilité l'obtention du visa de ces deux joueuses filles qui s'envolent demain pour la France.


Le football masculin a déjà écrit de très belles pages d'histoire avec de très grands joueurs connus mondialement. L'Ambassadeur de France a affirmé que, maintenant c'est le football féminin qui est à l'honneur. Jean-Christophe Belliard s'est réjoui du fait que ces deux footballeuses, Mariam et Rosemonde vont s'envoler vers un club de première division française.


« C'est formidable pour Rosemonde et Mariam d'aller se frotter à cette réalité. J'espère qu'elles vont surmonter les premiers mois d’hiver, c'est dur, la pluie, le brouillard. Elles vont le faire. Parce qu’elles vont apporter tout ce qu'elles savent faire. Elles doivent avoir la capacité des dribbles, des feintes imaginez », a déclaré, l'Ambassadeur.


Jean-Christophe Belliard s’est dit administratif du football africain qui apporte quelque chose dans les championnats européens prenant en exemple, l'Egyptien Mohamed Salla qui fait les beaux jours de Liverpool en Angleterre.


«Le football africain apporte toujours quelque chose dans nos championnats on le voit, les gestes des uns et des autres depuis quelques semaines. Ce que Mohamed Salla fait, c'est hallucinant, Mariam et Rosemonde vont faire la même chose. Je suis très fier de ce moment », a mentionné, le diplomate français.


Il y a de cela quelques années, le pays a un gros problème et qui continue d'être rampant, celui de l'immigration clandestine à travers les disciplines et les filières sportives.


Présent à la Résidence de France, Danho Paulin, ministre de la Promotion des sports et du développement de l'économie sportive s'est dit émus et heureux du transfert des deux jeunes filles en France et a affirmé que le combat des autorités ivoiriennes d’arrêter le phénomène d'immigration clandestine à travers les disciplines et les filières sportives porte ses fruits.


 

« Ça été notre bataille, comment arrêter cela, pour que les jeunes filles, les jeunes gens soient encadrées et suivis puissent avoir une carrière normale en dehors des filières de fraudes. L'immigration clandestine qui laisse malheureusement, de nombreux enfants aujourd'hui dans des clubs partout en Lybie, au Liban en Europe de l’Est. Avoir aujourd'hui deux jeunes filles détectées à Abidjan par leur talent et suivre la filière normale de la FIF, l'Ambassade de France et du ministère qui leur donne l'autorisation de sortir du territoire, c'est un signal fort que nous envoyons à l'ensemble de la jeunesse pour dire que quand on a du talent, quand on reste dans les normes on peut avoir un chemin d’épanouissement et un chemin de progression normale. C'est pourquoi je suis heureux et émus pour Rosemonde et pour Mariam. Sport comme source de création de richesse, d'opportunité », a expliqué, le ministre ivoirien des Sports.


Danho Paulin a enfin souhaité plein succès aux deux joueuses pour qu'elles ouvrent la voie et tracent le chemin aux autres jeunes filles qui ont du talent aux autres jeunes gens qui ont du talent, pour la professionnalisation sport.


Il a salué Fleury qui montre le chemin à de nombreux clubs dans le monde qui souvent utilisent des voies détournées pour recruter des jeunes.


Patrice Beaumelle, sélectionneur de l'équipe ivoirienne de football a salué le travail collectif entre le sélectionneur, la sélectionneuse, la famille du football et la famille du sport en Côte d'Ivoire pour le transfert des deux joueuses.


«En quelques semaines l'Ambassadeur de France a réussi à soutenir le projet. Vous avez contribué fortement, les filles vont partir en Europe. Bon vent les filles, nous avons fait notre partie parce que vous le méritez, là-bas vous aurez des adversaires rugueuses qui ne vous feront pas de cadeau on vous a aidé à ouvrir des portes de l'Europe. Je sais que vous aller représenter le drapeau ivoirien de la plus belle des manières, restez vous-mêmes, si on vous a fait voyager du continent africain vers l'Europe c'est parce que vous apportez un football de joie qui va se transcrire en Europe. Vous allez progresser », a révélé, le sélectionneur.


Au cours de cette cérémonie, les deux joueuses ont reçu le maillot de leur nouveau club du représentant du Président qui a effectué le déplacement d'Abidjan.


 

Rosemonde et Mariam ont exprimé leur joie de représenter la Côte d'Ivoire en France et ont promis revenir au pays pour qualifier l'équipe nationale féminine à la CAN 2022 face au Nigéria.


« Nous sommes très heureuses d'aller représenter la Côte d'Ivoire. Parce que depuis petites, nous rêvions d’aller en France. Le championnat féminin est l'un des meilleurs au monde. C'est avec fierté et bonheur que nous allons défendre les couleurs de la nation et revenir nous qualifier pour la CAN 2022 face au Nigéria », ont martelé, les nouvelles recrues de Fleury.

Le représentant du Président du club a assuré que les joueuses Mariam et Rosemonde seront respectées de la même manière que les autres joueuses, qu'elles soient suédoise, canadienne, américaine ou camerounaise.


Nordine Oukrine sans rentrer dans les détails, a affirmé que les deux filles ont un contrat d'une saison renouvelable une fois, elles sont logées, nourries, blanchies et ont un salaire très convenable.


« Si elles jouent, elles continuent soient en Fleury ou dans un autre club. Elles seront encadrées tant techniquement que dans l'encadrement. Elles ont déjà une maman qui les attend même dans la gastronomie. Nous allons tout leur donner c'était une volonté de la Fédération ivoirienne de football. C'est un contrat à durée déterminée avec un salaire mensuel enregistré à la directe avec une autorisation de travail et de sortie du territoire faite par le ministre. C'est leur bonheur », a-t-il conclu.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France comme avec les burkinabé ou maliens ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Permis à point au 1er mars, bonne initiative ?
 
3317
Oui
60%  
 
2129
Non
38%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Deux joueuses ivoiriennes de l'équipe nationale transférées au Club Fleury 91 de première division présentées à l'Ambassadeur avant leur départ prévu demain
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Qu'est ce que le ministre fait dans cette affaire ??? . Il a probablement eu un cachet sur le montant des transfers.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter