Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    COVID-19, 110 milliards de FCFA de pertes enregistrées dans le secteur du transport, selon une étude récente de l'UE, contrôle de l'application des mesures barrières dans les gares
 

Côte d'Ivoire : COVID-19, 110 milliards de FCFA de pertes enregistrées dans le secteur du transport, selon une étude récente de l'UE, contrôle de l'application des mesures barrières dans les gares

 
 
 
 1991 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 février 2021 - 18:46



L'impact de la COVID-19 sur le secteur des transports ivoirien est indéniable. Aux premières heures les mesures prises ont eu des conséquences sur les chiffres d'affaires des transporteurs par la limitation des passagers, par le confinement du grand Abidjan et par la perte des trafics urbains et interurbain.


Kouakou Romain, Directeur général de l'Autorité de mobilité urbaine dans le Grand Abidjan a révélé qu'une étude récente de l’Union européenne a évalué les pertes subies par ce secteur, à près de 110 milliards de FCFA.


Il a fait cette révélation au cours d'une cérémonie de remise de 100 cartons de gel hydro alcoolique et de 50 mille masques de protection, aux acteurs du transport.


Au cours de cette rencontre, il a exhorté les responsables des transports présents à un usage efficient du matériel reçu et a annoncé les prochaines actions de l'AMUGA.

«L'AMUGA va entreprendre très bientôt des actions en vue d'apporter des solutions à la mobilité urbaine dans le Grand Abidjan », a ajouté, le DG.


 

Les problèmes rencontrés sont liés à l'embouteillage. Pour Kouakou Romain, il sera question de gérer au mieux les carrefours qui sont encombrés et qui sont sources d'embouteillages récurrents et a promis travailler avec les acteurs du transport.

Diaby Ibrahim, Président du Haut patronat a remercié le geste symbolique mais important de l'AMUGA et a salué la création de l'Autorité.


«Pour notre part, nous nous engageons à vous accompagner comme on l'a toujours fait dans une démarche inclusive qui prend en compte les préoccupations des uns et des autres », a conclu, le Président du Haut patronat.


Au nom des bénéficiaires, Monsieur Touré, Président de Coordination nationale des gares routières (CNGRCI) a invité les autres structures sous tutelle du ministère des Transports à suivre l'exemple de l'AMUGA et de son DG.

«Ceux qui prennent notre argent doivent nous assister », a ajouté, le Président de la CNGRCI


A partir de lundi prochain, la police spéciale va entamer le contrôle dans les gares pour s'assurer du respect des gestes barrières et de la présence de matériel de lavage des mains.


 

M. Touré a déclaré que le moment ne s'y prête pas parce que les moyens ne sont pas assez conséquents et la paupérisation s'est installée dans les gares routières suite à la première vague de la pandémie de la COVID-19.


Selon lui, il est difficile pour toutes les compagnies de se doter de matériel de lavage de mains, de gels hydroalcoliques, dans tous les véhicules de transport d'offrir des masques à tous les employés.


Par ailleurs dans le cadre de ses actions, l'Autorité de mobilité urbaine dans le Grand Abidjan, ( AMUGA), créée il y a un an organise et coordonne tout ce qui est mode de transport dans le Grand Abidjan et couvre 19 communes.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : COVID-19, 110 milliards de FCFA de pertes enregistrées dans le secteur du transport, selon une étude récente de l'UE, contrôle de l'application des mesures barrières dans les gares
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Il faut saluer le gouvernement de veiller au respect de leurs propres mesures barrières. IVOIRIENS, IVOIRIENNES, noublions pas la réalité. Ce virus a fait plus de 92 MILLE morts sur notre continent. Ça n'arrive pas qu'aux autres. La menace est plus que réelle. Soyons et restons vigilants.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement