Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bangolo, pour une affaire de barrage, un conflit entre jeunes désamorcé à temps par le corps préfectoral
 

Côte d'Ivoire : Bangolo, pour une affaire de barrage, un conflit entre jeunes désamorcé à temps par le corps préfectoral

 
 
 
 7184 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 novembre 2020 - 11:19

Les jeunes et les autorités administratives de Bangolo après la médiation


Après l''épisode rapporté hier d'agents scrutateurs en colère après le vote présidentiel pour des raisons de non règlement de leurs primes, des jeunes de Bangolo, précisément de la localité de Gouégui étaient au bord d'un affrontement avec d'autres de la localité.


Au centre de cette histoire, des barrages dressés hier matin par des jeunes dans la localité qui empêchaient les populations d'aller au champ.


C'est cette situation qui a failli virer à l'affrontement hier.


 

Bien que les forces de l'ordre et de sécurité aient dispersé à coup de gaz lacrymogène les jeunes qui avaient dressé les barricades, les velléités d'affrontement étaient nettes dans cette localité de Bangolo, comme confirmés à KOACI par des sources sur place.


Nous apprenons également que pour éviter cette situation, Brahima Chérif, préfet de département et la brigade de gendarmerie ont organisé une médiation entre les jeunes de Gouégui pour désamorcer la "bombe" d'un affrontement prévu.


Au cours de cette rencontre, les jeunes ont été invités, chacun, à rencontrer leurs parents pour calmer les esprits.


Alors qu'au regard du vide laissé par les élus de la zone, aux abonnés absents, on s'en remet aux autorités préfectorales pour régler les problèmes, le calme serait revenu depuis hier soir dans la localité de Gouégui, comme rapporté.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bangolo, pour une affaire de barrage, un conflit entre jeunes désamorcé à temps par le corps préfectoral
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Toujours et encore Bangolo ! Jusqu'à les élus rhdp adjaro et tahi ont fuit avec le pognon sans meme faire campagne, résultat, 8% de tx et du bordel toujours et encore. Pas étonnant venant de gars de mabri, démasqués ! Ado il est temps d'agir
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement