Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : À la veille de l'élection législative, le Collectif des Webactivistes  sensibilise les populations sur la tenue d'élections apaisées
 

Côte d'Ivoire : À la veille de l'élection législative, le Collectif des Webactivistes sensibilise les populations sur la tenue d'élections apaisées

 
 
 
 1713 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 février 2021 - 14:26

La Côte d’Ivoire organise son élection législative le 06 mars prochain après un scrutin présidentiel émaillé de violences ayant engendré des morts et de nombreux dégâts matériels. Pour le scrutin législatif qui se tient dans quelques semaines, l’on veut tourner la triste page des violences à la présidentielle.


 C’est dans cette dynamique d’élections apaisées que s’inscrit le ‘’Collectif des Webactivistes pour la promotion de la paix et la cohésion sociale’’.  


Le collectif initie une «campagne de sensibilisation pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire ».


Le samedi 20 Février 2021 à la Librairie de France à Cocody,  le Collectif des Webactivistes pour la promotion de la paix et la cohésion sociale, en collaboration avec son partenaire l’organisation Osiwa a sensibilisé les populations de la commune de Cocody sur les valeurs de paix et de citoyenneté. 


L’honneur est revenu à Docteur Arthur Banga, Enseignant Chercheur et Historien et Désirée Deneo Gnonsian, politiste et Géographe, secrétaire de la Ligue Ivoirienne des femmes d’entretenir la jeunesse et les nombreux invités à cette rencontre d’échanges.    

 

L’Historien Arthur Banga parlant des élections a fait savoir que voter est un privilège historique qui s’offre à tous dont il ne faut jamais s’abstenir et que ne pas participer aux élections c’est refuser de participer à la prise des décisions directement ou indirectement. Il a invité les jeunes à la participation citoyenne qui leur donne la capacité de se prononcer dans tout ce qui intéresse la gestion de la cité sur toutes les questions économiques, sociales ou politique.  


 

Soulignant que même si le tableau socio -politique n’est pas reluisant cela ne devrait pas être une occasion pour la jeunesse de désespérer en l’avenir.  


« Aujourd’hui, quand je vois les gens banaliser le vote, la participation citoyenne et le privilège du droit de se prononcer sur les questions j’ai envie de dire historien que je suis, il fallait attendre plus d’un siècle avant de voir tout le privilège que vous avez de pouvoir voter, de pouvoir choisir, on ne le perçoit pas souvent  parce que nous n’avons pas la profondeur historique. Avec la profondeur historique nous sommes des privilégiés de pouvoir nous prononcer pour certains à 18 ans sur ce qui va se passer dans le pays. », a-t-il conseillé Dr Arthur Banga l’un des conférenciers. 


À sa suite, la Géographe Désirée Deneo a souligné qu’il ne faut pas désespérer de la politique Ivoirienne.


 

« Quand tu ne fais pas la politique elle te fait, non il ne faut pas désespérer même si le tableau est sombre il y a des lueurs d’espoir. Il y’a des raisons de croire en la politique Ivoirienne, pourquoi nous-mêmes ne devenons pas la nouvelle classe politique ? Si on veut changer les choses, si on veut une nouvelle classe politique engageons nous-mêmes. », a-t-elle déclaré.   


« Jeune politicien ne signifie pas fin d’un système. Des jeunes engagés en politique oui mais avec des valeurs. » a conclu pour sa part Désirée Deneo .


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : À la veille de l'élection législative, le Collectif des Webactivistes sensibilise les populations sur la tenue d'élections apaisées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Belle initiative... On va faire des élections apaisées et ensuite rendre justice pour le cnt, les insurrections, coup d'état et morts de 87 personnes conduits par les microbes affi guikahuette et mabri... Des millions d'observateurs Ivoiriens veulent voir cette justice et que nul n'est au-dessus de la loi comme annoncé oar Ouattara... C'est tout...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement