Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Le Lt-Colonel Tchangani Atafaï aux commandes du BIR après Madjoulba, lamentations à Doufelgou
 

Togo : Le Lt-Colonel Tchangani Atafaï aux commandes du BIR après Madjoulba, lamentations à Doufelgou

 
 
 
 4217 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 mai 2020 - 12:36

Manifestation dans le Doufelgou (ph)


Un nouveau chef de corps a été nommé à la tête du 1er Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), une des unités d’élite de l’armée togolaise. Il s’agit du Lieutenant-Colonel Tchangani Atafaï.


La nomination a été effectuée le 05 mai dernier par le ministère de la Défense et des Anciens Combattants suite au décès du Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba, celui qui était à la tête du BIR jusqu’au lundi dernier avant que sa vie ne prenne une mystérieuse fin et dont les contours restent à élucider.


Le nouveau chef corps du 1er BIR a effectué une partie de sa formation formation à l’Ecole militaire de Saint-Cyr en France. Il a été le Commandant du bataillon togolais en Côte d’Ivoire, Bataillon ONUCI. Promu Lieutenant-Colonel le 1er avril 2019, Atafaï était jusqu’à sa nomination le corps des surveillants de l’administration pénitentiaire. 


Parcours de Madjoulba


Le regretté Bitala Madjoulba fut enfant de troupe au Collège Militaire Eyadema de Tchitchao avant d’être engagé le 1er août 1990. Il fit l’Ecole Nationale des Officiers d’Active du Sénégal et est breveté de l’Ecole de Guerre du Cameroun en 2013.


 

Il a pris en 2014, avec la refondation, la tête du 1er Bataillon d’Intervention Rapide qui a succédé à la Force d’Intervention Rapide (FIR), estimé à environ 500 hommes. Chevalier de l’Ordre du Mono et Officier de l’Ordre National de Mérite, il avait été promu Colonel depuis le 1er janvier 2020.


Lamentations pour justice à Siou


La tragique mort du Lieutenant-Colonel Bitala Madjoulba suscite des interrogations dans le pays, dans la préfecture de Doufelgou au nord au Togo et à Siou, le village natal du défunt. Des populations qui ont appris le décès de leur fils sont sorties pour pour réclamer justice pour leur définit frère et fils.


Dans une déclaration rendue publique, les manifestants ont demandé aux autorités locales que la lumière soit faite sur les circonstances du décès de l’officier Madjoulba et que les auteurs soient punis.


 

Rappelons que l’ex commandant du 1er Bataillon d’Intervention Rapide a été retrouvé mort dans son bureau le dernier lundi matin au lendemain de l’investiture du Président togolais Faure Gnassingbé pour un nouveau mandat de cinq ans, le quatrième dans l’histoire du Pays.



Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement