Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Forum pour l'investissement en Afrique, Meyliet Koné, souhaite le franchissement de la barre  de 100 milliards de dollars US du portefeuille des transactions
 

Côte d'Ivoire : Forum pour l'investissement en Afrique, Meyliet Koné, souhaite le franchissement de la barre de 100 milliards de dollars US du portefeuille des transactions

 
 
 
 2783 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 novembre 2022 - 13:28

Tiémoko Meyliet Koné ce mercredi à Abidjan



Tiémoko Meyliet Koné, Vice-président de la République a donné le top départ de la troisième édition du Forum pour l'investissement en Afrique qui se tient à Abidjan en présence des Présidents, Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO de la République du Ghana, de Emmerson Dambudzo MNANGAGWA, de la République du Zimbabwe, de Sahle-Work ZEWDE, de la République Démocratique Fédérale d’Ethiopia.


Après les deux éditions qui ont permis d'identifier un portefeuille de transaction évalué respectivement à 46, 9 milliards de dollars US et 67,7 milliards de dollars US, le Vice-président de la République de la Côte d'Ivoire espère que l'édition d'Abidjan va franchir la barre de 100 milliards de dollars US.


Tiémoko Meyliet Koné reste convaincu que de nombreuses opportunités d'investissements et de transactions seront négociées durant ce Forum et contribueront au développement du continent.


En plus des défis politico-sécuritaires qui menacent la paix et la stabilité du continent, cette édition du Forum d'investissement en Afrique se tient dans un contexte mondial particulièrement difficile marqué par les conséquences néfastes de la pandémie de la COVID-19 et de celle de la crise Russo-ukrainienne.


 

Selon Tiémoko Meyliet Koné, la COVID-19 avait plongé l’Afrique dans sa pure récession depuis un demi-siècle. En Côte d'Ivoire la résilience de notre économie combinée à notre économie sanitaire, financée avec le soutien de nos partenaires dont la BAD a permis de contenir les effets de cette crise.


«À peine sortis des difficultés liées à la COVID-19, les pays africains sont à nouveau soumis à des chocs extérieurs indus par le conflit entre la Russie et l'Ukraine avec de lourdes conséquences économiques, financières et sociales. Nos pays subissent durement les effets de l'augmentation des prix du pétrole et des cours du fret, combinée avec les difficultés d'approvisionnement en produits de base. Cela a entraîné l'inflation généralisée à l'échelle mondiale. Une hausse de taux d'intérêt sur les marchés financiers internationaux et un ralentissement important de la croissance mondiale », a déploré, le Vice-président.


Il a affirmé que ce conflit lointain se traduit par des difficultés à financer nos économies en Afrique et une réduction du pouvoir d'achat de nos populations. Notamment les plus vulnérables.


« En Côte d'Ivoire, les différentes actions que nous avons entreprises, notamment la subvention des prix du carburant et des produits de première nécessité, ont permis de contenir l'inflation à environ 4,5%. La crise actuelle rend encore plus évidente notre vulnérabilité en matière de sécurité alimentaire. Un paradoxe pour un continent qui détient 60% des terres arables et une main d'œuvre abondante et jeune. Il est donc nécessaire de renforcer la résilience économique de nos pays, notamment aux chocs extérieurs et d'assurer notre souveraineté économique et alimentaire », a-t-il ajouté.


Le thème de la 3ᵉ édition est « renforcer la résilience économique grâce à des investissements durables » et il s'inscrit dans cette logique.


 

Le Vice-président de la République estime qu'il devient urgent de mobiliser d'importants investissements structurants tenant compte des enjeux environnementaux dans l'Agriculture, l'agro-industrie, le développement industriel, les infrastructures et le capital humain. Il convient également d’accroître le commerce intra-africain, comme nous y indique la zone de libre échange continentale qui offre de grandes opportunités avec une population qui atteindra 2,4 milliards d'ici à 2050.


Dans cette perspective, le secteur privé, socle de la croissance en Afrique, a un rôle primordial à jouer. C'est pourquoi, Tiémoko Meyliet Koné invite les opérateurs privés à saisir les opportunités d'investissements qu’offre l'Afrique.


« En ce qui concerne la Côte d'Ivoire, ces opportunités sont tracées dans notre Plan national de développement 2021-2025 d'environ 105 milliards de dollars américains et dont les ¾ sont attendus du secteur privé. La présence des chefs d'Etat et de gouvernement à cette rencontre aux côtés des différents investisseurs africains et internationaux est l’une des preuves à créer ensemble un environnement économique favorable à la réalisation des investissements nécessaires pour accélérer la transformation du continent africain », a conclu, M. Koné.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face à Ehouo ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : La Russie réussira-t-elle à manipuler les ivoiriens contre la France...
 
2201
Oui
33%  
 
4431
Non
65%  
 
138
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Forum pour l'investissement en Afrique, Meyliet Koné, souhaite le franchissement de la barre de 100 milliards de dollars US du portefeuille des transactions
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter