Rwanda Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Rwanda-Mali: Génocide, un colonel présenté comme le « cerveau » demande sa libération anticipée
 

Rwanda-Mali: Génocide, un colonel présenté comme le « cerveau » demande sa libération anticipée

 
 
 
 5191 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 27 septembre 2019 - 14:24

Théoneste Bagosora



Le colonel Théoneste Bagosora, présenté comme le "cerveau" du génocide rwandais de 1994, a demandé une libération anticipée ayant purgé deux tiers de sa peine , a t-on appris .


Théoneste Bagosora avait été condamné à la prison à vie par le Tribunal pénal international pour le Rwanda avant de voir sa peine réduite à 35 ans de prison par la chambre d'appel en 2011.


 

Avec avoir passé en détention depuis son arrestation au Cameroun en 1996 , M. Bagosora a purgé les deux tiers de sa peine, ce qui lui permet de présenter une demande de libération anticipée


 Il purge sa peine au Mali.


La décision sera prise par le président du MTPI, le juge Carmel Agius, à une date non déterminée


A titre de rappel, Théoneste Bagosora était directeur de cabinet au ministère de la Défense pendant le génocide de 1994, qui a fait 800.000 morts selon l'ONU, essentiellement des membres de la minorité tutsi.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Rwanda-Mali: Génocide, un colonel présenté comme le « cerveau » demande sa libération anticipée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Que quelqu'un me dise que la CPI est mauvaise et pas à propos !!! 800 mille personnes tuées... Ma tête tourne oour comprendre l'horreur. Une personne c'est déja inacceptable et dire 800 mille... Les Africains sont les premiers bourreaux de leurs populations. En tant qu'intellectuel Africain (et observateur) je dois le dire à mon corps défendant, et je précise avec insistance à mon corps défendant, la CPI est un mal nécessaire. Sans elle, toutes nos populations seront massacrées. Entre nous, rappelons-nous de tous ces tueurs comme un bété perdant des élections chez nous dont je tairai le nom ici par pudeur et qui a causé la mort directement de 3 mille de nos frères et soeurs... Méditons là-dessus mes frères et soeurs....
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter