Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia :  Décès et inhumation de l'ancien chef de guerre Alhadji Kromah
 

Liberia : Décès et inhumation de l'ancien chef de guerre Alhadji Kromah

 
 
 
 4741 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 22 janvier 2022 - 17:22


Alhaji Kromah (ph)


Le politicien Alhaji Kromah et ancien chef du Mouvement Uni de Libération pour la Démocratie au Libéria (ULIMO-K), un groupe dissident de l'ancien mouvement rebelle ULIMO au Liberia est décédé le mardi 18 janvier 2022 dès suite de maladie à Congo Town, Monrovia.


Quoique la cause du décès n’ait été officiellement révélée, de sources proche du disparu ont révélé que la disparition de Kromah (69 ans) est intervenue à la suite d'une longue période de maladie causée par un Accident vasculaire cérébral (AVC). Kromah a été inhumé au lendemain de son décès.


Le Président George Weah a salué la mémoire du professeur Kromah et a présenté ses condoléances à sa famille. Dans son hommage, Weah a rappelé qu’avant de tomber malade, Kromah a été un membre actif de l'Université du Libéria, où il a contribué à façonner l'esprit de nombreux jeunes du pays.


 

Parcours


Avant de devenir un chef de guerre pendant la guerre civile libérienne. Kromah était un journaliste et écrivain. Il a été le directeur général de la radio nationale, le Liberia Broadcasting System, et ministre de l'Information sous le régime de l'ancien Président Samuel K Doe. Il a été un ancien Vice-président du Conseil d'Etat et s’était présenté à la présidentielle de 1997 sur le ticket du parti All Liberian Coalition Party (ALCO)


Son passé de guerre


L'ULIMO avait été créé par d'anciens partisans du Président Samuel Doe assassiné à Monrovia par des rebelles en 1990 pour combattre les forces de Charles Taylor. L'ULIMO et ses hommes ont réussi un temps par la force des armes à forcer le Président guerrier Taylor à s’asseoir autours d’une table de négociation, une circonstance qui a apporté une solution politique au conflit libérien.


En 2009, la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) qui avait enquêté sur plus de 20 ans de violations des droits humains commis notamment pendant la première et la seconde guerre civile (1999-2003), avait recommandé qu'Alhaji Kromah soit poursuivi pour crimes de guerre.


 

La faction rebelle ULIMO-K de Kromah a été citée dans le rapport de la CVR pour avoir commis plus de 11 500 formes diverses d'abus et d'atrocités, notamment le déplacement forcé, le meurtre, le viol, la destruction de biens et la torture, entre autres actions criminelles présumées. Il est décédé sans avoir été jugé comme recommandé par la CVR.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Décès et inhumation de l'ancien chef de guerre Alhadji Kromah
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter