Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Journée africaine de la médecine traditionnelle, le Gouvernement invite les acteurs de la médecine moderne et de la médecine traditionnelle à une franche collaboration
 

Côte d'Ivoire : Journée africaine de la médecine traditionnelle, le Gouvernement invite les acteurs de la médecine moderne et de la médecine traditionnelle à une franche collaboration

 
 
 
 2004 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 31 août 2022 - 09:12

Pierre N'GOU Dimba


Tous les pays membres de l’OMS Afrique célèbrent chaque 31 août, les Journées Africaines de la Médecine Traditionnelle, Journées instituées depuis 2003 par le Bureau Régional de l’OMS Afrique.


La Côte d’Ivoire commémore demain, la 20ᵉ édition qui a pour thème : « Deux décennies de la Journée africaine de la Médecine traditionnelle : progrès accomplis vers la réalisation de la couverture sanitaire universelle en Afrique ».


Cet important thème tire son essence des assises des grandes orientations émanant de la résolution WHA63.12 de l’Assemblée Mondiale de la Santé sur la médecine traditionnelle. L’OMS s’est appropriée cette résolution en l’inscrivant comme directives stratégiques concernant la médecine traditionnelle sur la période 2014-2023 pour finalité la promotion de la couverture sanitaire universelle.


Cette approche se matérialise par l’intégration de façon adéquate des services de Médecine traditionnelle dans la prestation des services de santé et l’auto-prise en charge sanitaire en tirer profit de l’amélioration des services de santé et en donnant aux utilisateurs les moyens de faire des choix éclairés concernant l’auto-prise en charge sanitaire.


Dans un message, Pierre N'GOU Dimba, ministre de la Santé, de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle rappelle qu'en Côte d’Ivoire, l’exercice et l’organisation de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles sont encadrés par la loi n° 2015-536 du 20 juillet 2015.


 

La célébration de la présente journée revêt un intérêt particulier, et cela, singulièrement pour deux raisons substantielles.


Selon le ministre, premièrement, le thème de cette 20ème édition s’inscrit en droite ligne de la politique sanitaire actuelle adoptée par le Gouvernement ; arrimée sur la couverture maladie universelle avec comme visée l’accès à toutes et tous à des services de santé préventifs, curatifs de qualité tout en veillant à favoriser l’accessibilité financière à toutes et à tous. Deuxièmement, le contexte actuel de pandémie et d’épidémie tel celui de la COVID-19 mais aussi de la Variole du singe et de l’épidémie de Marburg, qui sévissent dans certains pays voisins au nôtre, nécessite de nouvelles approches tant au niveau de la promotion, de la prévention et du curatif.


Au regard de toutes ces raisons susmentionnées, Pierre N'GOU Dimba estime qu'il appelle un changement de paradigme dans la prise en charge thérapeutique et l’offre de soins avec comme enjeu majeur des services de soins centrés sur le patient à contrario de celui axé sur la maladie.


«Cette nouvelle donne centrée sur le patient est le sillon emprunté dans les prises de décisions stratégiques du Gouvernement en matière de santé à l’instar de l’objectif de l’atteinte de la couverture vaccinale nationale contre la COVID-19 en cette fin d’année 2022, fixé à plus de 70%, mais également de la place prépondérance qui est faite à la médecine traditionnelle dans notre système de santé », précise, le ministre de la Santé dans son message.


Selon lui, il ne fait aucun doute au vu des acquis notables constatés dans la médecine traditionnelle, la place charnière que jouera à l’avenir ce secteur dans l’atteinte de l’objectif de la couverture sanitaire universelle.


«Au nombre de ces acquis, l’on peut noter entre-autres : Au niveau du cadre institutionnel et réglementaire, l’existence de la loi n°2015-536 du 20 juillet 2015 portant exercice et organisation de la médecine et de la pharmacopée traditionnelles et du code d’éthique et de déontologie. Au niveau de l’encadrement des acteurs, l’existence de points focaux dans les districts sanitaires et le renforcement de capacités de près de 2200 praticiens de médecine traditionnelle de 2007 à ce jour. Au niveau de la recherche et de la collaboration entre les deux médecines, l’introduction depuis 2019 de modules de médecine traditionnelle dans les curricula de formation des étudiants de l’Unité de Formation et de Recherche des Sciences Médicales », a-t-il ajouté.


 

En dépit de ces avancées significatives en matière de promotion de la médecine traditionnelle en Côte d’Ivoire, des efforts restent néanmoins encore à faire.


Pierre N'GOU Dimba interpelle donc les acteurs de la recherche en santé à fédérer leurs compétences pour hisser la médecine traditionnelle au rang d’une pratique d’excellence qui bénéficie de l’apport de tous les instruments de mesure en matière de qualité, d’innocuité et d’efficacité des produits de la pharmacopée traditionnelle africaine et ivoirienne.


Il invite également, les acteurs de la médecine moderne et de la médecine traditionnelle, à une franche collaboration qui met au centre le patient à l’effet de permettre à celui-ci de disposer d’un bien-être sanitaire de son choix qui épouse les deux médecines en cas de besoin.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Journée africaine de la médecine traditionnelle, le Gouvernement invite les acteurs de la médecine moderne et de la médecine traditionnelle à une franche collaboration
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter