Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et met en garde les fauteurs
 

Nigeria : L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et met en garde les fauteurs

 
 
 
 3071 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 octobre 2020 - 13:52


Le Lieutenant-général Tukur Buratai (ph)


Le chef d'Etat-major de l'Armée nigériane, le Lieutenant-général Tukur Buratai, a déclaré que l'Armée nigériane est déterminée à assurer la stabilité démocratique au Nigéria comme la seule panacée pour le développement et le progrès dans le pays. Le chef d'état-major Buratai a averti que l'Armée ne permettra pas à des éléments subversifs et sans scrupules de déstabiliser la paix et la stabilité du Nigéria.


Le haut commandement de l’Armée nigériane a fait ces déclarations au travers de son directeur par intérim en charge des relations publiques, le Colonel Sagir Musa, hier lundi au quartier général de l'Armée à Abuja.


Dans son adresse aux Officiers généraux commandants et les Commandants de terrain, le Lieutenant général Buratai a indiqué qu'il n'y aura pas de place pour la déloyauté entre les officiers et les soldats de l'Armée nigériane.


Selon une déclaration du Colonel Sagir Musa, le Chef d’Etat-major a fait savoir aux soldats que « le meilleur système de gouvernance est la démocratie et nous devons tous veiller à ce que la démocratie du Nigéria reste stable et stable ».


 

Mise en garde contre toute déstabilisation


Contre toute tentative qui viserait à renverser l’ordre démocratique établit, le Colonel Musa a poursuivi que « nous n'autoriserons aucune force, aucun élément ou agent déstabilisateur à l'intérieur ou à l'extérieur de notre pays à mettre le feu à notre pays bien-aimé. Nous restons résolus à faire tout notre possible pour que les éléments subversifs, détracteurs et autres ennemis de cette grande nation n'atteignent pas leurs buts et objectifs de déstabilisation ».


En rapport avec les manifestations contre les violences policières étiquetées de « EndSARS », le Lieutenant-général Buratai a relevé que les événements de ces derniers jours ont révélé la détermination de certains individus et groupes à déstabiliser le pays. Il a renchérit que le plan de ces individus est de discréditer l'Armée et le gouvernement afin de dresser le peuple contre ces institutions.


L’Etat-major de l’Armée a assurée être au courant depuis le début de la manifestation « EndDSARS » du grand dessein des sponsors des manifestations qui veulent faire entrer le Nigéria dans une crise.


Menace de la CPI, devoirs constitutionnels des soldats


 

Sur la base de ses renseignements, l’Armée a déclaré que les meneurs des manifestations projettent d’accuser ses membres à tort d'être responsable des violences qui ont emmaillé les protestations mais aussi de les dénoncer à la Cour Pénale internationale (CPI) pour sanctions. Mais contre ces plans, l’Etat-major a encouragé les officiers et les soldats à ne pas avoir peur de la CPI pour s'acquitter de leurs devoirs légitimes comme indiqué dans la Constitution du Nigeria.


Pour tout et comme codes de conduite, les Officiers généraux commandants et les Commandants de terrain ont pris des engagements entre autres de rester fidèle au gouvernement fédéral du Nigéria sous le Président Muhammadu Buhari, assurer l'unité et la cohésion dans le pays et aussi aider le gouvernement à mettre fin à l'insécurité dans tout le pays et à empêcher les mécréants et les criminels de détourner la manifestation « EndDSARS » à l'échelle nationale.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : L'Armée sur ses gardes, opte pour l'ordre démocratique et met en garde les fauteurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement