Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sommés de quitter l'abattoir de Port-Bouët avant lundi, les marchands de bétail engagent un bras de fer avec Bacongo, un arrêt de travail entamée, jeudi
 

Côte d'Ivoire : Sommés de quitter l'abattoir de Port-Bouët avant lundi, les marchands de bétail engagent un bras de fer avec Bacongo, un arrêt de travail entamée, jeudi

 
 
 
 19789 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 31 mai 2024 - 14:30


Le 21 mai 2024, la Direction de l'abattoir de Port-Bouët convoque une réunion. Elle informe les opérateurs économiques des chaînes des valeurs présentes de la décision du ministre-Gouverneur du District d'Abidjan, Cissé Bacongo de déplacer, sous 48 heures, ces opérateurs économiques du site du marché à Terminal de l'abattoir de Port-Bouët à l'ancienne casse d'Adjamé.


Dans la foulée, l'Union Régionale des Sociétés coopératives des Marchands de Bétail d'Abidjan (URSCMABA) adresse un courrier de protestation au Ministre-Gouverneur en annonçant un arrêt de travail à partir du 24 mai 2024.


Dans ce courrier, l'Union explique les raisons qui rendent impossible, le déplacement dans les conditions actuelles.


À la demande de Cissé Bacongo, le député-maire d'Adjamé, Farikou Soumahoro entame une médiation qui a abouti à la levée du mot d'ordre d'arrêt de travail.


 

Alors que la méditation avait permis de détendre l'atmosphère, le 27 mai 2024, le Ministre-Gouverneur adresse malgré tout, un courrier au président de l'URSCMABA pour s'étonner du refus des acteurs de rejoindre le nouveau site de recasement d'Adjamé, expliquant que cette décision a été prise dans l'objectif de régler les problèmes de désordre induit par l'activité de ces acteurs économiques.


Dans un communiqué de presse de l'Union, elle affirme que le même 27 mai 2024, le Ministre-Gouverneur a reçu ses membres à son cabinet à Koumassi.


"Un accord n'a pu être trouvé. Néanmoins, celui-ci a indiqué à ses hôtes qu'il restait ouvert à leurs préoccupations. Suite à cette rencontre, l'URSCMABA adresse à nouveau un courrier au Ministre-Gouverneur pour réitérer ses préoccupations et surtout, en lui faisant des propositions pertinentes pour régler la question du désordre, en ce qui concerne l'abattoir de Port-Bouët", lit-on dans le document en notre possession.


"Le 30 mai 2024, contre toute attente, le Directeur par intérim des abattoirs et de l'hygiène alimentaire, Boua Valérie convoque à son bureau, tous les responsables des chaînes des valeurs pour leur faire l'injonction de quitter le site habituel de l'exercice de leurs activités de Port-Bouët pour le site provisoire de recasement au plus tard, le 3 juin 2024", précise, le communiqué.


Face à cette situation, l'Union a lancé un nouveau mot d'ordre d'arrêt de travail illimité.


 

"D'où le nouveau mot d'ordre d'arrêt de travail illimité qui est entré en vigueur depuis ce jour, jeudi 30 mai 2024 à 18h 30 mn", conclu, le document de presse.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
151
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sommés de quitter l'abattoir de Port-Bouët avant lundi, les marchands de bétail engagent un bras de fer avec Bacongo, un arrêt de travail entamée, jeudi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter