Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Tuerie de 32 civils, discordance entre l'armée et l'église sur l'origine du massacre
 

Cameroun : Tuerie de 32 civils, discordance entre l'armée et l'église sur l'origine du massacre

 
 
 
 1497 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 juin 2022 - 08:52



L'armée Camerounaise a rejeté mardi, la piste d'un affrontement inter communautaire et soutient qu'il s'agit d'une attaque des séparatistes qui écument la région du Sud-Ouest secouée par la crise anglophone.


Selon le ministère Camerounais de la Défense, le Massacre de 32 civils le 25 juin dernier, a été perpétré par des bandes armées sécessionnistes de Ballin, arrondissement d'Akwaya 

département de la Manyu région du Sud-Ouest.


L'attaque s'est produite aux environs de 4 heures du matin dans la matinée du 25 juin 2022.

 

"La récente attaque d'Akwaya a eu lieu au domicile d'un député, où se tenaient des funérailles lorsqu'une centaine de sécessionnistes armés ont fait irruption et ouvert le feu", écrit Serges Cyrille Atonfack Nguemo chef de la Division Communication du ministère de la Défense.


 Les assaillants lourdement armés et évalués à une centaine ont fait irruption au domicile de l'élu de la nation en l'occurrence le député Aka Martin où plusieurs personnes étaient réunies à l'occasion des obsèques de son défunt frère et ont immédiatement ouvert un "feu nourri et aveugle" sur la foule. En mettant au passage le feu sur le domicile du député et sur le cercueil de son frère, avant de se retirer sous la pression des forces de Défense et sécurité venues en intervention.


 

Répartis en plusieurs groupes, ces "irrédentistes ont ouvert le feu sur la gendarmerie de la localité et incendié plusieurs habitations faisant 32 morts. Certaines victimes décapitées et/ ou brûlées vives dont [des femmes et des enfants] ", explique-t-il sur les circonstances du massacre


Par ailleurs, 4 terroristes ont été neutralisés.


L'armée dément ainsi la version de l'église presbytérienne du Cameroun dans la région qui a évoqué un conflit foncier à l'origine du massacre entre deux communautés.

 

Depuis lundi, les réactions de la classe politique sur la tuerie d'Akwaya s'enchaînent.


Les uns après les autres, les hommes politiques Camerounais aussi bien de l'opposition que du pouvoir, condamnent "l'innommable cruauté" et "l'insoutenable barbarie".


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Tuerie de 32 civils, discordance entre l'armée et l'église sur l'origine du massacre
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter