Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, des experts plaident pour l'intégration de l'agroforesterie dans les politiques agricoles lors d'un colloque
 

Côte d'Ivoire : Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, des experts plaident pour l'intégration de l'agroforesterie dans les politiques agricoles lors d'un colloque

 
 
 
 3586 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 décembre 2023 - 21:57



Du 13 au 15 décembre 2023, s'est déroulé à l'université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, un colloque international de l'agroforesterie tropicale ( CIAT). 


Ce colloque qui était à sa première édition, est une initiative de l'unité de formation et de recherche Agroforesterie de ladite université. Les communications développées au cours de ces trois jours, ont tourné autour du thème central « l'Agroforesterie, une stratégie d'adaptation au changement climatique pour une gestion durable du local au global ».


 Elles ont permis durant 72 heures à plusieurs spécialistes de divers disciplines venus de plusieurs pays notamment, du Sénégal, du Burkina Faso, du Niger, du Congo, du Cameroun, du Tchad, du Benin, de la Côte d'Ivoire et de bien d'autres, de mettre en évidence les intérêts des systèmes Agroforetiers et de relever les défis dans leur mise en œuvre.


Le CIAT a été marqué par deux panels “ Gouvernance des forêts et de l'agroforesterie” et “Agroforesterie, services écosystémiques et économie ” , de deux tables rondes “ l'agrotourisme ” et “ Comment l'agroforesterie peut répondre aux différents défis écologiques, sociaux et économiques ”, des présentations orales et affichées, des visites de stands et une sortie instructive. 


Lors de la cérémonie de clôture, le vice-directeur de l'UFR Agroforesterie Dr KOUASSI Kouassi Clément a fait savoir que l'agroforesterie offre de nombreux avantages , tels que la préservation de la biodiversité, l'amélioration de la fertilité des sols, la régulation du climat local, la diversification des sources de revenus pour les agriculteurs et la résilience face aux changements environnementaux.


C'est pourquoi, il a plaidé en faveur d'une intégration de l'agroforesterie dans les politiques agricoles et forestiers nationaux, en reconnaissant son rôle clé dans la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité. 


« Nous sommes conscients des défis qui se posent à nous en matière de changement climatique, de dégradation de nos terres et de pression de nos ressources naturelles. 


 

Au cours de ce colloque, nous avons identifié les opportunités et des solutions concrètes pour une gestion durable, grâce à l'agroforesterie et à ses pratiques innovantes. 


Ces avantages sont essentiels pour garantir la durabilité de nos systèmes agricoles et forestiers, tant au niveau local que mondial. 


Nous devons travailler ensemble en collaboration avec les gouvernements, les institutions académiques, les organisations de la société civile et les acteurs du secteur privé » , a-t-il lancé. 


Pour sa part, la première responsable de l'UFR Agroforesterie, Dr Tonessia Dolou Charlotte au nom de présidente de l'UJLoG, a fait savoir que ce colloque a permis de présenter les potentialités de l’agroforesterie dans l’atténuation du climat ainsi que l’environnement des investissements et des affaires qui s’y rapportent, d’échanger sur les différentes perspectives et contraintes et de tracer les pistes d'actions pertinentes. 


« À cet effet les différentes interventions, les débats interactifs et les travaux de groupe qui ont été programmés au cours de ces 3 jours ont notamment mis à l’évidence que plusieurs conditions préalables ainsi que de réel engagement de la part de l’ensemble des parties prenantes sont requis et constitueront de faits, les facteurs clés de succès de l’agroforesterie dans nos pays respectifs et en Afrique » , a-t-elle fait savoir. 



Koffi Appolinaire, directeur du centre de Gestion Sodefor Daloa, représentant le colonel Major Mamadou Sangaré, directeur général de la Sodefor, s'est réjoui de la bonne organisation du colloque et de la bonne tenue des échanges. 


 

« Madame la directrice nous tenons également à féliciter tous les communicateurs sur cet important thème. 

Ce colloque a permis de répondre à plusieurs préoccupations, nous espérons qu'il a permis également d’ouvrir de nouvelles opportunités de recherche et de recherche-développement.


Nous voudrions donc encourager les chercheurs, les enseignants-chercheurs, les techniciens, les producteurs à s’approprier tout ce qui a été développé et à poursuivre les recherches pour que l’agroforesterie soit véritablement un instrument de lutte contre le changement climatique », a-t-il souhaité.  


À la fin du CIAT 2023, différentes recommandations ont été formulées. 


Il s'agit notamment : de préserver la limite des forêts dites classées , de préserver et restaurer le système agroforestiers menacés par les fléaux, notamment l'orpaillage , de pratiquer une agriculture respectueuse des sols , de favoriser la pratique des multicultures , d'encourager le reboisement , de certifier les espaces forestiers ivoiriens en se basant sur des normes et des référentiels adaptés au contexte ivoirien , de motiver la promotion du reboisement des systèmes agroforestiers au travers du nouveau code forestier et d'acompagner ce processus par la sensibilisation de tous les acteurs impliqués .


Notons que cette première édition a été placée sous la présidence du ministre de l'enseignement supérieur et de recherche scientifique. 


La deuxième édition du CIAT aura lieu en 2025.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Après l'incident à la frontière, vers un retour des relations entre les deux Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du Di...
 
1186
Oui
20%  
 
4677
Non
78%  
 
144
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, des experts plaident pour l'intégration de l'agroforesterie dans les politiques agricoles lors d'un colloque
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter