Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Grève annoncée dans la filière Cacao, des syndicats se désolidarisent et mettent en garde les autorités contre d'éventuelles négociations financières avec les grévistes
 

Côte d'Ivoire : Grève annoncée dans la filière Cacao, des syndicats se désolidarisent et mettent en garde les autorités contre d'éventuelles négociations financières avec les grévistes

 
 
 
 4537 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 mars 2024 - 10:08

Les syndicalistes mercredi à Abidjan (Ph KOACI) 


Le SYNAPCI et un membre de l’ANAPROCI ont annoncé une grève illimitée dans la filière café-cacao à compter de ce jeudi 28 Mars 2024 sur l’ensemble du territoire national. Ils dénoncent selon eux, le mépris du Conseil Café-Cacao vis-à-vis des producteurs.


Mais leur appel à la grève illimitée n’a pas l’adhésion de toutes les faitières de la filière Café-Cacao. Ce sont l’ANAPROCI, l’ANACACI, et la Central Syndicale de Côte d’Ivoire. Ils l’on signifié lors d’une rencontre avec la presse le mercredi 27 mars 2024 à Abidjan.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 Ci-dessous l’intégralité de leur déclaration lue par M. Penatirgué Soro, Président du Conseil d’Administration de l’ANACACI....


Mesdames et messieurs les journalistes Depuis plus de trois mois, nous observons une flambé des prix du cacao sur le marché international atteignant un record inégalé depuis les années 1977.


Cette augmentation du prix du cacao sur le marché international se répercute sur les marchés locaux des pays producteurs par une augmentation des prix réglementaires Ainsi certains pays producteurs se livrent a une spéculation sur le marché en fixant des prix record aux producteurs comme au Cameroun ou les prix pratiqués aux producteurs atteignent les 4000 F le Kilogramme. Les pays frontaliers à la cote d'Ivoire pratiquent aussi des prix plus élevés que ceux fixés en Côte d'Ivoire. 


 

Ce qui occasionne donne la fuite de notre production en direction de ces pays. Ce phénomène est appelé « trafique du cacao vers les pays limitrophes ». Les producteurs de cacao de côte d'Ivoire n'arrivent pas a comprendre pourquoi, ils ne peuvent pas bénéficier de cette augmentation des prix a instar des autres pays. Cette situation fait le chou gras des journalistes et de certains animateurs du milieu rural, au point ou deux organisations syndicales ont lancés une en grève et demande la révision de la réforme et la démission du Directeur Général. Face donc à cette atmosphère surchauffé et délétère.


 L'ANACACI: (Association Nationale des Agriculteurs et sociétés coopératives de côte d'Ivoire) et la CENTRALE SYNDICALE ont décidé d'organiser cette conférence de presse pour situer les producteurs de café cacao par rapport à la grève et donner des informations à la presse. 


En claires, nous pensons que cette grève n'a pas sa raison d'être si elle n'est pas politique. Les problèmes de la filière et des producteurs sont bien connus et adressés. Ce n'est que par la gouvernance de la filière avec les producteurs que nous parviendrons à régler les problèmes et non dans les grèves politique et alimentaires. Nous ne sommes pas associés à cette grève et nos producteurs ne seront pas associés.


 Je demande donc à toutes les sociétés coopératives et les producteurs de café cacao qui se reconnaissent à nos organisations de vaquer à leurs occupations et se dissocier de cette grève. Bientôt nous effectuerons une tournée dans les régions pour leurs donner des informations sur les défis et enjeux de la filière; Nous ne croyons pas que cette grève vise à régler les problèmes des producteurs. Il doit y avoir un mobile caché que les organisateurs ne nous disent pas. 


Nous profitons également de cette conférence de presse pour attirer l'attention du ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, do développement rural et des productions vivrières ainsi que le Directeur Général du Conseil du café cacao, que si une somme d'argent est remise à un quelconque syndicat gréviste pour dire-t-on remboursement de frais de grève, toutes les organisations au nombres de 71 dans le secteur café cacao serons payés au même montant. Et nous veillerons à cela. 


 

Ont signé : Pour l’ANACACI, Soro Penatirgué, Seydou Kebe, Centrale Syndicale et et Yapi Lenace, pour l’ANAPROCI.






 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Grève annoncée dans la filière Cacao, des syndicats se désolidarisent et mettent en garde les autorités contre d'éventuelles négociations financières avec les grévistes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter