Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Port Sec de Ferké, l'inauguration du projet annoncé en 2024, coût de réalisation de 254,171 milliards de FCFA confié au chinois Complant
 

Côte d'Ivoire : Port Sec de Ferké, l'inauguration du projet annoncé en 2024, coût de réalisation de 254,171 milliards de FCFA confié au chinois Complant

 
 
 
 8743 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 mai 2021 - 12:58

Kandia ce vendredi à Ferke (ph KOACI)



La pose de la première pierre des travaux de construction du Port Sec de Ferké a eu lieu aujourd'hui dans le village de Dékokaha situé à 5 km de la capitale du Tchologo.


La réalisation de ce projet a été confiée à Complant, une entreprise chinoise, dont les missions se concentrent sur l'outre-mer, à la suite d'un marché public approuvée le 22 mai 2018 entre cette entreprise et l'Etat de Côte d'Ivoire suivi du protocole d'accord conclut le 31 août 2018 à Pekin entre Ouattara et son homologue chinois.


Le Directeur général de l'entreprise chinoise a donné rendez-vous aux autorités ivoiriennes et aux populations du Tchologo en 2024 pour l'inauguration du projet.


« Ce jour est mémorable pour Complant. Les populations ont offert le site pour la réalisation de ce projet. Sur un délai de 30 mois les travaux du Port Sec vont se dérouler sur le site de 732 hectares », a précisé, le Directeur Afrique.


Selon lui, ce projet est le résultat d'un long processus qui a débuté en 2013 et il a pris l'engagement de ne ménager aucun effort pour réaliser une infrastructure de qualité et à contribuer à la création d'emplois.


Cette pose de première pierre du Port Sec a enregistré la présence du ministre délégué chargé de l'intégration africaine des Burkinabés de l'extérieur. Il a souhaité que le projet aboutisse dans l'intérêt des peuples du septentrional de la Côte d'Ivoire.


 

Au nom du Premier annoncé à cette cérémonie de pose de première pierre qui malheureusement n'a pas pu effectuer le déplacement de Ferké, la ministre d'État ministre des Affaires étrangères de l'intégration africaine et de la diaspora chargé de l'intégration africaine a annoncé que la réalisation de ce projet a un coût de 254, 171 milliards de FCFA.


Selon Kandia Camara, ce projet sera financé par l'état de Côte d'Ivoire grâce à des prêts obtenus des banques chinoises et ivoiriennes.


La ministre d'État a également indiqué que ce projet va générer 71 mille emplois directs et indirects pour les femmes et les jeunes.


Notons par ailleurs que, pour assurer une croissance économique significative et réaliser des objectifs de développement, la Côte d'Ivoire s'est inscrite dans une dynamique de consolidation de l'intégration régionale par la mise en œuvre de politiques et programmes communautaires favorisant les échanges commerciaux et offrant des marchés plus vastes.


Dans ce cadre, le Gouvernement ivoirien a inscrit le projet de construction du Port Sec Ferké parmi les projets prioritaires pour sa vision de l'émergence 2020 et dans le Plan national de développement (PND) 2016-2020.


Au niveau sous régional, l’union économique et monétaire oues-africaine (UEMOA) à également retenu ledit projet au Programme économique régional (PER), phase II.


L'objectif général du projet est de réduire et optimiser les circuits d'approvisionnement. La réalisation du projet permettra également de mettre en valeur les potentialités économiques des Districts des Savanes (Poro, Tchologo, Bagoué ) et du Zanzan (Bounkani, Gontougo) et tirer profit des potentialités économiques des régions frontalières, Sikasso et Bobo Dioulasso.


La réalisation permettra de mettre à pa disposition des opérateurs économiques nationaux et régionaux, les conditions optimales d'accueil en vue de réduire les coûts de transit et de transports, de rendre plus performants les échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et les pays de l'hinterland, le Burkina Faso, le Mali et le Niger développer un nouveau pôle de croissance et une zone économique de développement au nord de la Côte d'Ivoire.


 

La composante 1 comporte, une zone de reconditionnement sous douanes, une zone de reconditionnement hors douane , des bureaux, des entrepôts logistiques et des locaux techniques. Compte tenu des flux potentiels du Port sec et des stocks prévisionnels de marchandises, un schéma d'exploitation de la plateforme multimodale a été définie pour répondre aux attentes des opérateurs économiques.


Le projet prévoit la construction d'un dépôt d'hydrocarbures d'une capacité de 61 mille m3 et les produits du dépôt sont, le Gazole, le Super et le Pétrole. Il est prévu la construction de réservoirs spécialisés pour chaque type de produit ainsi que la construction d'équipements de sécurité d'exploitation.


L’aménagement de la composante 3 consiste à la construction d'un marché à bétail avec des quais de déchargement et de chargement du bétail et à l'installation des parcs de stabulation. Seront concernés les petits ruminants (moutons, cabris) et les bovins.


À travers ce projet, l’état ambitionne construire un abattoir industriel pour les bovins et les petits ruminants comprenant des locaux ainsi qu'un atelier d'entretien des équipements et des aires de chargement et de déchargement. Cette composante à l'avantage d'en assurer l'hygiène.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Port Sec de Ferké, l'inauguration du projet annoncé en 2024, coût de réalisation de 254,171 milliards de FCFA confié au chinois Complant
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Comment pourrions-nous être un pays émergent, si aucune structure ivoirienne ne peut être retenue pour la réalisation de ce projet de Port Sec de Ferké ????>>>>>. Gbagbo avait pourtant donné un très bel exemple en accordant la construction du Pipe-Line souterrain Abidjan- Yakro á un Ivoirien (KUYO je crois).
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Plaisantin! 1°\Kouyo Pipeline a au sein de son capital et de son CA des multinationales du pétrole et des hydrocarbures ! 2°\ Kuyo Pipeline a une expertise reconnue à l'échelle mondiale avec des contrats exécutés à la même échelle internationale !..toi tu connais combien d'entreprises ivoiriennes à part PFO (qui est occupé à d'autres projets) qui arrivent à exécuter des contrats d'envergure ?..pff!.. on gëre pas un pays ni une simple entreprise sur les sentiments mais sur les intérêts ! Vaurien ! .. 3°\ avec tous ces investissements en volume et en valeur financés par la Chine, il est logique que notre pays leur accorde des contrats publiques et autres avantages d'investissements privés!
 
 il y a 1 an
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter