COMMUNIQUÉ
17 Février 2022
AGO
Côte d'Ivoire
 
 6964 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 
 
 
AGO
Côte d'Ivoire Economie
 
Côte d'Ivoire : Accusée à Jacqueville sur un projet de lotissement, réponse de l'entreprise AGO

La Société Agence Opérationnelle dite « AGO » et sa gérante, Madame VIGNIKIN Cica Agnès Epouse TEHO, s’insurgent contre certains propos les mettant en cause dans l’article de KOACI du 13 Février 2022 et intitulé :’’ Côte d’Ivoire : Des propriétaires terriens de Jacqueville promettent se battre au prix de leur sang contre un projet de lotissement’’ ; lesquels propos ont été proférés par Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS et d’autres.


Les paragraphes 1 et 2 de cet article indiquent en effet que « les propriétaires terriens du village dénoncent ce lotissement ‘’ Frauduleux réalisé et approuvé par l’entreprise AGO‘’ » ; « …ce lotissement a été réalisé par voie de régularisation sans le consentement des propriétaires terriens et sans enquête de comodo incomodo alors que le site concerné se trouve en pleine forêt ».


S’agissant de telles déclarations, la société Agence Opérationnelle tient à répondre et rappeler qu’elle est respectueuse de la législation en vigueur en matière de Foncier et d’Urbanisme.


Qu’en conséquence, elle ne saurait s’associer, ni approuver un quelconque projet illégal visant à spolier les droits des propriétaires terriens d’AKROU, qui souvent n’ont que leur seul patrimoine foncier pour assurer leur subsistance.


Au surplus, l’Agence Opérationnelle est une entreprise républicaine qui entend conduire tous ses projets avec professionnalisme et exemplarité, dans le strict respect des lois et règlements régissant l’activité d’aménageur foncier.


C’est pourquoi, dès que le Ministère de la Construction a initié la réforme du secteur, la société AGO SARL a fait partie des premières entreprises à avoir sollicité et obtenu son agrément suivant arrêté N°13-0005/MCLAU/CAB/DGUF du 19 Mars 2019, et renouvelé par arrêté N°19-00005/MCLU/DGUF/CAAF du 05 Juillet 2019. (pièce N°1 : Agréments)


Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS indique par ailleurs dans le paragraphe 4 que c’est avec la complicité du Chef du village YACE NANGBAN IGNACE que « l’entreprise abuse des propriétaires terriens » ; l’entreprise s’entendant AGO SARL.


Or, c’est lui-même qui a, en effet, mis l’Agence Opérationnelle en contact avec la plupart des propriétaires terriens. A titre de preuve, il a contresigné et paraphé aussi bien les conventions conclues avec lesdits propriétaires terriens que tous les bons de sortie de caisse destinés à leur octroyer des avances de fonds. (pièce N°2 : Conventions contresignées par Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS)

Mieux encore, il a personnellement instruit sa belle-soeur Madame BONI ODETTE à l’effet de nous conduire auprès du Chef YACE NANGBAN IGNACE lorsqu’il a fallu établir des documents revêtus du sceau de la chefferie, lesquels étaient nécessaires à la constitution du dossier d’approbation.


C’est d’ailleurs à cette occasion que l’Agence Opérationnelle a conclu une convention avec la chefferie du village, marquant ainsi le début des travaux techniques et des démarches administratives.


Aussi, et selon les usages en la matière, l’avis favorable du Maire de JACQUEVILLE a été demandé et obtenu. (pièce N°3 : Avis favorable du Maire)


En outre, une enquête de commodo et incommodo a été régulièrement diligentée par les services techniques de la Mairie de JACQUEVIILE. (pièce N°4 : Avis d’enquête de commodo et incommodo)


Ainsi, après avoir réalisé toutes les opérations techniques et les formalités administratives, le plan de lotissement dénommé « AKROU 2ème EXTENSION » a été approuvé par le Ministre en charge de la Construction suivant arrêté n°16-0485/MCU/DGUF/DU/SDAF du 02 Décembre 2016, successivement publié au Journal Officiel sous le numéro 36 de l’année 2018. (pièce N°5 : Arrêté d’approbation et Journal officiel)


A présent, les travaux en cours sur le site visent l’application du plan de morcellement approuvé afin que le Ministère de la Construction nous délivre in fine un certificat de conformité.


A la lumière de tout ce qui vient d’être évoqué, l’on est en droit de se demander où se trouve le faux ou la forfaiture qu’aurait commis la société AGO ? Que nenni !


D’autant que Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS est particulièrement doué pour contester la régularité de l’arrêté d’approbation en cause sur la place publique mais n’éprouve aucun scrupule à mandater dans le secret d’autres opérateurs sur le lotissement prétendument frauduleux.


A la vérité, tous ces discours empreints de sophisme malhabile, ces parlottes véhémentes et acerbes dirigées contre Madame le Préfet, Monsieur le Sous-Préfet, et dans une certaine mesure contre la société AGO SARL, décrivent la véritable nature de leur auteur ; celle d’une personne qui a une défiance permanente vis-à-vis de l’autorité.


Pourtant, aucun citoyen avisé ne peut se soustraire aux règles en vigueur dans un Etat, que celles-ci soient d’origine parlementaire, ou qu’elles émanent des autorités administratives dont le corps préfectoral constitue l’un des démembrements. De même, les décisions de justice devenues définitives ont l’autorité de la chose jugée et s’appliquent sans exception. Du reste, il convient de rappeler que Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS n’a plus aucune légitimité dans la gestion du village d’AKROU.


Mais étrangement, celui-ci continue à prôner la violence et les troubles à l’ordre public au mépris non seulement des décisions des autorités administratives de JACQUEVILLE, mais des décisions de justice qu’il convient de parcourir. Il s’agit :


 Du courrier de Monsieur le Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, en date du 05 Juin 2019 ; par lequel il a été rappelé qu’il est conforme aux prérogatives du Chef de village de procéder à la délivrance des attestations villageoises portant sur les lots issus des lotissements approuvés du village d’AKROU. (pièce N°6) ;


 De la décision n°015/P-JVE/CAB, de Madame le Préfet du Département de Jacqueville, en date du 05 Mai 2020, par laquelle il a été mis fin aux activités du Comité de Gestion du village d’AKROU, Commune de Jacqueville, présidé par Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS, pour atteintes aux prérogatives du Chef de village. (pièce N°7) ;


 De l’arrêt n°340 du 28 Avril 2021, dans lequel le Conseil d’Etat a rejeté la demande de sursis à l’exécution de la Décision n°015/P-JVE/CAB de Madame le Préfet du Département de Jacqueville, introduite par Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS. (pièce N°8) ;


 De l’arrêt n°159 du 28 Avril 2021, en vertu duquel le Conseil d’Etat a cassé et annulé l’arrêt administratif n°139/2020 rendu le 14 Juillet 2020 par la cour d’Appel d’Abidjan, lequel arrêt avait reconnu à Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS la qualité de Président du Comité de Gestion du village d’AKROU, avec pouvoir de signer, à l’exclusion du Chef de village, les attestations villageoises portant sur les lots du village d’AKROU. (pièce N°9)


 De l’arrêt n°889 du 05 Novembre 2020 selon lequel la Cour de Cassation a ordonné la discontinuation des poursuites entreprises par Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS contre Messieurs YACE NANGBAN IGNACE et N’GUESSAN NARCISSE. (pièce N°10)

En tout état de cause, il faut opposer à Monsieur TEKRI AKADJE GERVAIS et ses sbires, la maxime ‘’DURA LEX, SED LEX’’ c’est-à-dire ‘’la loi est dure mais c’est la loi’ ; afin que le village d’AKROU retrouve toute sa tranquillité pour le bonheur de ses habitants.

 
AGO
 
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter