Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Défense des droits de l'homme, des Avocats et juristes créent une association spécialisée dans l'accès à la justice et s'engagent à défendre gratuitement les personnes démunies
 

Côte d'Ivoire : Défense des droits de l'homme, des Avocats et juristes créent une association spécialisée dans l'accès à la justice et s'engagent à défendre gratuitement les personnes démunies

 
 
 
 2893 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 juin 2020 - 14:18

Créée le 7 décembre 2019, l'association des «Avocats ivoiriens pour les droits de l'homme (AIDH) » est une organisation non gouvernementale de défense des droits de l'homme spécialisée dans l'accès à la justice et elle est présidée par l'avocat maître Hervé Gouaméné.


La présentation officielle de cette organisation de défense des droits de l'homme à la presse a eu lieu ce matin en présence de Dr Marie-Paule Kodjo, vice-présidente du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et des présidents de l'APDH et de la LIDHO.


L'AIDH a pour buts principaux de promouvoir, de protéger et de défendre les droits de l'homme universellement reconnus par sa contribution à l'application effective desdits droits. Elle œuvre au rayonnement de l'Etat de droit, de l'institution judiciaire et notamment du droit à bénéficier d'un procès équitable et d'une défense effective et elle se propose de réunir autour des valeurs communes des Avocats et des juristes déterminés à agir pour le respect et le développement des droits de l'homme. 


La promotion de l'état de droit impliquant nécessairement le renforcement de l'accès à la justice pour tous, Maître Gouaméné a précisé que l'AIDH se propose également d'accompagner juridiquement et judiciairement les victimes de violations des droits de l'homme, notamment devant les juridictions nationales et les mécanismes internationaux de protection des droits de l'homme.


«L'association situe son action dans la perspective de devenir un acteur incontournable dans l’amélioration de l'accès à la justice en posant des actions concrètes et cohérentes au sein de la communauté juridique en Côte d'Ivoire, » a ajouté, le Président. 


Les activités de l'AIDH se divisent en trois axes. Selon maître Gouaméné, pour le premier axe, l'association se propose de mettre en place un mécanisme permanent par lequel chaque avocat et juriste pourrait fournir des services juridiques pro Bono aux personnes démunies et aux victimes de violations de droit de l'homme.


«L'assistance juridique mise en place par l'association s'articule autour de deux activités majeures, la permanence juridique et la caravane juridique mobile. Il s'agira de donner des consultations juridiques, de rédiger des actes de procédures et d'assister ou de représenter ces personnes devant les tribunaux, » a expliqué l'avocat au barreau d'Abidjan.


 

Le deuxième axe concerne la sensibilisation et le renforcement des capacités. Il s'agira pour l'association d’organiser des campagnes d'informations des populations sur les droits et les procédures légales, de former des relais communautaires, des para juristes qui se chargeront par la suite d’informer au quotidien les populations sur leurs droits et de les orienter, de renforcer les capacités des acteurs de la société civile, de sensibiliser les acteurs étatiques sur le respect des droits de l'homme dans l'exercice de leurs missions.


Le dernier axe est le plaidoyer. Le président a annoncé que les activités de l'association consisteront à encourager et soutenir les réformes législatives pour un meilleur respect des droits de l'homme, procéder à des enquêtes non judiciaires, mener toutes investigations nécessaires sur des cas de violations ou sur la situation des droits de l'homme et établir des rapports contenant des recommandations à soumettre aux autorités et institutions.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Enfin le plaidoyer de l'association consistera à avoir des rencontres avec les institutions et autorités locales ou internationales, soumettre des notes et avis, organiser des tables-rondes.


L'association comprend 11 membres depuis sa création. Cependant elle a l'ambition de conduire un certain nombre de projets au cours des six derniers mois de l'année 2020.


Il s'agit de la cooptation de nouveaux membres et la constitution d'un groupe d'avocats et de juristes sur lesquels, elle s'appuiera pour mener ses activités d'assistance juridique.


 

A cet effet un premier atelier de renforcement des capacités sur les droits de l'homme sera organisé à l'endroit des Avocats et juristes. Le second chantier consiste au lancement des activités d'appui à l'accès à la justice. Enfin l'association envisage de la mise place des bureaux régionaux de l'AIDH etc.


La création de cette association de défense des droits de l'homme a été saluée par les invités du Président Gouaméné, car selon eux, les défis en matière de droit de l'homme en Côte d'Ivoire sont énormes. 


Dr Marie-Paule Kodjo a assuré le Président du soutien de la CNDH et de son adhésion à ce projet, car avec cette organisation, les avocats renforcent leur présence dans le paysage de la défense des droits de l'homme.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Défense des droits de l'homme, des Avocats et juristes créent une association spécialisée dans l'accès à la justice et s'engagent à défendre gratuitement les personnes démunies
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Très bonne initiative
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère au 1000 milliards, coup dur pour Kandia Camara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour son premier Gouvernement, Patrick Achi a t-til eu les coudées fr...
 
1231
Oui
33%  
 
2363
Non
64%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement