Cedeao Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Les Sages dévoilent leur diplomatie sur des tentations de 3e mandat
 

Cedeao : Les Sages dévoilent leur diplomatie sur des tentations de 3e mandat

 
 
 
 3496 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 mai 2022 - 10:59

Goodluck Jonathan (ph)


Le Forum des Sages de l'Afrique de l'Ouest a tenu du 12 et 13 mai 2022 un dialogue de deux jours à Dakar, au Sénégal, sur la paix, la sécurité et la démocratie. Les Sages ont, durant leurs travaux, levé le voile sur une partie de leur mission de bons offices dans le dossier ayant trait à la tentation des troisièmes mandats dans certains pays de la CEDEAO.


Le Forum a connu la participation des experts politiques, des membres de la Commission de la CEDEAO, et des anciens Présidents comme Goodluck Jonathan du Nigeria, d’Ernest Bai Koroma de la Sierra Leone et du Dr Mohamed Ibn Chambas ancien Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS). Le groupe des Sages de l’Afrique de l’Ouest, qui regroupe des anciens Chefs d’Etat, a été reçu en audience par le Président sénégalais Macky Sall.


Les participants se sont penchés sur le thème central « Dialogue sur le maintien des principes démocratiques en Afrique de l'Ouest ». Certains sous thèmes développés sont « Le retour des coups d'Etat militaires en Afrique de l'Ouest », « Réponses à court et moyen termes aux changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique de l'Ouest ».


Cliquez pour agrandir l'image  
 


La CEDEAO comme une sentinelle  


 

En réponse à une préoccupation grandissante selon laquelle la CEDEAO ne fait pas assez pour maintenir la paix et la démocratie dans la sous-région, l’ancien Président Jonathan a déclaré que « la perception selon laquelle la CEDEAO ne fait pas grand-chose doit être corrigée, car plusieurs efforts de la Commission qui, parfois, ont impliqué les chefs d'État en exercice ont évité et, dans certains cas, désamorcé certains conflits et changements anticonstitutionnels de gouvernement ».


Comme pays épargnés de justesse par des soubresauts, l’ancien Président nigérian a cité le Niger, la Guinée et la Gambie mais a ajouté que « nous devons accepter et convenir qu'il y a de la place et qu'il faut faire plus. Au fur et à mesure que nous avancerons, nous adopterons et mettrons en œuvre progressivement certaines des recommandations avancées comme solutions à certaines des crises actuellement vécues dans la sous-région ».


Diplomatie préventive contre les crises


Pour sa part, Ibn Chambas a relevé qu’« il est toujours difficile de célébrer et d'amplifier les résultats de la diplomatie préventive, car de tels efforts sont normalement discrets. Des efforts ont toujours été faits, parfois même par des chefs d'État en exercice pour dissuader leurs homologues en cas de manipulation constitutionnelle, mais ces efforts ont été largement repoussés par les acteurs impliqués ».


 

Dans sa communication, le Président sénégalais, Macky Sall, qui est l’hôte du conclave a mis en avant que la démocratie est un bien commun à préserver en tenant compte des facteurs dévastateurs et autres vulnérabilités qui menacent la stabilité des États.


Pour son propre expérience, l'ancien président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a déclaré que malgré les pressions exercées pour qu'il modifie la Constitution du pays afin de briguer un troisième mandat, il a refusé parce qu'il ne croyait pas que ce soit la bonne chose à faire. Pour se tirer d’affaires, Koroma a lancé un appel aux candidats à la présidence contre les promesses déraisonnables en ces termes « lorsque vous faites trop de promesses, vous vous retrouverez dans des difficultés après votre entrée en fonction et vous serez confronté à la réalité du temps et des ressources limités, à la fois humains et financiers ».


Le Forum des sages s'appuie sur la riche expérience d'anciens résidents et hommes d'État qui ont acquis une réputation dans le maintien et la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance, la paix et la sécurité en Afrique de l'Ouest. Les recommandations issues de la rencontre des sages à Dakar seront soumises aux institutions de la CEDEAO et seront suivies pour s'assurer qu'elles ne soient pas mises aux oubliettes.


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limoger le régisseur ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Orages, la situation des dégâts est-elle moins pire que par le passé?
 
3430
Oui
57%  
 
2351
Non
39%  
 
236
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cedeao : Les Sages dévoilent leur diplomatie sur des tentations de 3e mandat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Ce "Badluck" là, il est encore en activité avec son accoutrement luciférien ???
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter