Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: L'Assemblée nationale adopte le projet de loi sur la décentralisation tournant décisif  pour la crise anglophone
 

Cameroun: L'Assemblée nationale adopte le projet de loi sur la décentralisation tournant décisif pour la crise anglophone

 
 
 
 1642 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 19 décembre 2019 - 00:32

Manifestations de la crise anglophone (Ph)


Les députés camerounais réunis en session extraordinaire depuis vendredi, ont adopté ce mercredi le projet de loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, tournant décisif dans la gestion desdites entités au Cameroun.


Le projet de loi sur la décentralisation amorcée depuis 2004, va accélérer l’octroi du "statut spécial" des régions anglophones, une des principales recommandations du Grand dialogue national qui s’est tenu du 30 septembre au 4 octobre derniers à Yaoundé et qui a réuni quelques 400 délégués venus des dix régions du pays et de la diaspora.  


Selon de nombreux experts le nouveau projet de loi fait des camerounais, les acteurs et les bénéficiaires de leurs propres projets en vue du développement de leurs collectivités respectives et du pays tout entier. 


 

Il prévoit également une chambre des représentants et une chambre des chefs traditionnels dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest. 


Parmi les particularités du nouveau projet de loi, les ressources financières dédiées aux projets ne seront plus logées dans les ministères mais plutôt directement affectées aux communautés.  


Le projet de loi a fait couler beaucoup d’encre et de salive avec la notion d’ "autochtone". Il prévoit en effet que les maires des villes soient des personnalités autochtones.


Selon l’article 246 dudit projet de loi, "le maire de la ville est une personnalité autochtone." Cet article très contesté par les activistes rejoint ainsi l’article 57 al 3 de la loi constitutionnelle du 18 janvier 1996 qui précise, "le conseil régional est présidé par une personnalité autochtone de la région élue en son sein pour la durée du mandat du conseil." 


Les chefs traditionnels des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et le Cardinal Christian Tumi ont apprécié plusieurs pans du projet de loi et ont préconisé une campagne d’explication approfondie aux populations.

  


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com- 


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Un Conseil des ministres extraordinaire prévu lundi s...
 
 
Côte d'Ivoire :  Un Conseil des ministres extraordinaire prévu lundi suivi d'une réunion du Conseil national de sécurité
Politique
 
Sénégal : Un haut magistrat reconnaît une erreur dans le procès de l'e...
 
 
Sénégal : Un haut magistrat reconnaît une erreur dans le procès de l'ex-maire de Dakar, Khalifa Sall
Côte d'Ivoire :  Abidjan, pendant qu'on annonce sa démission, le nom du Vice-président ne figure pas sur le «faire part » du décès de Amadou Gon Coulibaly
Politique
Côte d'Ivoire : Abidjan, pendant qu'on annonce sa démission, le...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
Côte d'Ivoire : Après Ahoussou, le ministre François Amichia, testé positif à la Covid-19
Politique
Côte d'Ivoire : Après Ahoussou, le ministre François Amichia, tes...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
Côte d'Ivoire:  MUPEMENET-CI, 31 adhérents radiés dont un administrateur qui
Politique
Côte d'Ivoire: MUPEMENET-CI, 31 adhérents radiés dont un adminis...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun: L'Assemblée nationale adopte le projet de loi sur la décentralisation tournant décisif pour la crise anglophone
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Grosse erreur de politique nationale sans doute téléguidée de l’extérieur, des ennemis de l’Afrique pour pouvoir entretenir la division des peuples et des conflits armés interminables comme le cas du Soudan. S’achemine t on vers la partition du Cameroun comme le soudan du Nord et le Soudan du Sud, tout comme les recentes revendications cessionniste-indépendantistes des Togolandais du Ghana????????? La division des peuples en les faisant pourtant tous frères ennemis les uns contre les autres. En tout cas l’avenir nous dira. La décentralisation du pouvoir central oui mais non à la division des peuples . Le problème du Cameroun qu’il faut résoudre c’est la longévité désuète d’un pouvoir Biya, une dictature nauséabonde et fatiguée qu’il faut complètement balayer afin d’asseoir une réelle démocratie transparente et opérationnelle qui va à son tour permettre la décentralisation des communes ou des régions qui resteront toutes toujours dans la grande nation camerounaise....Mais allez trop vite vers une certaine décentralisation comme une fuite en avant avec un pouvoir central Biya corrompu et dictatorial au moment où les revendications des régions anglophones se font de plus en grandissantes et violentes j’ai peur que cela ne contribue très rapidement à la partition du Cameroun en Cameroun du Nord et Cameroun du Sud comme les Soudan du nord et du Sud. La solution est de résoudre le problème du pouvoir central avec la retraite de Biya fatigué et une réelle démocratie. Ceci n’est que parole destinée aux Hommes .
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement