Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, une crise au sein du principal syndicat CNESUP ? La réponse avec Drissa Soumahoro
 

Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, une crise au sein du principal syndicat CNESUP ? La réponse avec Drissa Soumahoro

 
 
 
 1562 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 01 septembre 2020 - 09:24

Drissa Soumahoro (Ph KOACI) 


Il est constaté ces derniers jours des sons discordants au sein de la Coordination Nationale des Enseignants du supérieur Privé (CNESUP). 


Deux groupes se réclament d’être à la tête du syndicat. Nous avons approché Drissa Soumahoro qui a pris part au nom de la CNESUP, à la dernière rencontre avec le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Adama Diawara.


Selon ce dernier, il n’y a pas de crise au sein de leur syndicat mais des agissements de certains camarades qui ont été radiés pour tentative déstabilisation.


Ci-dessous l’intégralité de l’interview que le secrétaire général de la CNESUP à voulu bien nous accorder afin d’éclairer l’opinion...


KOACI : Est-ce qu’il y a une crise au sein de la Coordination Nationale des Enseignants du supérieur Privé (CNESUP) ?


 

Drissa Soumahoro : Il n’y a pas de crise au sein de la Coordination Nationale des Enseignants du Supérieur Privé, seulement des camarades ont tenté un coup d’état et malheureusement pour eux, un des frondeurs du nom de Djapi Madou est venu à l’Assemblée générale extraordinaire du 23 Août à Yopougon faire des aveux. Ainsi l’AGE a décidé de la radiation pure et simple des camarades Bomisso Kouily Jean Marc, du camarade Boua Bi Elie Blaise  et du camarade Abrah Loukou Dieudonné pour tentative de déstabilisation. 


KOACI : Que vous reproche-t-on ? La CENSUP a combien d’adhérents ? Pouvez-vous nous faire un bilan de votre mandat ? 


DS : n me reproche deux (2) choses, la première pour leur avoir dit que compte tenu de l’environnement Socio politique actuel que souhaiterait que le congrès se tienne après les élections présidentielles.

La deuxième, pour avoir dit à mon adjoint Bomisso que pour ma succession les candidatures seront ouverte afin de permettre à tous ceux qui caressent le désir d’être candidat de faire acte de candidature. 

Quand nous prenions les reines de la structure, la CNESUP se limitait qu’à un groupuscule réuni dans un bureau (BEN) aujourd’hui elle est représentée dans la région du GBÊKÊ, dans la région des LACS, dans la zone d’Abidjan sud, Abidjan centre, Abidjan nord, Abidjan Ouest et Abidjan Est. A ce jour nous avons 1126 adhérents sur l’étendue du territoire national 


KOACI : A quand le prochain congrès de la CNESUP ? Et il sera placé sous quel thème ? 


D.S : e prochain congrès aura lieu du 21 au 22 Novembre 2020. Il sera placé sous le thème: « Syndicat : De la Démocratie Sociale à L’Assainissement de l’Enseignement Supérieur Privé en Côte d’Ivoire »


KOACI : Seriez-vous candidat à votre propre succession ? 


 

D.S : Non je ne serai pas candidat à ma propre succession, il est temps pour moi de passer la tête à quelqu’un d’autre qui travaillera pour terminer les projets que n’avons pas pu achever. Mais également engagera d’autres projets allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de nos camarades.


KOACI ; Un dernier mot à l’endroit des membres de la CNESUP...


D.S : À tous les camarades membres de la CNESUP, je dirai que notre structure qui hier se limitait au seul Bureau Exécutif National est aujourd’hui représentée dans toutes les régions où il existe au moins grande école. Sachez que cela a été possible grâce au travail que nous avons effectué ensemble depuis ma prise de pouvoir. Cette année aura lieu le congrès de la structure en novembre. Je ne serai pas candidat à ma propre succession mais je serai toujours disponible pour conseiller la nouvelle car la CNESUP aura toujours besoin de tous ses anciens. Sachez enfin que l’essentiel réside dans l’engagement et la solidarité


Interview réalisée par Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement