Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour leurs permettre de fêter dignement, des enfants comblés par les femmes de Monhadih
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, pour leurs permettre de fêter dignement, des enfants comblés par les femmes de Monhadih

 
 
 
 2141 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 28 décembre 2019 - 11:54

Les femmes de Monhadih avec des bénéficiaires Samedi matin à Bouaké (ph KOACI) 



En vue faire la différence d'avec les autres structures, les sœurs du Woroba (originaires de Touba, Mankono et Séguéla) à travers l'association Monhadih (l'homme est doux en langue Mahou) pour la deuxième année consécutive, ont décidé ce Samedi 28 Décembre comme constaté au Foyer des Jeunes du quartier Kôkô par KOACI, de venir en aide aux enfants défavorisés de Bouaké.


Conduite par Korotoum Diomandé épouse Ouattara, 2ème adjointe au maire de Bouaké par ailleurs présidente de l'association Monhadih qui regroupe 45 femmes, toutes autonomes issues du Woroba, ce sont des actions sociales qui sont effectuées pour le bonheur des enfants à travers le collecte des vêtements et dons financés par Monhadih, avec un appui de bonnes volontés dont le maire Djibo Nicolas, Paul Dakuyo et certains anonymes.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Les pensionnaires de la Maison des Bébés de N'Gattakro, Remar d'Ahougnansou N'Dakro, la Source pouponnière au quartier Air France 3 et de Saint-Camille de Nimbo après l'étape du Foyer de Kôkô, ont bénéficié de dons en vivre et non vivre. « Il s'agit des sœurs du Woroba ou celles qui ont épousé des hommes du Woroba. C'est à dire les hommes de Mankono, Touba et Séguéla. Il faut qu'on s'entraide entre nous mais si vous n'aidez pas les autres aussi, c'est que votre mission n'est pas accomplie. Nous avons initié cette série d'actions pour pouvoir égayer ces enfants qui n'ont pas de papa ni de maman. Il faut que ces derniers fêtent comme les enfants qui sont avec leurs parents...» explique la présidente de Monhadih, Korotoum Diomandé épouse Ouattara.


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement