Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Lutte contre la corruption, Patrick Achi lance la plateforme SPACIA invite la population à se l'approprier, car elle est protégée par la loi relative à la protection des témoins
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la corruption, Patrick Achi lance la plateforme SPACIA invite la population à se l'approprier, car elle est protégée par la loi relative à la protection des témoins

 
 
 
 4265 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 11 juillet 2022 - 15:36

Patrick Achi et ses ministres ce lundi à Abidjan


Le 11 juillet de chaque année marque la Journée africaine de lutte contre la corruption (JALC). La commémoration de la JALC permet de réfléchir sur les progrès réalisés en matière de lutte contre la corruption et les défis à relever.


Cette année, la 6ᵉ édition de la JALC a été célébrée sous le thème : « Stratégies et mécanismes pour une gestion transparente des fonds destinés à la COVID-19 ».


L'accent a été mis sur les principes de transparence et de recevabilité dans la gestion des ressources octroyées pour soutenir la résilience à la pandémie due au Coronavirus.


En vue de dresser un bilan national et conformément aux priorités fixées par le chef de l'Etat notamment en matière du strict respect des principes de bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, le thème national retenu est : «Gestion des fonds COVID-19 et leçons apprises en matière de transparence d'intégrité » 


L'objectif visé est de faire l'état des lieux de la gestion des fonds COVID-19 durant ces dernières années et de sensibiliser les populations sur les enjeux de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption.


Au cours de cette célébration, la plateforme du système de prévention et détection des actes de corruption et infractions assimilées a été présentée officiellement et lancée par Patrick Achi.


Il a invité ses compatriotes à l'application la plus stricte des principes de bonne gouvernance, notamment dans la transparence, dans la redevabilité, la méritocratie et le respect absolu de l'État de droit. Selon lui, cela repose également sur la prise de sanctions dissuasives à l'encontre des acteurs corrompus toit autant de leurs corrupteurs.


 

S'adressant au ministre Epiphane Zorro Ballo, Patrick Achi l'a exhorté à faire changer les mentalités de ses compatriotes, vue l'importance cruciale de sa mission.


« Vous connaissez l’importance cruciale de votre mission et l'abnégation dont il fera toujours faire preuve pour franchir les obstacles, faire changer les mentalités comme les pratiques, ne faiblissez jamais, ne renoncez jamais, savez-vous toujours en tout temps en tout lieu soutenu par la volonté indéfectible du chef de l'État dans ce combat pour l'avenir et le rayonnement de la Côte d'Ivoire », a-t-il ajouté.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Véritable interface entre l’État et le citoyen, outil digital, moderne et fluide, la plateforme permettra de dénoncer facilement, précisément les actes de corruption dans tous les secteurs d'activités en vue d’en réduire radicalement la présence sur la société.


Au-delà de la symbolique forte que revêt le lancement, comme indiqué par le Premier ministre, ce dispositif, traduit parfaitement l'engagement de toute la nation, celle du Président de la République, du gouvernement et des citoyens en faveurs d’une tolérance zéro en matière de corruption.


« Nous le disons, nous le ferons et nous ne reviendrons pas en arrière pour donner à notre si beau pays, tous les leviers pour devenir une nation puissante, rayonnante, prospère solidaire et unies », a-t-il prévenu.


Patrick Achi a encouragé tous ses concitoyens à découvrir cette plateforme disponible à l'adresse spacia.gouv.vi à l’utiliser et à suivre les résultats des observations formulées.


 

« Je veux aussi les assurer qu'ils seront aussi protégés par la loi relative à la protection des témoins et dénonciateurs pour qu’aucun acte de corruption ne puisse rester ignoré, ne puisse rester impuni », a conclu, le Premier ministre.


Un panel de haut niveau a meublé cette journée et avait pour objectif principal d'offrir un cadre d'analyse de l'efficience dans la gestion des fonds d'appui du Plan de soutien économique, social et humanitaire mis en œuvre face à la COVID-19.


Notons par ailleurs que pour faire face à la pandémie de la COVID-19, endiguer sa propagation et limiter ses effets sanitaires, sociaux et économiques, le Gouvernement ivoirien a adopté des mesures d'urgence contenues dans le plan de soutien économique, social et humanitaire d'un coût global de 1700 milliards de FCFA. Ce plan visant à maintenir l'activité économique, préserver l'emploi et favoriser une reprise rapide post-crise s'est articulé autour de différents fonds.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la corruption, Patrick Achi lance la plateforme SPACIA invite la population à se l'approprier, car elle est protégée par la loi relative à la protection des témoins
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter