Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Après sa suspension, Radio Oméga dénonce une « décision injuste et sans fondement »
 

Burkina Faso : Après sa suspension, Radio Oméga dénonce une « décision injuste et sans fondement »

 
 
 
 2674 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 août 2023 - 11:24



La direction Radio Oméga, dont les programmes ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre par le gouvernement burkinabè, a dénoncé dans un communiqué une « décision injuste et sans fondement », assurant qu'elle va «user de toutes les voies de recours ». 


La direction de Radio Oméga qui dit avoir pris connaissance de la décision du gouvernement de « suspendre, et ce, jusqu'à nouvel ordre » , par un communiqué «élève une vive protestation contre cette décision injuste et sans fondement». 


«Radio Oméga ne se reconnaît nullement dans les arguments avancés par le communiqué du gouvernement pour justifier sa suspension», selon sa direction, affirmant que le média a toujours été «soucieux du droit à l’information des Burkinabè, se veut libre, professionnel et ouvert aux différents courants politiques».


 « C’est pourquoi Radio Oméga tient à rappeler que le 1er octobre 2022, elle a ouvert son antenne au Capitaine Ibrahim Traoré, alors que son coup d’Etat contre le Lieutenant-colonel Paul Henri Damiba n’était pas consommé. C’est donc sur Radio Oméga qu’il a pris la parole pour la première fois, au moment où les deux camps se faisaient encore face et se disputaient toujours le pouvoir», a rappelé la radio.  


 

 « C’est dans le même souci de donner la parole à toutes les parties d’un conflit politique que la radio a initié une série d'entretiens réalisés depuis le début de la crise politique au Niger», a poursuivi la direction générale de Radio Oméga


Selon elle, c'est dans ce même cadre que  « l’antenne a été ouverte à des acteurs politiques et de la société civile des deux camps qui se disputent le pouvoir au Niger depuis le coup d’Etat du 26 juillet». 


« C’est dans cette dynamique que notre rédaction dont nous saluons le professionnalisme a interviewé un conseiller du Président Mohamed Bazoum et porte-parole du Conseil de la résistance pour la République », a-t-elle précisé. 


En rappel c'est à la suite de la diffusion de cette interview dans ses programmes du jeudi que la radio a été suspendue. Le signal a été coupé aux environs de 18h, come constaté par Koaci.com. 


 

«Cette suspension de Radio Oméga sans préavis et sans notification préalable de la structure en charge de la régulation des médias est une violation flagrante des lois en vigueur et une atteinte inacceptable à la liberté d'expression et à la liberté de la presse, si chèrement acquises par nos devanciers », a dénoncé la direction de la radio. 


Selon elle, « la décision du gouvernement est prise après de nombreuses menaces de mort à l'endroit de dirigeants et journalistes de Radio Oméga de la part de personnes se présentant comme des soutiens du pouvoir et qui appellent avec insistance à la suspension de nos programmes ». 


 « Face à une décision aussi inacceptable, Radio Oméga va user de toutes les voies de recours»,conclutble communiqué du média qui affaire être la plus écoutée dans la capitale burkinabè


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Après sa suspension, Radio Oméga dénonce une « décision injuste et sans fondement »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter