Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Pour 2020, Togo Debout revendique sous surveillance
 

Togo: Pour 2020, Togo Debout revendique sous surveillance

 
 
 
 1570 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 novembre 2019 - 08:21

David Dosseh, le premier porte-parole de Togo Debout (ph)

 

Les rassemblements et marches à élan politiques, longtemps mis sous rudes épreuves, refont parler d’elles à Lomé, la capitale du Togo.

 

A l’initiative du Front citoyen Togo Debout (FCTD), une marche pacifique a été organisée hier mercredi à Lomé et plus précisément dans le grand Bè, (Bè-Gakpoto à Bè-Dzifa), un quartier ancêtre dans la capitale bouclé pour la circonstance par des agents des soldats.

 

Le professeur David Dosseh, le premier porte-parole de Togo Debout a résumé l’objectif de leur sortie dans les rues en ces termes « Nous voulons appeler le pouvoir à répondre à nos revendications : un bon fichier électoral, la recomposition de la CENI et la proclamation des résultats par bureau de vote ». En plus de ces revendications et en inscrivant ses actions dans un cadre citoyen et sans violence, Togo Debout n’exclut pas d’« aller à la désobéissance civile si d’ici les semaines à venir le gouvernement ne donne aucun signe de prise en compte de nos revendications ».

 

Tout en étant dans les rues, Togo Debout vise la participation des citoyens a la présidentielle 2020 et leur a demandé de se mobiliser en vue de se faire inscrire en masse sur les listes électorales lors de l’opération que la CENI va démarrer du 29 novembre au 1er décembre 2019.

 

Déjà le mercredi 23 novembre dernier, le FCTD a tenu un meeting à Akassimé et les responsables du Front ont annoncé que la société civile prend enfin les devants pour conduire le peuple vers la victoire.

 

En tout, il est à relever qu’en l’espace d’une semaine, Togo Debout a réussi à organiser une marche pour laquelle il a appelé les populations à prendre part et un peu plus tôt, c’est-à-dire le 23 novembre dernier, un meeting empreint de curiosité et sous l’œil vigilant des forces de sécurité.

 

Si ces deux manifestations politiques n’ont pas atteint leur apogée, l’on peut reconnaitre qu’elles sont une manière pour le Front de relancer non seulement des revendications et contestations socio-politiques dans les pays mais aussi mettre le gouvernement à l’épreuve par rapport aux mesures restrictives qui ont été récemment adoptées.

 

Dans les faits, quoique les participants aux deux manifestations soient loin de rivaliser avec les démonstrations de rues d’antan, la mobilisation des agents de sécurité postés au point de rassemblement, dans les rues, le long de l’itinéraire défini et au point de chute ont volé la vedette à ces deux évènements. C’est à croire que l’appel à manifester intéresse désormais les autorités plus que les manifestants.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


 

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98  95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo: Pour 2020, Togo Debout revendique sous surveillance
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement