Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La question de la nationalité et les conflits ethniques en période électorale au centre des échanges entre jeunes
 

Côte d'Ivoire : La question de la nationalité et les conflits ethniques en période électorale au centre des échanges entre jeunes

 
 
 
 1158 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 décembre 2020 - 11:04

La question de la nationalité et les conflits ethniques sont bien souvent des sujets très sensibles en Côte d'Ivoire. La coexistence pacifique entre autochtones, allochtones et allogènes(immigrés) prend une autre tournure lorsque la question de "l'étranger" et de la "nationalité" est ramenée sur la scène politique particulièrement dans le sens de la participation aux affaires publiques.


L'instrumentalisation de ces sujets a été à la base de plusieurs conflits au Pays. 


Comprendre la notion de la nationalité, la nuance au sujet des sens juridique et populaire de la nationalité, la nécessité de créer un cadre d'échange sur l'influence de la perception de la nationalité, la nécessité d’œuvrer pour la non-instrumentalisation de la nationalité en période électorale, étaient les objectifs de cette rencontre d'échange entre jeunes dans la commune de Cocody le samedi 19 décembre dernier, comme constaté sur place par KOACI.


À cet événement organisé par le Collectif des Web-Activistes pour la Promotion de la Paix et la Cohésion Sociale (CWAP) qui s'inscrit dans le cadre du projet intitulé "Campagne de sensibilisation pour des élections apaisées en Côte d'Ivoire en 2020", financé par la Fondation Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), les docteurs Geoffroy Julien Kouao et Francis Djaha, deux juristes spécialistes des questions de nationalité étaient les conférenciers.


« Perception de la nationalité et conflits ethniques en période électorale », a été le thème développé par les deux éminents juristes. 


 

Le docteur Francis Djaha dans son intervention a fait l'historique de la question de ma nationalité en se basant sur des exemples précis. 


Il a invité son auditoire à ne pas confondre la question de l'identité à celle de la nationalité. 


Affirmant que la définition juridique du "national" est souvent peu perceptible par le public, Francis Djaha a fait savoir que la population a plus à l'idée la conception sociologique du mot.


Pour le docteur Geoffroy Kouao Julien, la question de la nationalité devrait être abordée sans passion. Cette question devrait être posée clairement pour que des débats sérieux puissent être menés sur la problématique, a t-il souligner tout en instruisant son public sur les notions d'intellectuel "organique et engagés".


 

Ces deux types d'intellectuels ont leur place dans le système politique, car chacun joue un rôle précis, a martelé le juriste.


Au terme des échanges entre les deux conférenciers et les jeunes, il est à noter que la question de la nationalité est méconnue par les populations, qui ne la conçoivent que sous l'angle de la communauté ethnique, du nom patronymique ou encore du lien de naissance. Aussi, dans un contexte post-électoral caractérisé par une certaine accalmie et en prélude des prochaines élections législatives, il était important pour les organisateurs de cet événement de comprendre la notion de "nationalité" et son impact sur les conflits communautaires en période électorale afin d'ouvrir sans complexe le débat et contribuer à la sensibilisation sur la nationalité.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La question de la nationalité et les conflits ethniques en période électorale au centre des échanges entre jeunes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement