Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Abidjan, Cyril Ramaphosa critique les interdictions de voyage du Covid-19
 

Côte d'Ivoire : Depuis Abidjan, Cyril Ramaphosa critique les interdictions de voyage du Covid-19

 
 
 
 4093 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 décembre 2021 - 16:57

Ramaphosa ce jeudi à Abidjan




Dans le cadre de sa visite d'Etat de 72 heures à Abidjan, Cyril Ramaphosa, Président de l'Afrique du Sud s'est élevé contre les interdictions de voyage dans son pays et dans bien d'autres Etat à cause du variant de la COVID-19.


Selon ces interdictions vont engendrer des dommages particulièrement sur le tourisme, les mouvements de personnes et ceci va impacter négativement le continent.


Prenant l'exemple de son pays, il a affirmé que l'Afrique du Sud, a déjà enregistré des pertes en raison ces interdictions, surtout dans le domaine du commerce.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cyril Ramaphosa a appelé tous les pays qui ont imposé ces interdictions de voyage à les reconsidérer leur décision et lever ces interdictions en vue de permettre le mouvement des personnes, car selon lui, il est « important que nous mettions en place des mesures

nécessaires et médicales. Ce sur quoi, nous nous sommes mis d'accord pendant le G20 ».


 

« Pendant que nous permettons à chaque pays de protéger sa population, et de soutenir la coopération internationale, il est important que nous soyons guidés par la science et non par les émotions, encore moins par les considérations politiques ».


Le Président sud-africain a salué son homologue ivoirien pour avoir accéléré le processus de réconciliation nationale et a annoncé que son pays reste prête et préparer à partager sa propre expérience dans le domaine de la réconciliation lorsque l'appel lui sera lancé (....).

 « (...) nous venons d'être témoin de la signature de 9 accords de coopération, dans différents domaines de coopération entre nos deux pays. Nous avons entrepris d'approfondir et de renforcer les investissements entre nos pays sur la base des priorités et des avantages comparative. Nos deux pays ont exprimé le besoin d'accroître les investissements dans les domaines de l'agriculture, du développement en général, de l'énergie. Nous allons prioriser l'investissement, les infrastructures et d'autres aspects. (...)


En accroissant la coopération économique entre nos deux pays, nous visons à faire face à nos défis communs, qui sont l'inégalité, le manque d'emploi, avec un accent particulier sur l'autonomisation des femmes, la jeunesse.


Nous devons promouvoir notre collaboration parce que nous faisons face à un ennemi commun comme la COVID-19. Il est donc important que nous retrouvions un environnement sain. M. le président, je voudrais vous remercier pour cet esprit de solidarité qui a été articulée autour de cette visite d'état. Les interdictions de voyage en Afrique du Sud et dans bien d'autres pays sont regrettables. Si c'étaient les scientifiques africains qui avaient détectés cette variante, s'aurait été une menace pour l'Afrique. Ces interdictions vont donc engendrer des dommages particulièrement sur le tourisme, les mouvements de personnes. Ceci va impacter négativement le continent. En Afrique du Sud, nous avons déjà enregistré des pertes de ces interdictions, surtout dans le domaine du commerce. On peut déjà parlé de 50% de réduction. Ce qui veut dire que toute personne qui viendrait d'un autre pays pour l'Afrique du Sud ont déjà commencé à annuler leur voyage. Je voudrais saisir cette opportunité pour appeler tous les pays qui ont imposé ces interdictions de voyage à les reconsidérer leur décision et lever ces interdictions en vue de permettre le mouvement des personnes. Il est important que nous mettions en place des mesures nécessaires et médicales. Ce sur quoi, nous nous sommes mis d'accord pendant le G20.


Pendant que nous permettons à chaque pays de protéger sa population, et de soutenir la coopération internationale, il est important que nous soyons guidé par la science et non par les émotions, encore moins par les considérations politiques.


 

M. le Président, vous et moi savons Que l'Afrique et le reste du monde continuent à lutter face aux vaccins qui sont en quantité limitée.

Les gouvernements et les organisations doivent lutter en vue de rendre ce vaccin disponible de manière équitable.


Nous avons également discuté de la consolidation de la démocratie. Au niveau du continent. Autour des principes de la charte africaine, la démocratie, de la gouvernance, nous avons.


Nous saluons le président pour avoir accéléré le processus de réconciliation nationale. L'Afrique du sud reste prête et préparer à partager sa propre expérience dans le domaine de la réconciliation lorsque l'appel lui sera lancé. (....) nous nous sommes mis d'accord

pour travailler sur les questions africaines internationales sans oublier les efforts du conseil de sécurité des nations unies. (...)

En conclusions, cette opportunité, pour nous sud-africain, est une opportunité, l'occasion la plus prometteuse, parce que nous avons pris des engagements dans plusieurs domaines. De plusieurs manières ».


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Abidjan, Cyril Ramaphosa critique les interdictions de voyage du Covid-19
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter