Afrique Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Coronavirus : Même si peu touchée, l'OMS quand même préoccupée par l'augmentation des cas en Afrique de l'Ouest
 

Coronavirus : Même si peu touchée, l'OMS quand même préoccupée par l'augmentation des cas en Afrique de l'Ouest

 
 
 
 2073 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 mai 2020 - 18:08

Dr Matshidiso Moeti


« Nous sommes très préoccupés par la situation en Afrique de l’Ouest où nous voyons les cas communautaires s’étendre dans un nombre important de pays », a affirmé le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS Afrique, lors d’une conférence de presse diffusée en ligne depuis Brazzaville.


En Afrique de l’Ouest, le Nigeria reste le pays le plus touché avec 1.532 cas et 44 décès, suivi de la Côte d’Ivoire (1.238 cas et 14 décès), de la République de Guinée (1.351 cas et 7 décès) et du Sénégal (882 cas et 9 décès).


Dès l’apparition des premiers cas, l’organisation très critiquée pour ses influences et ses prévisions alarmantes pas avérées plus de deux mois après, avait prévenu que l’urgence absolue sur le continent africain était « de prévenir la transmission communautaire pour interrompre la propagation à un stade précoce ». C’est pourquoi l’OMS avait insisté sur un renforcement des capacités de surveillance et de recherche des contacts.


Le Burkina Faso est le pays le plus touché parmi les pays du Sahel d’Afrique de l’Ouest. A la date du 30 avril, Ouagadougou compte 638 cas confirmés dont 42 décès.


Après avoir enregistré son premier cas de coronavirus le jeudi 19 mars, le Niger recense présentement 713 cas et 32 décès.



 

Quant au Mali, il est passé de deux cas le mercredi 25 mars à 482 personnes infectées le 30 avril, dont 25 morts. Et face à cette « forte augmentation du nombre de cas en Afrique de l’Ouest », l’OMS indique travailler avec les autres partenaires des Nations Unies pour faire face à la situation.


Plus largement, la branche africaine de l’OMS constate « une augmentation constante des cas confirmés de Covid-19 sur le continent africain ».


« Nous continuons à voir une augmentation des cas. Nous avons maintenant confirmé 23.833 cas et 934 décès », a relevé la cheffe du bureau Afrique de l’OMS, tout en ajoutant que le taux de létalité est d’environ 3,9%. « Le nombre de cas confirmés de Covid-19 dans la région africaine a augmenté de 52% au cours de la dernière semaine », a précisé le Bureau régional de l’OMS dans un tweet.


En tenant compte des sept pays africains dépendant du Bureau régionale de l’OMS pour la Méditerranée orientale (Djibouti, Egypte, Libye, Maroc, Somalie, Soudan et Tunisie), tout le continent africain se retrouve avec 36.460 cas et 1.581 décès.


L’Egypte reste le plus touché avec 5.268 cas de contamination et 380 décès, suivie du Maroc avec 4.289 cas de contamination et 167 décès. L’Algérie, qui dépend du Bureau Afrique de l’OMS, comptabilise 3.848 cas et 444 décès.


En Afrique subsaharienne, le tableau de bord de l’OMS montre que l’Afrique du Sud recense 5.350 cas et 103 décès, suivie par le Cameroun avec 1.806 cas confirmés et 59 décès.


 

« L’Afrique du Sud, l’Algérie, le Cameroun, le Ghana, le Nigéria, la Guinée et la Côte d’Ivoire sont les pays les plus touchés par le Covid-19 dans la région africaine de l’OMS en termes de nombre de cas. Ensemble, ils représentent 71% des cas signalés dans la région », a tweeté ce jeudi le Bureau régional.


Le continent africain reste pourtant relativement peu touché par rapport au reste du monde.


La Mauritanie (7 cas et 1 décès), la Gambie (11 cas et 1 décès), Seychelles (11 cas et aucun décès) et Sao Tomé-et-Principe (11 cas et aucun décès) sont les pays de la région où le nombre de cas confirmés est le plus faible.


L’OMS juge d’ailleurs « très encourageant », le fait qu’un un certain nombre de pays aient « rapporté zéro cas en quelques semaines ». « Il s’agit certes de pays relativement petits, la Namibie, la Mauritanie et les Seychelles, mais ils ont mis en place très tôt des mesures qui ont donné des résultats », a fait valoir la cheffe de la branche africaine de l’institution critiquée pour être sous influence chinoise et de lobby industriels qui l'a financent.


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Kablan Duncan démissione pour pouvoir se présenter à la présidentielle ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Préssenti, Patrick Achi ferait-il un bon premier ministre?
 
3536
Oui
75%  
 
1042
Non
22%  
 
164
Sans Avis
3%  
 

0%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement