Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les instituteurs-stagiaires interpellés dans le cadre de l'affaire de l'assassinat d'un gendarme enfin libres
 

Côte d'Ivoire : Les instituteurs-stagiaires interpellés dans le cadre de l'affaire de l'assassinat d'un gendarme enfin libres

 
 
 
 7505 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 novembre 2020 - 11:18

Dans le cadre de l’affaire de l'ex Adjudant Sanogo Seydou, de la Gendarmerie Nationale dont le corps a été retrouvé calciné au PK 6 de l'axe Yamoussoukro-Bouaflé entre les villages d'Abouakouassikro et de Bonzi, huit (08) instituteurs-stagiaires avaient été interpellés pour être auditionnés.


Une interpellation qui a suscité des mécontentements au sein des syndicats de l’éducation nationale menaçant de rentrer en grève dès lundi prochain si, ils n’étaient pas libérés cette semaine.


KOACI apprend ce jeudi auprès du Mouvement Ivoirien pour la Défense des Droits des Instituteurs (MIDD) que, Bakayoko Daouda (Epp Bonzi1) ; Djatchi Gnabro Thierry (EPP Bonzi 2) ; Gnarou Cyrille (EPP Bonzi 1) ; Koffi Serges Patrick, (EPP Yamoussoukro Energie) ; Touré Yoregnouman Fidèle (EPP Bonzi 2) ; Amala Léandre (EPP Bonzi 2) ; Soro Kanifou (EPP Bonzi 2) ; N’Dri Junior (EPP Bonzi2) sont enfin libres et peuvent reprendre les cours .


 

Pour rappel, sur les ordres du Procureur Richard Adou, 98 personnes dont 08 instituteurs stagiaires ont été interpellés pour être entendus dans l’affaire de l'ex Adjudant Sanogo Seydou, de la Gendarmerie Nationale dont le corps a été retrouvé calciné au PK 6 de l'axe Yamoussoukro-Bouaflé.


Selon nos informations, ils étaient détenus depuis dimanche dernier dans les trois camps de Gendarmerie d’Abidjan.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les instituteurs-stagiaires interpellés dans le cadre de l'affaire de l'assassinat d'un gendarme enfin libres
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Nous le disions tantôt sur un article connexe. C'est juste la procédure pour vérification. Si t'as rien fait tu seras relaxé purement et simplement... Voici ça...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
La CIV sous le pouvoir est plus que jamais un état de droit où nulle n'est au-dessus de la loi et tout se fait selon les règles du Temple de Themis... Juste un observateur indépendant de passage...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Cette sauvagerie que l’on appelle gouvernance et justice : si on veut écouter quelqu’un dans une affaire délictueuse faut il alors l’emprisonner d’abord?????? Chuannnnn cet imposteur Ouatara avec tous ces collaborateurs de procureur, vraiment ce n’est pas la peine.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Un régime qui ne connaît que de la violence, la force brute pour gouverner, de la pétulance justement caractéristique du negre
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement