Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Rebondissement dans l'affaire du bombardement de Bouaké, l'un des condamnés rejette le verdict de la justice française
 

Côte d'Ivoire : Rebondissement dans l'affaire du bombardement de Bouaké, l'un des condamnés rejette le verdict de la justice française

 
 
 
 7839 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 05 mai 2021 - 09:49

Rebondissement dans l’affaire du bombardement de Bouaké survenu en novembre 2004. Après le verdict de la cour d’Assises de Paris condamnant les trois accusés, un mercenaire biélorusse et deux officiers de l’armée de l’air ivoirienne.


Si Ange Magloire Aitually Gnanduillet capitaine de l’armée de l’air à la retraite est décédé en 2016 à l’Age de 60 ans, le Colonel Patrice Oueï, l’un des condamnés est encore vivant.


Il vient de refaire surface via son avocat, maître Pierre Dagbo et rejette le verdict prononcé par la justice française en avril dernier.


« Il considère qu’il est innocent, il n’a pas besoin de se constituer prisonnier », a confié sa défense à un confrère.

Patrice Oueï ne peut pas être poursuivi pour ces faits en Côte d’Ivoire en raison d’une loi d’amnistie adoptée en 2007, indique-t-on.


 

Il serait également improbable par les autorités ivoiriennes d’extrader ce dernier vers la France afin de purger sa peine, soutient-on.


Pour rappel, le procès du bombardement du camp français de Bouaké en 2004, ayant causé la mort de neuf (09) soldats et un (01) civil Américain s’est déroulé en l’absence des accusés. Leur condamnation à perpétuité a été donc prononcé par contumace.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Rebondissement dans l'affaire du bombardement de Bouaké, l'un des condamnés rejette le verdict de la justice française
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
La justice Française fait honte dans cette affaire. ça ressemble étrangement aux procès organisés en France concernant le génocide Rwandais. Ce sont des procès organisés où on fait tout pour éviter la VÉRITÉ...le nouveau monde "CIVILISÉ" marche sur la tête.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter