Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Disparition de Kojo Tsikata, un pilier de l'ère Rawlings
 

Ghana : Disparition de Kojo Tsikata, un pilier de l'ère Rawlings

 
 
 
 6872 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 21 novembre 2021 - 15:28


Jerry Rawlings et Kojo Tsikata (ph)


Le rang des révolutionnaires au Ghana s’éclaircit avec la disparition du Capitaine Kojo Tsikata, un ancien membre des Forces Armées Ghanéennes (GAF) et ancien chef de sécurité.


Le Capitaine Tsikata, 85 ans, ancien chef de la sécurité nationale sous la junte militaire du Conseil Provisoire de Défense Nationale (PNDC) du défunt Président Jerry Rawlings, est décédé le samedi 20 novembre 2020 à Accra dès suite de maladie. Sa famille projette d’organiser conformément aux souhaits du défunt, des funérailles privées.


Le décès de l'expert en sécurité a été révélé à la presse par ses proches dont le Colonel à la retraite Joshua Agbotui et Fui Tsikata. Bien qu’ayant été au centre de plusieurs affaires civilo-militaires depuis la seconde prise du pouvoir de Rawlings en 1981, Tsikata s’est fait discrète ces dix dernières années. D’après une investigation d’un journaliste, Tsikata est le « cerveau derrière la révolution de Rawlings » et que sans lui, Rawlings ne pouvait faire grande chose ni réussir sa politique de transformation du pays.


 

Sa personnalité controversée avait divisé l'opinion nationale. Il a suscité la controverse lorsqu'il a rejeté un prix qui devrait lui être conféré sous le Président John Kufour en 2008.


Parcours


Tsikata a fait l'objet d'un examen lors d’une audience de la Commission de réconciliation nationale (NRC) en 2003 au Ghana pour un enlèvement présumé de trois juges et d'un officier, mais il a nié les faits et n'avait pas été jugé pour causes de preuves insuffisantes. Il a été un membre fondateur du parti NDC, opposition.


L’homme qui a été souvent présenté comme le principal cerveau de la sécurité au Ghana a été nommé en 1982 sous le régime militaire de Rawlings en tant que chef de la Sécurité nationale et a ensuite rejoint Rawlings, sous l’ère démocratique, le 21 janvier 1995. Il avait également siégé au Conseil d'État du Ghana.


Tsikata a été envoyé au Congo pendant la crise des années 1960 avec le Général de division Ankrah dans le cadre d'un contingent militaire ghanéen avec les ordres du Président Kwame Nkrumah de protéger le panafricaniste et anti-néocolonialiste Patrice Lumumba, qui était le Premier ministre. Il a été arrêté, détenu et condamné à mort en tant que suspect d'un complot d'assassinat contre Nkrumah après son retour. Le leader mozambicain Samora Machel, un combattant de la liberté, interviendra en faveur de Tsikata pour qu’il obtienne un pardon. Samora a voyagé avec lui au Mozambique.


 

Le Capitaine Kojo Tsikata a reçu l'une des plus hautes distinctions angolaises, connue sous le nom de Carlos Silva parmi les combattants angolais, pour son rôle dans la lutte pour l'indépendance nationale. Il était récipiendaire du Prix de la solidarité et de l'Ordre de « Carlos Manuel de Céspedes », décerné par le Conseil d'État de la République de Cuba.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Ghana : Disparition de Kojo Tsikata, un pilier de l'ère Rawlings
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
RIP
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter