Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des mouvements de la société civile veulent se joindre à la manifestation des partis d'opposition à Yamoussoukro contre la révision de la constitution
 

Côte d'Ivoire : Des mouvements de la société civile veulent se joindre à la manifestation des partis d'opposition à Yamoussoukro contre la révision de la constitution

 
 
 
 2698 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 14 mars 2020 - 08:19

Pulchérie Gbalet et les membres de la plateforme ACI à Yopougon (Ph KOACI)


Des Partis politique de l'opposition significative ivoirienne ont décidé en marge du processus de la révision de la constitution à Yamoussoukro d'organiser un meeting de protestation dans la ville.


À ce meeting, Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), plateforme de mouvements de la société civile dirigée par Pulchérie Gbalet a décidé de se joindre à cette manifestation des partis politiques de l'opposition à Yamoussoukro.


C'est devant la presse hier vendredi dans la commune populaire de Yopougon qu'elle a porté l'information, comme constaté sur place par KOACI.


Pour la présidente d'ACI, à sept (7) mois de l’élection présidentielle, le climat politique est caractérisé par une rupture du dialogue entre le pouvoir et l’opposition qui n’augure rien de bon pour l’avenir. 


Elle a affirmé que société civile qui paye le lourd tribut des crises sociopolitiques se doit de tirer la sonnette d’alarme pour alerter l’opinion nationale et internationale sur le péril auquel est exposé le peuple ivoirien.

Elle a fait savoir que la Commission Électorale Indépendante (CEI) reste à ce jour confligène parce que non seulement, elle a subi une recomposition au lieu d’une réforme, mais cette recomposition s’est faite sans l’opposition significative.


 

Pulchérie Gbalet a révélé qu'en janvier 2020, un dialogue politique a été ouvert sur le code électoral avec la classe politique et la société civile sur le code électoral. Ce dialogue s’est soldé par un échec faute de consensus, mais malgré cela le code électoral sera modifié en mars 2020, sans avoir achevé ce dialogue.


Pour la présidente d'ACI, le contexte de la modification actuelle de la constitution est anormal et inapproprié dans la mesure où à moins de sept (7) mois des élections, des points à revoir dans la nouvelle constitution votée par 40% de la population en 2016, contre plus de 90% pour celle de 2000, laissent planer des suspicions.


Enfin, Puchérie Gbalet qui a affirmé que sa plateforme soutient l’opposition pour le meeting de Yamoussoukro a invité toute la population ivoirienne à s’investir dans la lutte pour la démocratie en Côte d’Ivoire.


Jean Chrésus 



 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Ouégnin salue l'accord cadre PDCI et Parti de Gbagbo,...
 
 
Côte d'Ivoire : Ouégnin salue l'accord cadre PDCI et Parti de Gbagbo, « c'est le fruit de la réflexion des deux locomotives de l'opposition significative »
Politique
 
Côte d'Ivoire : La Plateforme politique EDS apporte son soutien ferme...
 
 
Côte d'Ivoire : La Plateforme politique EDS apporte son soutien ferme à l'accord cadre FPI/PDCI, communiqué
Côte d'Ivoire : Présidentielle octobre, voici les critères pour être candidat du PDCI adoptés à plus de 95%
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle octobre, voici les critères pour ê...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Côte d'Ivoire: Élection présidentielle d'octobre, le PDCI-RDA fixe une contribution de 25 millions de FCFA à l'organisation de la convention pour le candidat à l'investiture
Politique
Côte d'Ivoire: Élection présidentielle d'octobre, le PDCI-RDA fix...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Cameroun : L'armée repousse une attaque de Boko Haram aux portes de l'Extrême-Nord, 3 terroristes tués
Politique
Cameroun : L'armée repousse une attaque de Boko Haram aux portes...
Cameroun il y a 7 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des mouvements de la société civile veulent se joindre à la manifestation des partis d'opposition à Yamoussoukro contre la révision de la constitution
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
LES AUTORITÉS DOIVENT INTERDIRE TOUT RASSEMBLEMENT ET REGROUPEMENT JUSQU'À NOUVEL ORDRE POUR CONTENIR ET ÊTRE PROACTIF QUANT À LA PROLIFÉRATION DU CORONAVIRUS MORTEL... Mais diantre, qu'attend le gouvernement pour décréter cela ? Ces animaux opposants ne savent-ils pas ce qui se passe dans le monde ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Le poison(cyanure) du RDR est plus MORTEL que Coronavirus....
 
 il y a 2 mois
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement