Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : CEI, IBrahime Coulibaly-Kuibiert précise : « la cartographie électorale, ce n'est pas un découpage électoral »
 

Côte d'Ivoire : CEI, IBrahime Coulibaly-Kuibiert précise : « la cartographie électorale, ce n'est pas un découpage électoral »

 
 
 
 4371 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 mai 2024 - 05:13

Kuibert


Un atelier de réflexion sur l'enregistrement des faits de décès et leur communication à la Commission électorale indépendante (CEI) en vue de la révision de la liste électorale s'est tenu ce mardi 7 mai à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne.


Au terme de cette rencontre d'une journée, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, Président de la CEI s'est dit satisfait du grand travail réalisé, car il prévient le désordre et assure la paix.  


«Ceux qui sont à l'extérieur ne se rendent même pas compte de ce que nous faisons, mais Dieu seul sait que, ce que nous venons de faire va apaiser plus d'une personne. Vous avez la liste électorale, ce document qui vous invite à la joute électorale. Si vous n'y êtes pas inscrit, vous ne pouvez pas obtenir la carte d'électeur, qui vous permet de voter. Ce faisant, vous ne pouvez pas participer à l'élection et influencer le choix des personnes en charge des destinées de notre pays, ce qui est grave pour un citoyen. Quand des personnes qui ne devraient pas être sur la liste électorale y figurent, certaines personnalités politiques pourraient le percevoir comme une source de fraudes. Les retirer de la liste électorale rassure donc tout le monde. Voilà pourquoi le travail que nous avons fait aujourd'hui est important, car il prévient le désordre et assure la paix. C'est pourquoi je tiens à vous remercier encore, sincèrement. N'imaginez jamais que le travail que vous avez fait est vain. Je m'assurerai, pour ce qui concerne la Commission électorale, de mettre en œuvre ces recommandations », s'est réjoui, le Président de la CEI.


Lors de la cérémonie de clôture, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert est revenu sur la mission relative à la cartographie. « La cartographie est cette mission que la Commission électorale indépendante a initiée pour aller sur le terrain dans toutes les circonscriptions, afin de vérifier si les lieux d'enrôlement utilisés en 2023 sont toujours fonctionnels et si certains lieux publics, utilisés comme centres d'enrôlement, le sont toujours. Cela permettra de mettre à jour ce répertoire des lieux de vote et des bureaux de vote », a-t-il mentionné.


 

Selon lui, cette activité de la CEI est légitime, mais malheureusement, elle est l'objet de débat. « Cependant, rien n'est simple en politique. Tout est suspecté, tout est source de suspicion. Au point, où, même les activités légitimes de la Commission électorale font l’objet de débats. Certains disent même que nous avons fait un communiqué pour aller sur le terrain, en confondant le découpage électoral avec la cartographie électorale » a déploré, le Président de la CEI.

Il a à l'occasion, précisé que la cartographie électorale est simplement le répertoire des lieux de vote ou d'enrôlement. « Cela signifie que lorsqu'une circonscription est déterminée, le vote se fait selon un système appelé organisation électorale. L'organisation électorale vise à rendre accessible la logistique électorale pour que les électeurs puissent exprimer leur volonté. L'élection se définit comme étant la rencontre du programme d’un candidat avec la volonté populaire exprimée par le vote. Si le peuple adhère à votre programme, il vous donne son suffrage via le bulletin de vote », a souligné, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert.


Selon lui, le répertoire électoral consiste donc à identifier les centres où les citoyens qui peuvent exprimer leur volonté d'adhérer à un programme électoral, à un programme de campagne ou à un programme de gouvernement. «Il ne porte aucun préjudice à quiconque. La cartographie électorale n'a pas pour vocation de découper le territoire. Le territoire étant déjà découpé, il s'agit simplement d'installer les bureaux de vote conformément au découpage existant. Je vous expliquerai tout à l'heure ce qu'est le découpage électoral, qui est différent de la cartographie électorale »,a-t-il insisté.


Les Préfets ont pris part à cet atelier de réflexion. Le Président de la CEI les a prévenus qu'ils seront sollicités pour donner plus d'informations aux agents de la Commission électorale. Et a annoncé des rencontres avec les élus, les autorités locales et traditionnelles pour déterminer les zones où les bureaux de vote seront placés.


« Vous, les préfets, serez sollicités. Nos équipes iront sur le terrain. Qui mieux que vous, qui gérez quotidiennement le département, peut nous donner toutes ces informations ? Nos équipes prendront contact avec les élus, les autorités locales et traditionnelles pour déterminer les zones où nous allons placer nos bureaux de vote. Le principe est de rapprocher le mécanisme électoral des électeurs, c'est-à-dire, d'installer les urnes à des endroits accessibles. Ne confondez donc pas la cartographie électorale avec le découpage électoral, qui consiste à découper le territoire en circonscriptions électorales, généralement pour l'élection des députés. Il est important de bien comprendre cela », a ajouté, le Président Ibrahime Coulibaly-Kuibiert.

Bientôt, la CEI entrera dans un cycle électoral. Le magistrat, hors hiérarchique, précise que ce cycle commence par l'établissement de la liste électorale, qui entraîne la collecte des données des nouveaux majeurs et la mise à jour de la liste existante.


Pour cela, les agents de la CEI devront aller sur le terrain pour identifier les guichets fonctionnels et ceux qui ne le sont pas, puis les remplacer ou les rendre fonctionnels.


 

« Certains lieux publics ne le sont plus, devenant des écoles. Nous devons donc transférer ces bureaux dans des lieux appropriés. Voilà le but de la cartographie. Je vous demande à vous, officiers de l'état civil, maires, administrateurs, d'être porteurs de cette information auprès de la population et des partis politiques. Nous le ferons de notre côté, mais vous, au niveau local, départemental et régional, veillez à relayer ces informations sans les déformer », s'est justifié, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert.

La Commission électorale a pour mission d'organiser des élections, et cela ne peut se faire sans mettre en place les mécanismes qui permettent de recueillir le suffrage populaire.


« Si vous avez de meilleures idées pour encourager la participation des citoyens, nous sommes ouverts à les entendre lors de nos rencontres avec le corps préfectoral et les élus. Mais nous n'avons aucune intention de nuire à un parti politique ou d'affecter l'intégrité du processus électoral », a conclu, le Président de la CEI. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CEI, IBrahime Coulibaly-Kuibiert précise : « la cartographie électorale, ce n'est pas un découpage électoral »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
« CEI, IBrahime Coulibaly-Kuibiert précise: la cartographie électorale, ce n'est pas un découpage électoral » -Mr Kuibiert, le problème avec vous et le RDR, ce sont des problèmes comportementaux et non des questions de "définition" des termes. Vous êtes capables de dire que cette couleur est blanche alors que la réalité montre qu'elle est noire. Vous êtes capables de dire 25 mille milliards alors que le montant de la dette du pays est de 35 mille milliards, ou bien la pauvreté diminue alors qu'elle augmente de toute évidence, ... bref !! -Est-ce qu'on a besoin d'un "atelier de réflexion" pour mettre jour (problème technique) une liste électorale ?? Vous êtes payés toute l'année pour quoi faire alors ?? Un pays "émergent" qui est incapable d'avoir une idée nette sur des éléments démographiques du pays. A partir de quels chiffres vous calculez vos taux de pauvreté, vos PIB par habitant, etc. ?? -Épargnez nous de cette "pédagogie" à 2 balles !! On vous demande simplement d'être de BONNE FOI et d'éviter de créer des morts à chaque élection,..., bon sang !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter