Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Bongouanou, clôture des JAAD, Patrick Achi présente les ambitions du gouvernement pour le secteur agricole et rassure : « Nous allons réussir à bâtir une agriculture compétitive »
 

Côte d'Ivoire : Bongouanou, clôture des JAAD, Patrick Achi présente les ambitions du gouvernement pour le secteur agricole et rassure : « Nous allons réussir à bâtir une agriculture compétitive »

 
 
 
 1789 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 décembre 2022 - 17:36

Achi ce vendredi à Bongouanou




A Bongouanou, à la clôture de la 10ᵉ édition des Journées de l'Administration Agricole Délocalisées (JAAD), le Premier ministre, Patrick Achi, a réaffirmé la volonté du gouvernement de faire passer la Côte d'Ivoire du rang de puissance agricole à celui plus avancé de puissance -industrielle.


« Par notre ambition résolue, nous sommes en train de changer cette puissance agricole en puissance agro-industrielle », a déclaré, le chef du gouvernement qui a au passage rappelé que le secteur de l'agriculture est un élément fondamental de la vision « Côte d'Ivoire 2030 » portée par le Président de la République Alassane Ouattara.


Jérôme Patrick Achi a affiché son optimisme quant à l'éclosion d'un secteur agricole ivoirien encore plus performant, car la terre est une mère nourricière d'une générosité sans limites.


« Nous allons ensemble réussir à bâtir une agriculture compétitive et durable. Parce que nous savons que notre terre est une mère nourricière d'une générosité sans limites », a-t-il mentionné.


 

Jérôme Patrick Achi a relevé que le gouvernement a lancé d'importantes initiatives pour relever ces défis. Selon lui, dans le cadre de la deuxième génération du Programme National d'Investissement Agricole (PNIA), l'Etat ivoirien a œuvré à la modernisation des pratiques culturales ainsi qu'à l'accroissement du taux de transformation des matières premières en terre ivoirienne.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Ces efforts ont permis à la Côte d'Ivoire de devenir le leader mondial du broyage de fèves de cacao avec 20% du marché », a souligné le Premier ministre, qui a par ailleurs invité les opérateurs économiques ivoiriens à investir davantage dans l'agriculture, car « c'est un secteur rentable ».

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a rappelé les efforts du gouvernement en faveur du monde paysan et a exhorté les acteurs du monde rural à la cohésion et au travail.


Soulignons qu'au cours de cette cérémonie, un important lot de matériel et d'intrants agricoles d'un montant de 1,5 milliard FCFA, a été offert aux acteurs du monde agricole. Notons que le thème de cette 10ᵉ édition des JAAD s'articulait autour du thème « À l'aube d'une agriculture mieux structurée et plus résiliente ».


 

Cette 10ᵉ édition des JAAD a été marquée par des réceptions et des inaugurations d'infrastructures agricoles de nature à améliorer les conditions de travail et de vie des populations rurales. Rappelons enfin que ces journées ont débuté le 08 décembre 2022 et ont pris fin aujourd'hui. Elles visent à rapprocher l'administration agricole des acteurs du secteur.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Paix en Ukraine, en Somalie et en RDC ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas de toilettes publiques dans les villes, un soucis pour le tourism...
 
3216
Oui
99%  
 
14
Non
0%  
 
4
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bongouanou, clôture des JAAD, Patrick Achi présente les ambitions du gouvernement pour le secteur agricole et rassure : « Nous allons réussir à bâtir une agriculture compétitive »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Oui, notre industrialisation et sortie du sous-développement passent inéluctablement par l'agriculture. Nous aurons notre indépendance totale quand nous aurons transformé nos matières premières agricoles. Le reste suivra. Aujourd'hui, juste 20 pourcent pour le cacao transformés, c'est très petit. Voilà pourquoi nos planteurs souffrent sous le soleil et n'ont que des miettes alors que les multinationales qui transforment notre cacao se tapent 90 pourcent des revenus du business du chocolat. Transformons tout notre cacao pour capter ces milliards de dollars qui nous reviennent de droit. Ensuite on le répète pour notre café et ainsi de suite. Yes, we can. Assez des discours depuis des décennies... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Avec au moins 40 pourcent de la production mondiale, notre part dans le broyage devrait aussi se situer au moins 40 pourcent en le faisant pour 100 pourcent de notre production. C'est réaliste et réalisable. Même si au départ on s'endette pour le faire n'oublions pas que c'est un investissement qui va se rembourser de lui-même avec des externalités économiques incommensurables dans tous les autres secteurs. Ça c'est de la RealEconomik. Juste un observateur de passage...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter