Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : L'opposition fustige l'arrestation de Ouro-Djikpa Tchatikpi du PNP et réclame sa libération
 

Togo : L'opposition fustige l'arrestation de Ouro-Djikpa Tchatikpi du PNP et réclame sa libération

 
 
 
 5536 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 21 avril 2019 - 07:58

Ouro-Djikpa Tchatikpi (ph)

© koaci.com– Dimanche 21 Avril 2019 – Des partis de l’opposition au Togo montent au créneau pour fustiger l’arrestation d’un responsable d'une formation politique, celle de Ouro-Djikpa Tchatikpi, le conseiller de Tikpi Atchadam, le leader du Parti National panafricain (PNP), et réclament par ailleurs sa libération et le respect scrupuleux du droit de manifester pacifiquement dans le pays.

Tchatikpi, la face visible du PNP pendant les manifestations de ce parti au Togo, a été mis aux arrêts dans la matinée du samedi 20 avril à  Agoè par la gendarmerie.

Les réels motifs de l’arrestation de Tchatikpi ne sont pas encore connus mais tout porte à  croire que les autorités reprocheraient au parti PNP le fait d’avoir passé outre les mesures restrictives qui ont été imposées au parti pour ses manifestations du 13 avril dernier dans le pays. En attendant plus d’éclaircissements, certaines sources avancent qu’il serait reproché à  Tchatikpi de n’avoir pas tenu compte de l’avis de l’autorité sur les itinéraires des manifestations du 13 avril dernier.

En première réaction à  cette arrestation, des partis de l’opposition togolaise qui semblaient avoir pris des écarts des uns des autres reparlent d’une même voix et exigeant la libération du Tchatikpi.

Pour sa part, Mme Kafui Adjamagbo Johnson, la coordinatrice de la coalition qui est réduite à  sept partis, a élevé la voix pour fustiger des abus qui sont destinés à  étouffer la lutte pour l’alternance démocratique au Togo.

La coalition se dit révolter que le pouvoir togolais s’appuie sur les manifestations pacifiques du PNP du 13 avril 2019, pour mettre en marche un rouleau compresseur destiné à  confisquer la liberté de manifester et à  décapiter par la même occasion le PNP, et à  terme, l’opposition.

Le regroupement des sept partis a profité de cette occasion pour réclamer la libération sans conditions de tous les détenus politiques et exige par ailleurs du pouvoir qu’il renonce sans délai, aux entraves de toute sorte qu’il a initiées contre le droit de manifester.

Pendant que la coalition qui regroupe aujourd’hui sept partis politique « demande la libération sans conditions de tous les détenus politiques au Togo », d’autres partis dénoncent les arrestations et fustigent la violation du droit des citoyens à  manifester.

Avant que ne survienne l’arrestation de Tchatikpi, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre avait condamné le vendredi dernier la répression des manifestations du PNP.

L’ANC se dit préoccupée « par le fait que le gouvernement continue de s’illustrer dans les violations des droits et libertés des citoyens, notamment par la répression des manifestations publiques pacifiques, les intimidations, les mesures liberticides des préfets et des chefs traditionnels, les arrestations intempestives, les passages à  tabac et autres exactions ». Le parti de Fabre appelle le gouvernement à  un respect scrupuleux du droit de manifester pacifiquement inscrit dans la Constitution et dans les lois en vigueur.

Les suites et les diverses fortunes réservées aux manifestants du PNP lors de leurs dernières sorties ont été dénoncées par certains partis de l’opposition entre autres le Togo Autrement, la CDPA, le CAR.

Ajoutons que l’arrestation de Tchatikpi Ouro-Djikpa est intervenue après celle de trois militants dans la maison du président PNP et de deux autres convoqués et incarcérés à  la prison civile de Lomé.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: De retour à Diabo après son périple dans le Iffou, un c...
 
 
Côte d'Ivoire: De retour à Diabo après son périple dans le Iffou, un cadre des Houphouëtistes invite à prôner la paix.
Politique
 
Côte d'Ivoire : Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel p...
 
 
Côte d'Ivoire :      Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel propose l'instauration d'une «pause électorale » et ne souhaite pas de «Dabou bis ailleurs »
Côte d'Ivoire : Des tracts pour enfin activer la « désobéissance civile »
Politique
Côte d'Ivoire : Des tracts pour enfin activer la « désobéissance...
Côte d'Ivoire il y a 12 heures
 
Côte d'Ivoire : Affrontements de Dabou, 16 morts, vers des arrestations de leaders d'opposition ? Vagondo « les auteurs et commanditaires vont subir la rigueur de la loi »
Politique
Côte d'Ivoire : Affrontements de Dabou, 16 morts, vers des arrest...
Côte d'Ivoire il y a 15 heures
 
Cameroun : 6 morts et 13 blessés dans l'attaque d'une école primaire (premier bilan officiel)
Politique
Cameroun : 6 morts et 13 blessés dans l'attaque d'une école prima...
Cameroun il y a 16 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo : L'opposition fustige l'arrestation de Ouro-Djikpa Tchatikpi du PNP et réclame sa libération
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Catapilar
Ceux qui doutent encore de la méchanceté de la dictature togolaise en sont bien servis. Faure Gnassingbé est un monstre paresseux et dangereux qui ne rêve que de s'éterniser au pouvoir comme son père. Pfffff! Pauvre Afrique.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement