Côte d'Ivoire Science
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Recherche et innovation, seulement 26 brevets produits contre 1804 pour l'Afrique du Sud, une convention signée pour encourager les chercheurs
 

Côte d'Ivoire : Recherche et innovation, seulement 26 brevets produits contre 1804 pour l'Afrique du Sud, une convention signée pour encourager les chercheurs

 
 
 
 3786 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 13 avril 2024 - 14:15



Le Fonds pour la Science, la Technique et l'Innovation (FONSTI) et l'Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle (OIPI) ont signé ce vendredi 12 avril une convention devant renforcer la protection de la propriété intellectuelle en Côte d'Ivoire. 


Cette convention qui est une réelle incitation à la Recherche, marque un pas significatif dans une recherche plus orientée vers la création de richesses et d’emplois, mais également favorisera, selon Docteur Yaya Sangaré, Secrétaire général du FONSTI, ‘‘l'émergence d'un écosystème propice à l'innovation, à la créativité et à la collaboration entre les acteurs de la recherche et de l'industrie’’. 



« Jusqu’à présent, dans notre pays, la recherche est essentiellement structurée autour des milieux académiques (Universités, Centres de recherches…) et orientée vers la publication d’articles scientifiques, la carrière académique de nos chercheurs. En offrant un cadre adéquat pour la reconnaissance et la valorisation des créations intellectuelles de nos chercheurs, inventeurs et innovateurs, le Fonds pour la Science, la Technique et l'Innovation et l'Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle, entend contribuer à promouvoir la culture de l'Innovation mais aussi du Brevet, afin de soutenir les inventeurs et les chercheurs », a expliqué Dr Yaya Sangaré, peu satisfait des brevets produits par la Côte d’Ivoire chaque année.



 

« Nos chercheurs et Enseignants-chercheurs produisent très peu très de brevets. Selon les chiffres de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle en 2021, dans la région géographique Afrique, la Côte d’Ivoire occupe la 11e place, avec 26 brevets, contre 1 804 brevets pour l’Afrique du Sud classée 1ère », a-t-il relevé. Or, estime-t-il, c’est à travers les brevets que la recherche peut contribuer à la création de la richesse dans un pays.



Citant Tristan Bernard qui dit que: « Tant qu'on n'est pas propriétaire, on ne peut s'imaginer combien il est ignoble de porter atteinte à la propriété », le secrétaire général du FONSTI estime que la présente convention ‘‘marquera le début d'une ère nouvelle pour les défis du futur à relever qui bâtiront un avenir prospère pour la Côte d’Ivoire.



Pour faciliter la recherche, l’OIPI et son directeur général, Docteur Koffi Paul Assandé se sont engagés à mettre à la disposition des chercheurs ayant obtenu l’appui financier du FONSTI, la documentation scientifique et les bases de données mondiales des innovations afin d’améliorer la qualité de leurs recherches en terme d’innovations qui répondent le mieux aux besoins de l’économie ivoirienne. De même ladite convention permet également à l’OIPI d’apporter l’accompagnement nécessaire aux chercheurs dans le processus de protection et de valorisation de leurs innovations.


 

« L’OIPI entend, à travers cette convention, exploiter les résultats des recherches financées par le FONSTI dans le cadre de l’identification des potentialités des produits du terroir pouvant être enregistrés en IG. Cette convention est donc une réelle opportunité pour nos deux structures de travailler ensemble pour améliorer l’indice d’innovation de notre pays en lui donnant les moyens de faire face aux nombreux défis de ce 21è siècle grâce à l’innovation », a-t-il conclu en présence du Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation, Professeur Koné TIDIANI ; des membres du Conseil d’Administration du FONSTI; des membres du Conseil Scientifique et les Administrateurs du FONSTI et des Directeurs, Sous-Directeurs et Chefs de service de l’Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle.




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Recherche et innovation, seulement 26 brevets produits contre 1804 pour l'Afrique du Sud, une convention signée pour encourager les chercheurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
« Recherche et innovation, seulement 26 brevets produits contre 1804 pour l'Afrique du Sud, une convention signée pour encourager les chercheurs » -Le problème du tiers monde, c'est la posture des dirigeants SOUMIS qui font de nos pays d'éternels consommateurs. Si vous inventez, et que votre invention n'a aucune chance de devenir une innovation, c'est le serpent qui se mord la queue. -Beaucoup ignorent que notre RETARD sur le plan technologique vient du fait que nous sommes des éternels CONSOMMATEURS. Si vous n'avez aucun marché pour industrialiser votre invention, c'est peine perdue. Voilà pourquoi les impérialistes veulent qu'on soit de simples consommateurs pour nous maintenir dans une infériorité technologique. -Prenez le cas de Maxwell Chimkunbutso, ou dans le domaine médical, avec le médecin congolais qui avait trouvé un traitement pour le palu, etc, nos dirigeants avec leur mentalité d'esclave ne peuvent les protéger et contribuer au progrès technique sur le continent. -Le nègre est incapable de comprendre les conséquences de ses propres agissements sur son retard parmi les humains. En donnant des marchés gratuitement autres, nous les rendons plus puissants sur tous les plans…
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter