Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Mandat et attributions du Médiateur de la République, cas de la réouverture des lieux de culte
 

Togo : Mandat et attributions du Médiateur de la République, cas de la réouverture des lieux de culte

 
 
 
 2021 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 octobre 2020 - 23:29

Le Président Faure Gnassingbé (ph)


La concrétisation du processus portant sur la déclaration des biens et avoirs des officiels au Togo fait son chemin et se profile à l’horizon avec des modifications qui ont été faites sur la limitation de la durée du mandat du Médiateur de la République et son rôle. Pendant ce temps, les croyants ont été un peu situés sur les mesures de la réouverture partielle et graduelle des lieux de culte dans le pays.


Réuni en conseil des ministres ce mercredi à Lomé, le gouvernement togolais a examiné l’avant-projet de loi organique fixant la composition, l’organisation et le fonctionnement des services du Médiateur de la République.


Durée du mandat et attributions du Médiateur


La durée du mandat du Médiateur de la République au Togo est désormais fixée à trois ans renouvelables une seule fois. Le médiateur serment avant d’entrer en fonction.


Selon le gouvernement, le médiateur de la République a la compétence de recevoir la déclaration des biens et avoirs de hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics, conformément au nouvel article 145 de la Constitution et à la loi organique fixant les conditions de la déclaration des biens et avoirs des hautes personnalités, hauts fonctionnaires et agents publics.


Le texte adopté par le gouvernement donne au médiateur de la République la possibilité de mener des enquêtes ou investigations pour s’assurer d’une part, de la justesse, de l’équité et de la qualité des services publics pour aider à une administration publique, juste, équitable et de qualité au service des citoyens.


 

En tout, le texte adopté apporte des modifications concernant la limitation de la durée du mandat du Médiateur de la République désormais fixé à trois ans renouvelables une seule fois et l’introduction de la prestation de serment avant l’entrée en fonction du Médiateur de la République renforçant ainsi l’indépendance du Médiateur de la République.


Visées


La loi qui détermine les conditions de déclarations des biens et avoirs des hautes personnalités, des hauts fonctionnaires et autres agents publics a été votée et promulguée le 24 janvier 2020 par le chef de l’Etat. Elle a pour objectif de renforcer la bonne gouvernance, de promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions et charges publiques et de garantir l’intégrité des serviteurs de l’Etat.


Dans sa stratégie de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, le gouvernement togolais a mis sur pied plusieurs corps de contrôle entre autres la HAPLUCIA et l’OTR, adopté un nouveau code des marchés publics ou encore un code d’éthique et de déontologie en matière de marchés publics et de délégations de services.


Mesures pour la réouverture des lieux de cultes


Les nombreux croyants qui sont dans l’attente depuis des semaines pour la réouverture des lieux de culte ont été situés par le gouvernement. La réouverture partielle et graduelle comme entamée est subdivisée en deux parties.


A cet effet, le gouvernement a déclaré que « pour la réouverture des lieux de cultes à l’intérieur du pays hors grand Lomé, le Conseil autorise leur réouverture compte tenu du faible taux de prévalence constaté ».


 

En ce qui concerne le Grand Lomé, le gouvernement a fait observer que « compte tenu de l’augmentation rapide de la pandémie et de la stratégie d’ouverture graduelle, le Conseil décide de n’autoriser l’ouverture que d’un nombre limité additionnel de lieux de culte.


En faisant savoir aux populations que la mesure portant sur la réouverture des lieux de culte sera examinée par le ministre chargé des cultes, le gouvernement a précisé dans sa déclaration que « l’ensemble de ces ouvertures fera l’objet d’un suivi rigoureux par les services compétents. Selon l’évolution qui sera constatée, le gouvernement pourrait décider à nouveau de la fermeture des lieux de culte ».



Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : Mandat et attributions du Médiateur de la République, cas de la réouverture des lieux de culte
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement