Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Frontière maritime, le Ghana appelle à la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer
 

Côte d'Ivoire : Frontière maritime, le Ghana appelle à la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer

 
 
 
 5022 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 février 2022 - 16:48

Diakalidia KONATE à droite (ph)


Une rencontre de prise de contact entre la Commission des Frontières du Ghana et la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire s'est tenue hier à Accra au Ghana.


Cette rencontre a posé les bases de discussions sur la gestion de la frontière commune et elle était coprésidée par le Général de Division Emmanuel KOTIA, Coordonnateur National de la Commission des Frontières du Ghana et le Préfet Hors Grade Diakalidia KONATE, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire.


Au cours de cette rencontre, les différents problèmes identifiés tout au long des frontières terrestre et maritime entre les deux pays ont été abordés.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les participants ont également discuter du processus de réaffirmation de la frontière terrestre entre les deux pays, de la mise en place des modalités de mise en œuvre des décisions du Tribunal International de la Mer, du renforcement de la coopération transfrontalière.


La cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs interventions. Le ministre Ghanéen des Affaires Territoriales et des Ressources Naturelles, le Général de Division, Emmanuel KOTIA, Coordonnateur National de la Commission des Frontières du Ghana a souligné que cette rencontre intervient à la suite des réunions de planification de la PeCOGEF organisé à Ouagadougou et récemment par visio-conférence.


Il a indiqué qu'il était nécessité de définir le tracé de la frontière commune conformément aux dispositions internationales, régionales et sous-régionales. Et a souhaité la mise en place d’une Commission Technique Mixte et Paritaire, concernant la frontière maritime.

Le ministre a remercié l’Union Africaine et la GIZ pour leur contribution à l’organisation de la rencontre.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Adama Toungara, Médiateur de la République de Côte d’Ivoire est en charge du dossier sur le contentieux maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Diakalidia KONATE, Secrétaire Exécutif de la CNFCI, a au nom de PeCOGEF, Président de la CNFCI émis le vœu que cette rencontre contribue au renforcement de la coopération transfrontalière entre la Côte d’Ivoire et le Ghana et a exhorté les deux parties à mener des actions coordonnées en vue d'améliorer la sécurité, la surveillance des frontières, les conditions de vie des populations et les actions de développement socio-économiques dans les zones frontalières.


Pour sa part, OWUSU-BIOH Benito, ministre Ghanéen des Affaires Territoriales et des Ressources Naturelles a rappelé que, l’existence d’un Etat se caractérise par des frontières bien définies.


S’appuyant sur les points d’accord adoptés lors de la réunion en visioconférence du lundi 14 février 2022, les participants ont échangé sur la matérialisation et la réaffirmation de la frontière terrestre, la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer, la coopération transfrontalière, les problèmes spécifiques d’intérêt commun entre les deux Etats.

Concernant le point relatif à la matérialisation et à la réaffirmation de la frontière terrestre, les parties ont convenu d’une rencontre à Abidjan du 21 au 25 juin 2022 au cours de laquelle, il sera question de l’installation d’une commission mixte technique de réaffirmation, de délimitation et de démarcation de la frontière terrestre Côte d’Ivoire-Ghana, de l’organisation de rencontres préparatoires des membres de cette Commission pour élaborer un plan d’actions et de financement des activités de ladite Commission.


Sur la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer


La partie Ivoirienne a indiqué qu'elle était venue actualiser ses connaissances sur le dossier avec les Ghanéens et la partie Ghanéenne a évoqué l’existence de fonds de carte produits par chacun des pays avec le tracé de la frontière et validé par l’apposition de signatures respectives.


Pour une gestion efficace des questions maritimes, les deux parties ont convenu de la mise en place d’une Commission Technique Mixte et Paritaire en charge des questions maritimes. Cette Commission, une fois mise en place, pourrait passer en revue la proposition de la Partie Ghanéenne lors d’une rencontre à Abidjan.


Sur la coopération transfrontalière 

La Partie Ivoirienne a fait une proposition d’un projet d’accord-cadre de coopération transfrontalière. Les observations de la Partie Ghanéenne qui devront être reçues avant le mois de juin 2022, permettront de finaliser le projet lors de la rencontre d’Abidjan.

La Partie Ivoirienne a annoncé qu'elle travaillait à l’élaboration des termes de référence d’une étude sur la viabilité des espaces frontaliers et des domaines de compétences en vue de la mise en place des Groupements Locaux de Coopération Transfrontalière et de cadres de coopération sectoriels.


 

En ce qui concerne l’organisation de la commémoration de la Journée Africaine des Frontières qui se tiendra du 07 au 10 juin 2022 à Noé (Côte d’Ivoire) et Elubo (Ghana), les deux parties ont accepté d’organiser conjointement une campagne de sensibilisation sur les méfaits de la pollution des cours d’eau. 

Concernant la rencontre tripartite de l’espace communautaire Volta Noire, les parties ont convenu de participer à cette activité qui aura lieu à Jirapa au Ghana en avril 2022.


Sur les problèmes spécifiques d’intérêt commun, concernant les incidents récurrents, tels que, l’abattage des singes de la forêt sacrée de Soko (Côte d’Ivoire), l’insécurité avec son corollaire de kidnapping, l’occupation des rives de la Volta Noire par les pécheurs Ghanéens et tout problème spécifique aux frontières, les parties ont convenu de se saisir mutuellement pour une résolution immédiate de ces questions.

Les Parties se sont félicitées de la qualité de la coopération militaire en matière de formation et se sont engagées à prendre des mesures afin de l’intensifier.


Les résultats obtenus au terme de la rencontre ont été salués par les participants. La partie ivoirienne a réaffirmé son engagement à tout mettre en œuvre pour la réalisation des recommandations issues de cette rencontre.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Pour sa part, le Coordonnateur National de la CFG a réaffirmé la volonté de son pays à œuvrer pour la mise en application des recommandations de cette réunion en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations vivant à la frontière commune.


Wassimagnon

              


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Frontière maritime, le Ghana appelle à la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter