Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Gaz butane et tricycles dans le transport, la vis se resserre
 

Côte d'Ivoire : Gaz butane et tricycles dans le transport, la vis se resserre

 
 
 
 4479 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 avril 2021 - 16:52



Malgré l’interdiction du gaz butane dans le transport des automobilistes enfreignent à la loi. Trois personnes ont trouvé la mort suite à l’explosion d’une bombonne dans un woro-woro dans la commune de Yopougon.


Amadou Coulibaly, porte-parole du Gouvernement assure que le ministre des transports est en train de prendre des mesures beaucoup plus fortes quant au respect de tous ces textes qui sont pris.


Selon lui, son collègue va aller beaucoup plus loin en s’attaquant aux phénomènes des tricycles dans le District d’Abidjan.


«Vous avez l’utilisation des tricycles aujourd’hui, dans le secteur du Transport alors que ces engins n’ont pas l’autorisation du ministère des transports. Le ministère travaille et très bientôt nous aurons un ensemble de mesures pour assainir le secteur des transports » a-t-il mentionné.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Gaz butane et tricycles dans le transport, la vis se resserre
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Les permis distribués à la volée sans formation, les tricycles, les gaw butanes comme carburant, tes cuvettes en plastique, les nattes en plastique, tout ce désordre est provoqué par les membres du RHDP avec à leur tête notre djantra aux mollets qui se frottent. Le secteur du transport sera un désastre tant qu'il sera confié à un djoula. Disons-nous la vérité. Le djoula a peur de la propreté. Si vous voulez éloigner le djoula d'un endroit, balayez cet endroit tous les jours. Au bout de la deuxième semaine, il se tire de là sous prétexte que c'est parce qu'on ne l'aime pas que l'endroit est propre. Le djoula ne prospère que dans le désordre et la saleté. C'est donc une incongruité de confier le secteur du transport au djoula. Ce ne sera jamais nettoyé! Bandécons!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter