Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après avoir tenté sans succès de faire exécuter la décision de justice de la CEDEAO, l'homme d'affaires Oumar Diawara  se tourne vers un tribunal français
 

Côte d'Ivoire : Après avoir tenté sans succès de faire exécuter la décision de justice de la CEDEAO, l'homme d'affaires Oumar Diawara se tourne vers un tribunal français

 
 
 
 9134 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 10 janvier 2023 - 09:18

Oumar Diawara (Ph) 


Qu’est qui pourrait arrêter Oumar Diawara, l’homme d’affaire Congo-Malien dans sa bataille juridique avec la Côte d’Ivoire ? 


Après avoir tenté, sans succès, de faire exécuter le jugement rendu par la Cour de justice de la CEDEAO, nous apprenons de sources concordantes, ce mardi 10 janvier 2023, qu’il s’est tourné vers le tribunal de Paris.


Selon les informations rapportées, M. Diawara a saisi la justice française, pour obtenir l’exequatur de la décision de la cour de justice de la CEDEAO, rendue en octobre 2020 et condamnant la Côte d’Ivoire à lui payer 1,25 milliard de FCFA.


À en croire lesdites sources, une audience est prévue pour se tenir le mercredi 11 janvier 2023 au tribunal de Paris.


Monsieur Oumar Diawara a tenté à deux reprises de saisir les aéronefs de la compagnie Air Côte d’Ivoire au Mali et au Congo, sur le fondement d’une décision de la Cour de Justice de la CEDEAO condamnant l’Etat de Côte d’Ivoire à lui payer la somme de 1,250 milliard de FCFA en réparation de la violation de ses prétendus droits.


 

« S’agissant de la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO prise en violation de ses droits, le gouvernement entend user de toutes les voies de droit pour la contester. Le gouvernement met tout en œuvre pour préserver les intérêts de la Côte d’Ivoire dans le respect des Institutions communautaires et de ses engagements internationaux », indiquait dans un communiqué le Gouvernement ivoirien en novembre 2021.


Oumar Diawara est poursuivi devant les juridictions ivoiriennes pour des faits de complicité d’abus de biens sociaux et de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 15 milliards de FCFA.


« Cette procédure, dont le jugement est à venir, est consécutive à une plainte de l’Agent Judiciaire du Trésor (AJT) suite à une transaction réalisée en fraude des intérêts de l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers la BNI, société d’Etat, et BNI GESTION, société à participation publique majoritaire », explique-t-on du côté d’Abidjan., avant de préciser que M. Oumar Diawara ne s’est jamais présenté devant les juridictions nationales, se prévalant d’une qualité, celle de diplomate, qu’il n’aurait pas.  


L’homme d'affaires Congo-Malien Oumar Diawara a été condamné en décembre 2021 à 20 ans de prison et 50 milliards FCFA d'amende.


 

Le tribunal correctionnel d'Abidjan avait reconnu le jeudi 2 décembre 2021 Oumar Diawara coupable des faits de « complicité d’abus de biens sociaux et blanchiments de capitaux », au terme d'un procès qui s'est déroulé en l'absence du prévenu. 


Le tribunal l’avait lourdement condamné entre autres à 20 ans de prison ferme, 50 milliards FCFA d’amende, 25 milliards FCFA de dommages et intérêts à payer à l’Etat de Côte d’Ivoire, la confiscation de ses biens, l'interdiction de séjour sur le territoire ivoirien. Un mandat d’arrêt avait également été lancé contre lui.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après avoir tenté sans succès de faire exécuter la décision de justice de la CEDEAO, l'homme d'affaires Oumar Diawara se tourne vers un tribunal français
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
voila des gens qui ne regarde pas la poutre de leur oeil , c'est les mediocres comme SORO qui encourage ce genre de plaisantins, si la RCI le pourchasse partout on va dire qu'on le persecute. toi tu as une procedure de blanchiment sur le feu et tu joues les malins avec la RCI serieuse du prado qui vient encore de remporter un combat intl face au mali bonne chance. On a pas ton time on a un pays a construire toi tu es a l'aise tu cherche a saisir avion tchrrrrrrrrr
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Il se débat, tout ça, c'est une affaire de business entre eux
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Ouattara doit vraiment faire peur a l ensemble de la Cedeao Mdr incapable de defendre une decision de justice mais prompt a lancer des sanctions au bon vouloir du Monsieur. Est ce a son honneur ou son deshonneur? Dans tous les cas c est au deshonneur de la Cedeao qu un individu ait recourrir a un tribunal Europeen pour faire valoir ses droits. En l etat il est fort possible que le tribunal de Paris se desiste sinon tout individu avec une notion du droit ne peut voir cet homme perdre un proces devant une juridiction transparente et libre, NB: l ex directrice de la Bni n a ete jugee coupable, elle fut liberee apres une breve incarceration.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Mesmin Konin que penses tu d'une justice qui arrive a juger 46 personnes en 48 aux assises ....bien entendu a huis clos pour la transparence et la démocratie lol cette justice que tu soutiens a réussi cet exploit loooooooooooool ....Sinon tu as raison ADO est pas puissant il est respecté pour son professionnalisme , son leadership , et surtout son bilan les africains commencent a voir on les voient commencer a menacer leurs dirigeant il demande meme chose que ADO lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Quand il s'agit de faire appliquer les décisions de la CEDEA au Mali, ...AAh ! les décisions de l'organisation sous-régionale doivent être respectées. -Quand le Dramanistan distribue des "20 ans" à la pelle...c'est normal. Mais quand le Mali rend la pièce de sa monnaie au régime hors-la-loi de l'usurpateur...ça pousse des cris d'orfraie partout.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Ce Prado va vous faire mourir à petit feu de haine. Brave tchê quoi, il n'est pas camarade de quelqu'un.
 
 il y a 1 an
jordanchoco2020
biscuit de merde pardon de MER lol ..toi tu connais pas la honte deh ton gbagbo valide un panel de chef d'état africain du haut de son panafriconisme et dit je vais me plier a ce panel !!le panel dit ADO a gagné dans la panel y'a le pays le plus puissant d'Afrique et son copain ZUMA mais gbagbo exécute rien et tu viens nous parler d'une décision de seconde zone dont l'affaire est pas fini pourquoi vous êtes mauvais comme ça essayez quand même de discuter sur des choses discutables a chaque fois on a une réponse avec votre comportement mille fois pire lol arretez d 'etre nul de la sorte looooooooooooool
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riresssssssss.... Merci là-bas, @jordanchoco.... Ce qui est marrant chez tous ces microbes du chien galeux gueulard koudou, ils oublient toujours leurs frasques et bilan de minable. Bon, ne t'inquiète pas, Goudé va leur rappeler très très très bientôt leur passé... Tic tac tic tac... Riresssssssss...
 
 il y a 1 an
Ziegler
La marmaille de ce marmailleur prendra fin en RCI. Ce que ce Diawara a fait est digne des films de la mafia. Prendre l'argent de BNI avec la complicité des agents de la BNI pour acheter des biens de la BNI. Et il y a des niais pour soutenir ce VOL (en majuscule).
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Bon, écoutez, je n'aime pas les palabres inutiles. Raisonnons cartésiennement et simplement. Il a été condamné à verser 50 milliards à la CIV et la CIV a été condamnée à lui verser 1,250 milliard. Mathématiquement, il y a donc un reliquat de 48,750 milliards reversables à la CIV. Où est l'erreur ? Qu'il vienne chercher ces 1,2 milliard et nous on va récupérer nos 50 milliards dès son atterrissage à l'aéroport... Ou bien ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Bon, écoutez, je n'aime pas les palabres inutiles. Raisonnons cartésiennement et simplement. Il a été condamné à verser 50 milliards à la CIV et la CIV a été condamnée à lui verser 1,250 milliard. Mathématiquement, il y a donc un reliquat de 48,750 milliards reversables à la CIV. Où est l'erreur ? Qu'il vienne chercher ces 1,2 milliard et nous on va récupérer nos 50 milliards dès son atterrissage à l'aéroport... Ou bien ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter