Afrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Union Africaine : Relance du projet de la force africaine en attente
 

Union Africaine : Relance du projet de la force africaine en attente

 
 
 
 2297 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 mai 2022 - 21:39


Des Présidents au sommet de l’UA en Guinée Equatoriale (ph)


Le projet de la mise sur pied d’une force africaine en attente en vue de répondre immédiatement lorsqu'un État membre est sous la menace terroriste ou connait des moments et situations critiques qui menacent sa stabilité a été relancé en fin de semaine dernière à Malabo en Guinée Equatoriale lors du sommet de l’Union Africaine (UA).


Les chefs d'État africains ont clôturé le samedi 29 mai dernier les deux sommets extraordinaires qui ont porté sur le terrorisme, la mauvaise gouvernance et les coups d'État. Si une déclaration finale se fait attendre, il est à noter que le projet de la force africaine a été relancé et soutenue par les Présidents Muhammadu Buhari et João Lourenço respectivement du Nigeria et de l’Angola.


Appréciation du Nigeria


Pour ce projet, le Président Muhammadu Buhari s’est prononcé pour la recommandation de créer une force africaine en attente contre le terrorisme. Il a appelé les dirigeants africains à converger leur volonté politique en vue d’améliorer la collecte de renseignements et apporter plus d'urgence à la lutte contre les crimes violents.


Le Président nigérian a félicité le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, pour son rapport sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent et sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique.


Dans sa déclaration, Buhari a fait savoir qu’en « Afrique de l'Ouest, nous travaillons très dur par l'intermédiaire de la CEDEAO pour combattre le terrorisme. La Force opérationnelle interarmées multinationale dans la région du lac Tchad et le G5 au Sahel ont continué à affaiblir les insurgés en réduisant considérablement leur capacité à infliger des dommages à nos concitoyens ».


 

Il a plaidé pour une augmentation des troupes dans la lutte contre le terrorisme et le renforcement des capacités de renseignement des troupes déployées, notamment en améliorant la coopération opérationnelle des contingents dans les zones d'opérations.


Appui de l’Angola


Pour sa part, le Président angolais, João Lourenço, a appelé les dirigeants africains à réfléchir sérieusement et profondément sur la nécessité d'une opérationnalisation rapide de la force africaine en attente.


S'exprimant lors de la séance de clôture du sommet extraordinaire des dirigeants de l'UA, Lourenço a déclaré que cette force militaire multinationale aura, entre autres, pour mission d'intervenir dans les moments et situations critiques qui menacent la stabilité et la sécurité des pays du continent.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En avocat de la force en attente, le Président angolais a indiqué qu’une éventuelle intervention de cette force s'inscrit dans l'architecture de la paix et de la sécurité en Afrique. Il a soutenu la nécessite de parvenir à un consensus sur la notion de sécurité partagée en Afrique, afin de comprendre qu'il n'est pas possible de construire la stabilité et la sécurité pour certains sans soutenir et prendre en compte la sécurité et la stabilité de tous les autres.


Le sommet sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique a été proposé par le Président João Lourenço, lors d'une réunion ordinaire des dirigeants du continent, tenue à Addis-Abeba, en Éthiopie.


 

Signal du Nigeria contre les prolongations de mandats


En relation avec les coups d’Etat qui se sont multipliés sur le contient, le Président Buhari sans ménager ses mots a fait noter que le désir de certains dirigeants de rester au pouvoir, après l'achèvement de leur mandat constitutionnel, se traduit facilement par des violences, des pertes en vies humaines et a de ce fait appelé à une position plus forte de l'Union Africaine.


Sur des cas de renversements de pouvoir dans la CEDEAO, Buhari a relevé que les sanctions de grande envergure ont été imposées aux pays qui ont connu un changement de gouvernement anticonstitutionnel. Partant de ce fait, il a déduit que les coups d’Etat comme ceux intervenus en Guinée, au Mali et au Burkina sont inacceptables car il s'agit d'une tentative de faire reculer le continent et de faire dérailler le grand chemin parcouru au fil des ans dans la quête d'une démocratie durable.


Tout en appelant l’UA à durcir le ton contre les auteurs de coups d’Etat, Buhari a appelé à une profonde introspection sur les causes profondes de l'incursion militaire dans la politique. Après avoir convié ses homologues à assurer une bonne gouvernance, à s’attaquer aux causes de l'extrême pauvreté et a organiser des élections pacifiques, libres et justes, Buhari a insisté devant les dirigeants africains que « Nous devons éviter tous les appels à la prolongation des mandats au-delà des dispositions de nos constitutions respectives ».


Achevant sa déclaration, Buhari a déclaré que « je voudrais lancer un appel clair en faveur d'une réponse continentale coordonnée qui condamne toutes les formes de changement anticonstitutionnel de gouvernement en Afrique ».


Mensah,   

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Union Africaine : Relance du projet de la force africaine en attente
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter