Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après leur libération, le CVCI à propos de Gbagbo et Blé Goudé :« S'ils rentrent, nous allons les accompagner à la MACA »
 

Côte d'Ivoire : Après leur libération, le CVCI à propos de Gbagbo et Blé Goudé :« S'ils rentrent, nous allons les accompagner à la MACA »

 
 
 
 9436 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 avril 2021 - 13:50

Gbagbo et Blé Goudé en 2006 à Abidjan


Les victimes de la crise post-électorale, membres du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) sont remontées contre les autorités ivoiriennes.


Elles ont exprimé leur mécontentement ce lundi 5 avril 2021, au cours d'une réunion organisée au stade de Williamsville à travers des témoignages.


Victime de la crise post-électorale, Coulibaly Karim a déclaré que les politiciens ne veulent pas faire face aux problèmes des victimes.


"Il faut qu'ils nous regardent, qu'ils aident pitié de nous. Nous sommes à la risée des populations. Les victimes ont besoin de leur soutien", a déclaré, Coulibaly Karim.


Il a avoué que les victimes de la crise post-électorale n'ont reçu aucune indemnisation à ce jour.


" Toutes les structures mises en place ont échoué. Elles n'ont rien fait pour les victimes ", a ajouté, M.Coulibaly.


Bamba Makourako a, dans son témoignage, rappelé elle, avoir été détenue à l'école de police le 4 décembre 2000 où elle a subi des sévices corporelles.


"J'ai été torturée, maltraitée par mes enfants, j'ai été violée", a révélé cette victime.


Elle a dénoncé le fait que ceux qui ont créé cette situation sont dans les bonnes grâces du pouvoir actuel.


 

"Certains qui étaient en exil sont rentrés et ont retrouvé leur poste dans l'administration", a mentionné Makourako.


L'une des victimes du nom de Doumbia a lui pour sa part affirmé que d'importantes sommes, "des milliards", ont été remis aux responsables des structures de réconciliation qui les ont utilisé à d'autres fins.


" On a donné des milliards à Banny, il a construit un château. Monseigneur Awana a reçu des milliards, il a jeté les policiers contre nous. La ministre Marietou Koné a reçu des milliards, elle a construit un château chez elle au village", a accusé Doumbia.


Les victimes dans leur ensemble ne veulent plus d'intermédiaires. Elles souhaitent désormais rencontrer le chef de l'État ivoirien pour lui exposer leurs problèmes.


Elles ont toutes soutenu n'avoir jamais été indemnisées, certaines ont néanmoins reconnu avoir reçu chacune la somme d'1 million de Fcfa.


"Après un million, nous n'avons rien reçu. Les victimes sont des vaches à lait de certaines personnes," a déploré, M. Doumbia.


Les victimes affirment ne pas être contre la réconciliation, mais elles souhaitent d'abord que les autorités les indemnisent et instaurent la justice dans le pays.


Issiaka Diaby, Président du CVCI, a lui rappelé que la répartition est multiforme enfonçant le clou qu'il n'y a jamais eu d'indemnisation de victimes en Côte d'Ivoire.


Le président s'est prononcé sur le procès d'Amadé Ouérémi en cours. Selon lui, à Duekoué, Amadé n'est pas le seul à avoir commis les massacres, parcequ'il a des complices, faisant référence, aux com'zones et leur chef, cités par l'accusé.


 

Par ailleurs, son souhait est que les décisions de justice condamnant Blé Goudé et Laurent Gbagbo à 20 ans en Côte d'Ivoire soient exécutées après leur acquittement par la CPI


Diaby estime que le retour de Gbagbo et de Blé Goudé en Côte d'Ivoire ne va pas favoriser la réconciliation.


C'est pourquoi, il exige que Adou Richard dépose dès demain un mandat de dépôt à l'aéroport pour Blé Goudé et Gbagbo pour qu'ils soient arrêtés puis enfermés dès qu'ils mettront les pieds dans le pays.


"Les décisions de justice ne se négocient pas. Si Gbagbo et Blé Goudé rentrent à Abidjan, nous allons les accompagner à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA),"a-t-il indiqué.


Disby a réitéré que les places de Gbagbo et de Blé Goudé sont à la MACA et si Ouattara négociait pour leur libération, il trouvera les victimes sur son chemin.


" Si Ouattara négocie avec eux, les victimes vont organiser leur désobéissance civile", a menacé, le Président du CVCI qui a enfin déclaré que tous les auteurs de crimes doivent répondre de leurs actes.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après leur libération, le CVCI à propos de Gbagbo et Blé Goudé :« S'ils rentrent, nous allons les accompagner à la MACA »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
On va vous accompagner également. Comme cela on va tous rester à la MACA là bas. C'est quelle méchanceté ça !? Le président Gbagbo n'est pas arrivé au pouvoir par la guerre. Vous avez quels problèmes même !?
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Diaby estime que le retour de Gbagbo et de Blé Goudé en Côte d'Ivoire ne va pas favoriser la réconciliation. Du vrai n'importe quoi. Si en dépit de le temps qu'ils sont restés à la CPI, vous n'avez pas pu réconcilier les ivoiriens, vous rêver de quelle réconciliation. !?
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Expliquez à vos moutons que la décision rendue par la CPI interdit que le Pr Gbagbo et le frère Blé G. soient mis en cause par une quelconque juridiction de la planète terre pour les mêmes faits. Si vous prétendez être des "VICTIMES" de la crise post-électorale, ...c'est à vous que cette décision de la CPI s'adresse expressément. Qu'il est pénible de vivre sur un même territoire géographique avec des gens sortis de la préhistoire !!
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Si vous êtes trop fâchés, dès que gbagbo rentre net, vous les moutons militants rdr RHDP vous prenez vos baluchons et selidaga et vous quittez la côte d'ivoire. C'est aussi une solution à vos maudits problèmes. Vous nous faites chier à la fin.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement