Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des pointes d'ivoires dérobées dans une entreprise, cinq suspects arrêtés  et déférés
 

Côte d'Ivoire : Des pointes d'ivoires dérobées dans une entreprise, cinq suspects arrêtés et déférés

 
 
 
 2973 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 09 novembre 2022 - 09:53

Les suspects (DR) 


Cinq présumés trafiquants opérant dans le commerce illégal de l’ivoire ont été interpellés dans les communes d’Anyama et d’Abobo-gare.


Nous apprenons que, l’arrestation a été possible grâce au fruit de la collaboration entre l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT) et la Direction de la police forestière et de l’eau du ministère des Eaux et Forêts (DPFE-MINEF) avec l’assistance technique d’EAGLE-Côte d’Ivoire.


L’assaut aurait été mené au moment où ces présumés trafiquants s’apprêtaient à écouler les ivoires.


 Au total, deux pointes d’ivoires d’éléphants ont été saisies sur l’instant. Les éléments de l’UCT remontent de fil en aiguille pour mettre le grappin, dans la matinée du 31 octobre 2022, sur une cinquième personne domiciliée à Abobo-N’Dotré, supposée être le propriétaire des ivoires saisis.


 

L’enquête révèle que ces organes d’espèces protégées ont été dérobés par le supposé propriétaire dans une entreprise située dans la commune de Treichville. Des déclarations qui ont aidé à localiser dans la soirée du 31 octobre 2022, une troisième pointe d’ivoire à Abobo-N’Dotré.


Arrêtés, pour flagrant délit de détention, de circulation et de commercialisation illégale de produits fauniques, les cinq prévenus ont été placés dans la foulée en garde à vue à l’UCT à Abidjan-Cocody. 


Après quoi, ils ont été déférés le vendredi 04 novembre 2022 au Tribunal de Première d’Abidjan-Plateau


 

L’affaire a été mise en procédure de flagrant délit et les suspects ont été placés sous mandat de dépôt.

Les cinq contrebandiers, en cas de culpabilité, risquent une peine de prison allant de 2 à 12 mois assortie d’une amende de 3000 à 300.000 FCFA si l’on se réfère à l’article N°65-255 du 4 août 1965 relatif à la protection de la faune et à l’exercice de la chasse, signale-t-on.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des pointes d'ivoires dérobées dans une entreprise, cinq suspects arrêtés et déférés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter