Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Uemoa, après l'intégration économique, Ouattara appelle à  celle politique
 

Burkina Faso : Uemoa, après l'intégration économique, Ouattara appelle à  celle politique

 
 
 
 10033 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 janvier 2019 - 20:13

©koaci.com - Jeudi 10 janvier 2018 - Le président ivoirien Alasane Ouattara, a appelé jeudi à  Ouagadougou, à  l'intégration politique après celle réussie de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'ouest (Uemoa), dont il est le président en exercice.

"Nous avons maintenant l'intégration économique, ensuite l'intégration monétaire, l'intégration réglementaire. Je pense que ceux qui doivent poursuivre cette oeuvre doivent penser, à  mon sens, à  l'intégration politique", a déclaré M. Ouattara qui présidait avec son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, les lancement des activiy commémoratives des 25 ans d'existence de l'Uemoa.

Selon le chef de l'État ivoirien, cette nouvelle forme d'intégration permettra "que nous ayons une véritable union à  l'image de l'Union européenne et que nous allions plus loin parce que nos états sont peu peuplé. Le Burkina et la cote d'Ivoire qui sont parmi les états les plus peuplés, ont respectivement 20 et 25 millions d'habitants, mais cela n'est pas assez.

"Il nous faut avoir un espace plus vaste, plus important, plus peuplé ne serait ce que pour des raisons économiques. Au delà  des questions économiques, ce sont les mêmes ethnies", a rappelé M. Ouattara.

Selon lui, " la colonisation a divisé les espaces, a créé les états ou y'a pas de cohérence et la seule cohérence pour nous c'est d'obtenir a moyen et long terme, une coopération politique pour que tous les peuples de l'Afrique de l'ouest puissent se retrouver et être ensemble en attendant que le continent renforce son intégration".

En marge de la cérémonie officielle, les présidents ivoirien et burkinabè ont inauguré un nouveau complexe (R+5, doté d'un sous sol).

Ce bà¢timent d'une centaine de bureau doit accueillir des commissaires et autres cadres de l'institution sous régional dont le siège est à  Ouagadougou.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Burkina Faso : Uemoa, après l'intégration économique, Ouattara appelle à  celle politique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Deku
Fuyez Ouattara c'est lemeilleur pion de la France dans la zone! Si vous tenez à  ce que votre situation ne s'aggrave, fuyez le.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@deku moins que celui qui fait même écrire ses livres par des blancs lol allons seulement ouattara lui fait pas tirer sur des ressortissants de la cedeao et il ne roule pas dans la farine de nombreux chefs d état africain d ailleurs aucun même a la retraite est allé le voir a bn entendeur
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
S'il était meilleur les "blancs" ne l'auraient pas chassé. On sait que Gbagbo était soumis, mais Ouattara est un sous-prefet, un DG de l'entreprise à  prétention étatique Côte d'Ivoire. Et pourquoi tout ramener à  Gbagbo qui a déjà  échoué? Je viens de comprendre... En comparant toujours à  Gbagbo alors que Ouattara fait pire vous faites sa publicité! Mais vous êtes mesquins, Ouattara est très mal entouré, ça va mal finir pour lui à  ce rythme.
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter