Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Fête de la Tabaski, les acteurs de la filière bétail-viande assurent qu'ils n'y aura pas de pénurie de moutons et annoncent que les prix des bêtes sont abordables
 

Côte d'Ivoire : Fête de la Tabaski, les acteurs de la filière bétail-viande assurent qu'ils n'y aura pas de pénurie de moutons et annoncent que les prix des bêtes sont abordables

 
 
 
 5028 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 juillet 2021 - 10:24



Le pays ne sera pas confronté à une pénurie de bétail à la veille de la célébration de la fête de la Tabaski annoncée le 20 juillet 2021. Gouro Bokoum, responsable de l'abattoir de Bouaké a rassuré, Dr Rani Bah Koné, Secrétaire exécutive du conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) en tournée depuis hier à l'intérieur du pays.


«Vous avez constaté vous même qu'il y a suffisamment de mouton un peu partout. Le prix est toujours abordable. Toute la population sera satisfaite. Le mouton ne manquera pas et le prix est abordable », a déclaré, le responsable de l'abattoir.


Oumar Moumouni, Secrétaire général d’une association d’éleveurs a expliqué que la hausse du prix du mouton n’est pas le fait des éleveurs. Il a accusé les revendeurs d'être artisans de cette augmentation de prix.


«La cherté ce n’est pas à notre niveau. C'est ceux qui viennent payer ici avec nous à prix bas et vont revendre en ville. Ce sont ces derniers qui rendent le marché dur. Nous avons des moutons de 40, 50, 60, à 100 et 110000 FCFA», a-t-il soutenu.


 

Insistant sur la volonté du gouvernement de lutter contre la cherté de la vie, Dr Rani Bah-Koné a invité ses hôtes à être « solidaires des populations car en faisant des prix abordables, c’est toute la chaine de valeur qui gagne».


Dans le cadre de sa mission de sensibilisation contre les pratiques anormales dans la filière bétail-viande, la délégation du Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) sillonne les villes de Bouaké, Korhogo, Pogo, et Laleraba.


A l'étape d'hier, la mission conduite par la Secrétaire exécutive du CNLVC, Dr Rani Bah Koné, a été reçue par le préfet de région de Bouaké qui leur a traduit tout son soutien.


La délégation a ensuite rencontré les acteurs de la filière bétail-viande qui font face à de nombreuses difficultés liés notamment à l’existence de faux frais, à la présence de nombreux intermédiaires mais aussi du retour des marchands de bétail dans leur pays d’origine.


Lors de son contact avec les acteurs de la filière, Dr Rani Bah Koné les a sensibilisé les acteurs sur les difficultés mentionnées ci-dessus. Mais surtout sur la surenchère du mouton durant cette période de tabaski.


« Le premier élément qui constitue la fête de la tabaski c'est le mouton. Ce mouton doit être disponible sur l'ensemble du territoire et il doit être disponible à un prix qui est abordable. Un  prix qui permet à chaque ivoirien, à chaque famille selon sa bourse, son porte-monnaie de pouvoir s’en acheter. C'est l'objet de notre mission. C’est ce qui a été demandé par le gouvernement au conseil national de lutte contre la vie chère. Le CNLVC doit veiller à ce que non seulement les marchés soient approvisionnés, qu'il y ait suffisamment de mouton et ce malgré les difficultés que connaissent les pays qui nous approvisionnent en bétail » : a expliqué le Docteur Rani Bah- Koné, aux vendeurs de bovins.


 

La prochaine étape de cette mission consistera à apprécier le trafic de bovins aux frontières ivoiriennes notamment à Pogo et Laleraba. Les deux principales villes d’entrée du bétail en Côte d’Ivoire.


Il faut noter que cette mission est pilotée de manière conjointe avec l’office de la fluidité routière (OFT) et l’Unité de lutte contre le racket (ULCR).


Le Conseil National de Lutte Contre la Vie Chère (CNLVC) a été créé en 2017 et a pour mission la coordination et le suivi de la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la vie chère définies par le gouvernement ivoirien.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fête de la Tabaski, les acteurs de la filière bétail-viande assurent qu'ils n'y aura pas de pénurie de moutons et annoncent que les prix des bêtes sont abordables
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Les musulmans, laissez les moutons tranquille. Ce n'est pas en massacrant ces pauvres bêtes chaque année qui va vous ouvrir les portes du paradis. Tampiri
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Ils se trompent des portes du soi-disant paradis. Salman Rushdie a eu raison de révéler leurs secrets sataniques dans son fameux livre "les Versets Sataniques" et depuis ce jour, il est devenu l'ennemi number-one du monde musulman.
 
 il y a 1 an
SRIKABLA
Pourquoi ne pas prendre des poulets á la place des moutons ??? .. Vous immolez des moutons chaque année pour offrir á un certain "Gnamien=Lago^=Dieu" mais vous ne changez jamais
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter